Islam du Coran - La Plume d'Or
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Blog & Forum ayant pour vocation de faire connaître le véritable Islam pur se trouvant dans le Coran, l’Islam de Lumière, l’Islam originel, la vérité même.
 
AccueilRechercherConnexionDernières imagesS'enregistrerCalendrierGroupesMembresFAQ
Le deal à ne pas rater :
WD Green SN350 – Disque SSD interne NVMe M.2 – 2 To
99.99 €
Voir le deal
-29%
Le deal à ne pas rater :
-29% Ecran PC 32″ LED AOC (Dalle VA – 75 Hz – 1 ms – FreeSync)
189.91 € 268.76 €
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Les inégalité dans cette vie face aux épreuves

Aller en bas 
AuteurMessage
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Les inégalité dans cette vie face aux épreuves Empty
07062021
MessageLes inégalité dans cette vie face aux épreuves

Par A. Muhammad

Est-ce que les gens pensent qu’on les laissera dire : «Nous croyons!» sans les éprouver ? Coran, 29:2

Dieu teste toutes les personnes ; même les messagers et les prophètes choisis par Dieu ont été mis à l’épreuve. En 38:34, nous lisons que Dieu éprouva Salomon, Moïse en 20:40, David en 38:24, et le test sévère que le prophète Job dut endurer est aussi relaté dans le Coran.


Il y a cependant une question qui est souvent posée et qui est : Pourquoi certaines personnes sont soumises à des tests qui sont beaucoup plus difficiles que d’autres ? Certaines personnes sont nées avec des membres manquants, sont aveugles ou ont connu la douleur et la maladie toute leur vie. En revanche, nous en voyons d’autres qui sont nées avec une cuillère en argent dans la bouche, ayant des richesses incalculables et une vie heureuse ? Où est l’égalité dans tout cela ? Pourquoi Dieu ne donne-t-il pas les mêmes tests à tout le monde?

Comme d’habitude, nous trouvons dans le Coran l’explication de toutes choses (16:89). En surface, cela ressemble en effet à un cas d’injustice, mais ce n’est que le côté évident de la question. A la lumière du Coran, il est nécessaire d’analyser cette question sous tous ses abords.

1 – Du verset 29:2, nous savons que Dieu teste tous les gens. Suite à cette vérité, nous lisons aussi que Dieu teste les gens dans l’adversité comme dans la prospérité :
Est-ce que les gens pensent qu’on les laissera dire : «Nous croyons!» sans les éprouver? Coran, 29:2
Toute personne doit goûter la mort. Nous vous éprouvons par le mal et le bien, comme épreuve. Et vers Nous vous serez ramenés. Coran, 21:35

Par conséquent, penser qu’une personne en bonne santé n’est pas testée comme celle confrontée à l’adversité est une mauvaise compréhension. Il est confirmé dans le Coran que les bénédictions accordées aux gens ne sont pas seulement des attributions de Dieu, mais qu’elles sont aussi un moyen de tester sérieusement les personnes qui les reçoivent. Elles n’en sont pas moins des moyens de tests, tout comme les différents types d’adversité donnés aux autres :

Sachez que vos biens et vos enfants sont une épreuve, et qu’auprès de Dieu se trouve une immense récompense. Coran, 8:28

En surface, il semble bien que celui testé dans la prospérité est soumis à un test beaucoup plus clément ! Comment cela peut-il être juste?

2 – Pour la réponse coranique, nous avons besoin de regarder le verset suivant :
...Dieu n’impose à personne que selon ce qu’Il lui a donné, ... Coran, 65:7
Ces paroles glorieuses, qui nous fournissent la seconde partie de la réponse, confirment que ce qui est attendu de chaque personne est directement lié à ce qu’elle a reçu, ni plus ni moins.

Pour illustrer davantage la signification de ces mots glorieux, considérons l’exemple suivant :

Nous avons deux personnes testées, la personne A et la personne B. La personne A reçoit 3 produits alimentaires, tandis que la personne B en reçoit 10. A et B sont invités à cuisiner le meilleur repas possible avec ce qu’elles ont reçu. Naturellement, nous n’attendons pas le même résultat pour ces deux personnes. Nous ne pouvons juger l’effort de chaque personne qu’en fonction de ce qui lui a été donné.

Si nous (les humains) avons l’intelligence de faire cette distinction lorsqu’il s’agit de juger deux personnes, alors il va sans dire que Dieu, le Meilleur Juge, doit également appliquer ce principe ; ce qui est confirmé en 65:7.

Il s’ensuit que le test global donné à chaque être humain est évalué par Dieu conformément à ce qu’Il leur a donné. C’est l’autre côté de la question, un côté que nous ne semblons pas considérer. La relation directe entre ce qui est donné et ce qui est attendu annule toute affirmation d’injustice sous prétexte que certaines personnes reçoivent plus que d’autres.

3 – À la suite de l’exemple donné ci-dessus, il se peut donc très bien qu’un homme né avec des membres manquants, ou aveugle, ou paralysé, ne soit tenu responsable par le Très Miséricordieux que du strict minimum, ce qui selon 4:48 est de croire en Dieu et de ne jamais Lui établir des partenaires. D’autre part, en vertu du message en 65:7, on attendra d’une personne qui reçoit de nombreuses bénédictions, comme une bonne santé, une grande richesse ou une vie réussie, de faire plus que simplement croire en Dieu. Dans sa richesse, se trouve un excellent test pour savoir comment elle va l’utiliser, à bon ou mauvais escient (8:28) .

Se souviendra-t-il du droit des proches et des nécessiteux dans l’utilisation de son argent (17:26) ? Consacrera-t-il une partie de son temps et de sa richesse pour lutter dans le sentier de Dieu (9:20) ? Se souviendra-t-il de remercier Dieu pour les bénédictions qu’Il lui a données (14:34) ? Ou sera-t-il trop absorbé par le monde matériel, tant et si bien que sa fortune deviendra son idole (18:42) ? Trouvera-t-il le temps d’observer ses pratiques religieuses, ou le monde matériel le distraira-t-il de l’évocation de Dieu (24:37) ?

4 – Il n’est donc pas irrationnel de penser que la personne qui a supporté l’adversité a une bien meilleure chance de passer son test qu’une personne qui a reçu beaucoup de richesses et de prospérité. A la fin de la journée, c’est tout ce qui compte : pas qui a reçu le plus, mais qui a une meilleure chance de passer son test !

Cela peut ne pas être pleinement apprécié dans un monde matériel où on apprend à calculer plutôt qu’à méditer. Toutefois, ce sera sûrement apprécié le jour où chaque âme verra si elle a réussi son test ou a échoué ; le jour où notre séjour sur terre semblera n’avoir pas duré plus d’un jour ou une partie d’un jour (23:113) .

Il se peut qu’en ce jour, celui qui avait toutes les richesses et la prospérité souhaitera avoir été aveugle ou handicapé lorsqu’il était sur terre, et celui dont la vie a été remplie d’adversité remerciera Dieu de ne pas avoir été dans les chaussures de celui qui semblait avoir été favorisé et choyé !


https://lebonlieu.org/dossiers/monotheisme/217-les-tests-concus-par-dieu-et-l-egalite
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Partager cet article sur : reddit

Les inégalité dans cette vie face aux épreuves :: Commentaires

Gold Kalam
Pourquoi Dieu permet que les croyants souffrent ?
Message Lun 7 Juin - 20:01 par Gold Kalam
Par quran-islam.

Il y a plusieurs raisons au fait que Dieu permette à la souffrance ou au malheur de s'abattre sur les êtres humains. Même les croyants sincères expérimentent cela à différents moments de leurs vies, selon la sagesse et le dessein de Dieu :

1. C'est le dessein de Dieu de faire subir des malheurs et des souffrances aux êtres humains, afin de tester leur foi et leur confiance en Dieu :
Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire : "Nous croyons", sans les mettre à l'épreuve ?

Coran, 29:2
Nous avons mis à l'épreuve ceux qui ont vécu avant eux, ainsi Dieu connaît ceux qui sont véridiques et Il connaît les menteurs.

Coran, 29:3

Et aussi :
Nous vous éprouverons par de la peur et de la faim, par une diminution de biens, de personnes et de récoltes. Fais l'annonce aux endurants.

Coran, 2:155

Pour passer le test, le croyant doit maintenir sa confiance en Dieu, à savoir que Dieu seul peut le soulager de ses épreuves. Le croyant continuera de prier et d'appeler Dieu :
N'est-ce pas Lui qui répond à l'affligé quand il L'invoque, qui dissipe le mal, et qui fait de vous des dirigeants de la terre ? Y a-t-il donc une divinité avec Dieu ? Vous vous rappelez bien peu !

Coran, 27:62

2. Les épreuves et les malheurs sont aussi décrétés par Dieu comme un moyen de nettoyer nos âmes des péchés que nous avons commis. Par conséquent, certaines des mauvaises choses qui nous arrivent sont le résultat direct des péchés que nous avons commis :
Ce qui vous atteint comme malheur est dû à ce que vos mains ont acquis. Mais Il pardonne beaucoup.

Coran, 42:30

Il faut également dire que Dieu, étant le Plus Juste, ne nous punit pas deux fois pour le même péché. Cela signifie que la punition qui nous est donnée nous purifie, et qu'aucune punition supplémentaire n'est due.

Le concept de purification de l'être humain de ses péchés, dans cette vie, est une vérité coranique. Elle peut être atteinte à travers l'expérience des épreuves et de l'adversité (comme en 42:30), et aussi par le paiement d'une "sadaqa" (charité) pour la raison spécifique de la purification de l'âme des péchés qu'elle a commis :
Prélève de leurs biens une aumône (sadaqa) par laquelle tu les purifies et les épures, et soutiens-les, car ton soutien est une quiétude pour eux. Dieu est Audient, Connaissant.

Coran, 9:103

3. La souffrance à travers les épreuves et l'adversité est aussi un rappel pour les gens qui tendent à prendre les choses pour acquis et à oublier les bienfaits de Dieu. En dépit de tous les bienfaits accordés aux êtres humains par Dieu, ils sont ingrats. Un rappel sous la forme d'une épreuve ou d'une difficulté peut enseigner à l'homme de ne pas considérer les bienfaits de Dieu pour acquis :
Il vous a donné de tout ce que vous Lui avez demandé. Et si vous comptiez les bienfaits de Dieu, vous ne sauriez les dénombrer. L'Homme est vraiment très injuste, très ingrat.

Coran, 14:34
Quand Nous comblons l'Homme de bienfaits, il se détourne et s'éloigne. Et quand un mal l'atteint, il implore longuement.

Coran, 41:51

4. L'adversité et les difficultés sont aussi un rappel efficace pour ceux qui sont trop absorbés par la vie d'ici-bas, et qui peuvent donc ne pas être aussi dévoués qu'ils devraient l'être. A cause de leur préoccupation trop forte envers la vie d'ici-bas, ils ne recherchent pas Dieu ni ne l'appellent comme ils devraient :
C'est Lui qui vous fait aller sur terre et sur mer quand vous êtes en bateau. Quand ils naviguaient dans un bon vent, ils s'en réjouissaient. Quand vint un vent de tempête, et que leur vinrent des vagues de toute part, ils pensèrent être cernés. Ils invoquèrent Dieu, en Lui vouant exclusivement la religion : "Si Tu nous sauves de ceci, nous serons parmi les reconnaissants".

Coran, 10:22
Lorsqu'Il les eut sauvés, ils agirent avec excès sur terre, à contre-vérité. Ô gens, votre excès ne retombera que sur vous-mêmes. Jouissance de la vie d'ici-bas, puis votre retour est vers Nous. Nous vous informerons de ce que vous faisiez.

Coran, 10:23

5. De nombreuses personnes sont oublieuses, ou ont besoin d'être rappelées de l'autorité absolue de Dieu. Les épreuves et les difficultés sont un moyen de leur rappeler que personne ne peut les sauver à part Dieu. Elles ont aussi besoin d'être rappelées qu'elles ont besoin de Dieu à chaque minute de leurs vies. Malheureusement, quand Dieu les soulage des difficultés, nombre d'entre elles retournent à nouveau à l'idolâtrie :
Ô vous les gens, vous êtes les pauvres ayant besoin de Dieu, alors que Dieu Se suffit à Lui-même, le Digne de louanges.

Coran, 35:15
Quand un malheur atteint l'Homme, il Nous invoque. Quand ensuite Nous lui accordons une faveur de Notre part, il dit : "On ne me l'a donnée qu'en raison de ma connaissance". C'est plutôt une épreuve, mais la plupart d'entre eux ne le savent pas.

Coran, 39:49
Quand le malheur atteint l'Homme, il Nous invoque, couché sur le côté, assis ou debout. Puis quand Nous éloignons de lui son malheur, il passe comme s'il ne Nous avait pas invoqué pour un malheur qui l'a atteint. C'est ainsi que fut embelli aux outranciers ce qu'ils faisaient.

Coran, 10:12
Quand un malheur atteint l'Homme, il appelle son Seigneur en se repentant envers Lui. Puis quand Il lui accorde de Sa part un bienfait, il oublie ce pour quoi il L'appelait auparavant, et il attribue à Dieu des égaux, afin d'égarer les gens de son chemin. Dis : "Jouis un peu de ta dénégation. Tu fais partie des compagnons du Feu".

Coran, 39:8
Quand un malheur touche les gens, ils invoquent leur Seigneur en revenant à Lui repentants. Puis quand Il leur fait goûter de Sa part une miséricorde, voilà que certains d'entre eux donnent à leur Seigneur des associés,

Coran, 30:33
Gold Kalam
Re: Les inégalité dans cette vie face aux épreuves
Message Mer 23 Nov - 10:17 par Gold Kalam
 

Les inégalité dans cette vie face aux épreuves

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Soleil du Coran : Lumière sur Lumière (24/35)
» Le fondement de cette demeure (Islam) - Notre Croyance - Al ' aqida
» Les Livres de Dieu
»  Le Qur'ān : infaillibilité scientifique
» Invocation du Coran ( Rabanna )

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Islam du Coran - La Plume d'Or  :: Islam :: Islam-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: