Islam du Coran - La Plume d'Or
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Blog & Forum ayant pour vocation de faire connaître le véritable Islam pur se trouvant dans le Coran, l’Islam de Lumière, l’Islam originel, la vérité même.
 
AccueilRechercherConnexionDernières imagesS'enregistrerCalendrierGroupesMembresFAQ
Le deal à ne pas rater :
Réfrigérateur combiné HISENSE 292 L, No Frost (L59,5 cm x H178,5 ...
369.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Disney Lorcana Chapitre 3 : où acheter le ...
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Le Pair et l’Impair & L’Aube de l’Eternité (S.89)

Aller en bas 
AuteurMessage
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4244
Date d'inscription : 29/04/2021

Le Pair et l’Impair & L’Aube de l’Eternité (S.89) Empty
20082023
MessageLe Pair et l’Impair & L’Aube de l’Eternité (S.89)

Le Pair et l’Impair & L’Aube de l’Eternité (S.89)

Par AbdelHakim R.



Le Pair et l’Impair & L’Aube de l’Eternité (S.89) 30010

Au nom d'Allah, l'infini Miséricordieux, l'absolu Miséricordieux.


Le Pair et l’Impair & L’Aube de l’Eternité (S.89) Th-15110



Par l'Aube !  Et par les dix nuits !  Par le pair et l'impair !  Et par la nuit quand elle s'écoule !  N'est-ce pas là un serment, pour un doué d'intelligence ? (Sourate L’Aube, 1-5)



Nous allons aborder un exégèse sur la sourate L’Aube,(l’aube du Coran), pour ce faire, nous devons dans un premier temps comprendre ce qu’est le pair et l’impair spirituellement parlant.

En mathématiques, les nombres entiers pairs (qui se terminent par 0, 2, 4, 6, 8 ) sont des multiples de deux, alors que les nombres entiers impairs (qui se terminent par 1, 3, 5, 7, 9) ne le sont pas.
Les nombres pairs, comme leur nom l’indique, témoignent d’une parité : ils comportent deux parties égales, ce qui fait penser à une dissociation, ou au contraire à une association d’éléments distincts mais équivalents. Le pair semble donc lié à la matière, à ce qui est concret. À l’inverse, les nombres pairs ne sont pas divisibles par deux : cela signifie qu’ils dépassent la notion d’assemblage, se situant sur un autre niveau.
Le pair et l’impair en spiritualité : quelle signification ?
Le pair, par sa capacité à se diviser et à se multiplier, évoque la matière et l’infini. Il représente l’illimité, l’infiniment grand autant que l’infiniment petit, à l’image de l’univers déployé.
Pour les pythagoriciens, le pair est négatif et féminin, précisément du fait de son caractère illimité. À l’inverse, l’impair est positif et masculin car limité et cohérent.
Ainsi, le caractère féminin du pair exprime le monde dans son côté nébuleux, sombre, négatif au sens où il ne produit rien de stable, rien de définitif : le pair se déploie vers ce qu’il y a de plus petit ou de plus grand, sans limite, sans conscience. Il suggère l’infini des potentialités ; il est lié au changement, aux cycles et au devenir ; il est donc intimement lié à la matière. Au contraire, le côté masculin de l’impair évoque le cosmos dans son côté positif, réalisé et stable : la matière semble soumise à un élément supplémentaire, en l’occurrence une puissance ordonnatrice, un centre invisible, une force supérieure, une intention située au-delà du matériel.

Ainsi, le pair et l’impair forment des couples indissociables :

• homme/femme,
• impair/pair,
• positif/négatif,
• esprit/matière,
• soleil/lune,
• été/hiver,
• chaud/froid,
• feu/eau,
• jour/nuit,
• extérieur/intérieur,
• expiration/inspiration,
• léger/lourd,
• révélé/caché,
• dessus/dessous,
• vide/plein,
• léger/lourd,
• haut/bas,
• gazeux/solide,
• superficiel/profond,
• inconscient/conscient,
• actif/réceptif,
• vie/mort,
• logique/intuitif,
• on pourrait continuer cette liste à l’infini…

Alors que le pair est séparation, l’impair exprime le retour à l’unité. Par exemple, le chiffre 3 rappelle que le 2 a vocation a être dépassé par la réconciliation : l’illusion de la séparation disparaît, les opposés deviennent complémentaires et l’ordre est rétabli par l’ajout d’un élément unitaire. Ainsi, l’impair arrête, limite et contrôle le pair, ce qui permet à l’infini de ne pas sombrer dans le néant, de ne pas s’effondrer sur lui-même, de ne pas se dévorer lui-même. [ 1]



2. L’Aube éternelle





Au nom d'Allah l'infini Miséricordieux, l'absolu Miséricordieux.
Sourate L'Aube (cliquez):

Le serment par l’Éloquent me fait songer à une dualité entre les périodes de bien et de mal qui s’alterne, en effet le monde a été maintes et maintes fois réformé par Dieu pour que l’humain (impur) sème par la suite la corruption à son détriment, en effet Allah le Très Haut au-dessus de son Trône dit :

Et ne semez pas la corruption sur la terre après qu'elle a été réformée. Et invoquez-Le avec crainte et espoir, car la miséricorde d'Allah est proche des bienfaisants. (7/56)


Le Coran parle de l’Heure de chaque peuple, insigne que le grain et l’ivraie ont une date d’échéance à tous deux. L’indicateur est le verset {6} de la sourate L’Aube ou Allah parle du peuple des ‘Aad signe que le sens du serment se porte sur les peuples à qui ont été envoyés un messager, la particularité des coalisés sont qu’ils ont refusé le message.

Nous retrouvons cette notion de nuit/jour dans le Coran qui équivaut à la vie/mort ou encore la dualité ténèbres/Lumière, mécréant/croyant… exemple :

Tu fais pénétrer la nuit dans le jour, et Tu fais pénétrer le jour dans la nuit, et Tu fais sortir le vivant du mort, et Tu fais sortir le mort du vivant. Et Tu accordes attribution à qui Tu veux, sans compter. » (03/27)


Dieu dit : « N'est-ce pas là un serment, pour un doué d'intelligence ?  » à partir de ce verset, le Sage nous fait comprendre que ses serviteurs doués d’intellect sont capables de comprendre le sens profond de son serment qui est si intrigant... Il faudra donc scruter la sourate et son contexte et les autres vérités coraniques sur le sujet !

Une piste de réflexion est que la sourate termine sur la Parole du Seigneur qui est son verdict pour les justes au Jour du Jugement symbolisant comme nous appelons "l’aube de l’éternité" au Paradis pour les bienheureux. Nous pouvons donc faire un parallèle dans un sens profond avec l’Aube et les dix nuits en disant que Dieu alterne jour après jour, génération après génération des hommes pour les éprouver et envoyer des messagers et des prophètes pour apporter Sa Parole et assurer la sauvegarde de l’homme pour ce jour fatidique, rien ne change sous le Soleil dit-on et ce, jusqu’au terme de sa course !
Il peut exprimer également qu’Adam père des hommes est l’impair et vous, hommes, le pair. Nous pouvons aussi faire référence dans ce sens au premier verset de la sourate Le Figuier 95/1: « Par le figuier et l'olivier ! » - Nous pouvons ainsi faire correspondance avec le 90/3 :  "Et par le père et ce qu'il engendre !"

Exprimant dans un sens métaphorique que Dieu est unique et qu’à partir d’un seul homme, Il en a fait sortir des myriades d’êtres humains…

Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être, et a créé de celui-ci son épouse (…)   (04/01)



2.2 Lumière et ténèbres

Louange à Allah qui a créé les cieux et la terre, et établi les ténèbres et la lumière. Pourtant, les mécréants donnent des égaux à leur Seigneur. (06/01)

Par la nuit quand elle enveloppe tout ! Par le jour quand il éclaire !  Et par ce qu'Il a créé, mâle et femelle ! (92/1-3)


Nous retrouvons là cette dualité jour/nuit, ténèbres/Lumière, hommes/femme… Dieu donne au prophète et messager Joseph, fils de Jacob cet exemple dans un de ses songes relaté dans le Coran :

Quand Yusuf (Joseph) dit à son père: « Ô mon père, j'ai vu [en songe], onze étoiles, et aussi le soleil et la lune; je les ai vus prosternés devant moi. » - (12/04) … Et il éleva ses parents sur le trône, et tous tombèrent devant lui, prosternés. Et il dit: « Ô mon père, voilà l'interprétation de mon rêve de jadis. Allah l'a bel et bien réalisé... Et Il m'a certainement fait du bien quand Il m'a fait sortir de prison et qu'Il vous a fait venir de la campagne, [du désert], après que le Diable ait suscité la discorde entre mes frères et moi. Mon Seigneur est plein de douceur pour ce qu'Il veut. Et c'est Lui l'Omniscient, le Sage. (12/100)

Jacob est assimilé au Soleil symbolisant donc le masculin et sa femme Rachel à la Lune symbolisant le féminin.

Comme nous disions, Allah est le « Tout » car sans Lui qu’est-ce qui demeurerait ?
Lorsque Moïse rejoignit son Seigneur qui l’appela à la Vallée de Tuwa (Tur Sinaï), récit mentionné dans le Livre de l’exode et le Coran, Moïse demanda à Dieu lorsqu’il fut envoyé à Pharaon, comment annoncerai-je celui qui m’envoie au Fils d’Israël ?

3 :13 Moïse dit à Dieu: J'irai donc vers les enfants d'Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m'envoie vers vous. Mais, s'ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je?
3 : 14 Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle 'je suis' m'a envoyé vers vous.

Dieu lui répondit « Je suis celui qui Est » de sorte que rien n’existe sans Allah, Lui le Seigneur de tout ce qui subsiste.

Le pair et l’impair serait donc une dualité entre ténèbres et Lumière mais pas que, ce serment engloberait tout ce qu’Allah a créé en éléments en couples… Toute chose fut créée par cette loi universelle divine et Allah en est l’héritier légitime.

Nous pouvons dire qu'Allah est également dans un autre sens l'impair (à dissocier d’Adam) car Il est Un et Unique, bien qu'Il ne soit ni engendré ni a été engendré non plus, et nous les hommes, nous sommes créées par pair. Dieu est en réalité le « Tout » Celui qui a créer le Pair et l’Impair et qui en est le Garant !

Nous avons vu la symbolique du Figuier et de l’Olivier dans le Coran signifiant La Vie/Lumière/Éternité et son rapport avec Allah le Vivant de toute éternité. Voir à ce sujet :  

l'arbre de vie, l'olivier flamboyant:
.



Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance: et Nous l'étendons [constamment] dans l'immensité. Et la terre, Nous l'avons étendue. Et de quelle excellente façon Nous l'avons nivelée ! Et de toute chose Nous avons créé [deux éléments] de couple. Peut-être vous rappellerez-vous ? (50/47-49)

Dans le sens apparent ce serait qu’Allah alterne chaque jour, le jour et la nuit comme Il le fait depuis qu’Il créa les Cieux et la Terre au commencement en six jours de son temps à Lui. Nous citons donc comme doivent être cités ces versets :

Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Ceux qui sont dans les cieux et la terre L'implorent. Chaque jour, Il accomplit une œuvre nouvelle.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ? (55/28-30)


Pour revenir à la sourate, elle commence donc par ce serment, le Coran et particulièrement les sourates mecquoise commençant donc par un serment, possède un rapport avec la fin de sourate, rappelons pour étayer ces faits la sourate {95} détailler dans
l'arbre de vie, l'olivier flamboyant:
mais bien d’autres…

Le pair et l’impair peuvent aussi exprimer l’alternance du jour et de la nuit qui sont créés par paires (sans jeu de mots), mais également du règne du bien et du mal sur Terre qui se font un bras de fer depuis l’aube des temps.
Elle commence donc par ce serment puis en citant les peuples châtiés, pourquoi donc ? Il y à forcément un lien, et ce lien nous le trouvons dans la structure du Coran, à savoir la dualité entre les croyants/mécréants entre la parole du Seigneur qui doit s’accomplir et emplir le Feu d’hommes et de djinns et de sauver les croyants et croyantes qui auront « racheté » leurs libre-arbitre comme le mentionne la fin de la sourate {33}.

Elle termine donc entre un homme qui regretta ses actions ici-bas à savoir d’avoir délaissé le bien, cet homme souhaitant n’être que poussière c.à.d. ne jamais avoir été créé… Ces versets expriment donc les ténèbres, l’erreur et l’aveuglement ici-bas contrairement à la Parole du Seigneur annonçant à ses serviteurs qui sont le parti de la Lumière, son parti, exprimant le côté lumineux et la conséquence de leurs actions lorsqu'ils seront face à face avec Celui qui les a créés seul, c’est toute une rhétorique du Coran, Dieu cite souvent dans son Livre, le châtiment pour les injustes puis la récompense pour les justes.

Cette sourate compacte et puissante parle donc de l’ici-bas et du choix de l’homme entre le côté lumineux que nous appelons « Le Royaume de Dieu » et le côté obscur que nous nommons « Le royaume des ombres ». Tous ces tyrans despotes qui transgressèrent les injonctions divines eurent à regretter leurs actions, c’est ainsi qu’Allah cite les coalisés (‘Aad, Thamud, Pharaon pour les qureish et nos négateurs) dans les versets suivants, car ils s’enorgueillirent injustement sur Terre après la venue d’un messager digne de confiance, explicite, de moralité éminente venant de la part du Seigneur des Mondes, ils les traitèrent de menteurs et ainsi le décret écrit sur la Tablette céleste cf. ( Coran 15/4) s’accomplit et ainsi la Parole d’Allah s’accomplit « Ils ne croiront pas » cf. (Coran 10/33-36/7) et ainsi, ils eurent à le regretter, car le châtiment du Seigneur Allah est dur, Lui qui demeure aux aguets, Lui dont sa riposte est redoutable.

Nous retrouvons cette vérité dans le choix du din traduisible par rétribution ou encore « voie » par le libre-arbitre de l’homme; la voie dont cet Homme a choisi après que Dieu lui a montré clairement les deux voie (ténèbres, Lumière) ceci est dans la sourate 91 Le Soleil :

(7) Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée; ( 8 ) et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! (9) A réussi, certes, celui qui la purifie. (10) Et est perdu, certes, celui qui la corrompt.

76:3: Nous l'avons guidé dans le chemin, - qu'il soit reconnaissant ou ingrat -


La sourate {91} continue sur les Thamūd et leurs transgressions pour encore conforter la thèse que nous dictons.
Tous ces damnés ont choisi la voie de l’égarement, c'est pourquoi donc cette sourate {89} parle de l’ici-bas, de l’entre-deux et de l’au-delà.

A quoi serviront toutes leurs richesses, pouvoir de ces rois quand ils seront jetés au Feu ? C’est ainsi que le Coran est venu à nous pour nous sortir des ténèbres et de la volonté à s’élever ici-bas et s’illusionner sur la nature de cette vie sur Terre destinée à finir en poussière.
Le cas de Pharaon est intéressant, car c’est un exemple à tous les dirigeants injustes qui défièrent le Seigneur des rois, le Maître de la royauté !
Voilà donc ce qu’est la triste fin entièrement méritée des gens de gauche, les gens de l’illusion.

(11 : 96) Et Nous avions envoyé Musa (Moïse), avec Nos miracles et une autorité incontestable, (97) à Fir'awn (Pharaon) et ses notables. Mais ils suivirent l'ordre de Fir'awn (Pharaon), bien que l'ordre de Fir'awn (Pharaon) n'avait rien de sensé. (98) Il précédera son peuple, au Jour de la Résurrection. Il les mènera à l'aiguade du Feu. Et quelle détestable aiguade ! (99) Et ils sont poursuivis par une malédiction ici-bas et au Jour de la Résurrection. Quel détestable don leur sera donné !
et à rien ne lui serviront ses richesses quand il sera jeté (au Feu). (92/11)


Ces mêmes rois qui diront au Jour où aucun d’entre nous ne sera lésé fut-ce le poids d’un atome :

(69 : 25) Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main gauche, il dira: « Hélas pour moi ! J'aurai souhaité qu'on ne m'ait pas remis mon livre, (26) et ne pas avoir connu mon compte... (27) Hélas, comme j'aurai souhaité que [ma première mort] fût la définitive. (28) Ma fortune ne m'a servi à rien. (29) Mon autorité est anéantie et m'a quitté ! » (30) « Saisissez-le ! Puis, mettez-lui un carcan; (31) ensuite, brûlez-le dans la Fournaise; (32) puis, liez-le avec une chaîne de soixante-dix coudées, (33) car il ne croyait pas en Allah, le Très Grand. (34) Et n'incitait pas à nourrir le pauvre. (35) Il n'a pour lui ici, aujourd'hui, point d'ami chaleureux [pour le protéger], (36) ni d'autre nourriture que du pus, (37) que seuls les fautifs mangeront. »

NB : Remarquez bien le parallèle entre la mansuétude avec les pauvres et le lien dans la Sourate 89 & 92. Nous avons effectivement les mêmes versets qui se répètent montrant notre réelle nature et devoir pour le soumis afin de préparer et construire en purifiant son âme sa demeure dernière, brique par brique, bonne œuvre après bonne œuvre selon la volonté du Seigneur.

(89 : 15) Quant à l'homme, lorsque son Seigneur l'éprouve en l'honorant et en le comblant de bienfaits, il dit: « Mon Seigneur m'a honoré. » (16) Mais par contre, quand Il l'éprouve en lui restreignant sa subsistance, il dit: « Mon Seigneur m'a avili. » (17) Mais non ! C'est vous plutôt, qui n'êtes pas généreux envers les orphelins; 18 qui ne vous incitez pas mutuellement à nourrir le pauvre, (19) qui dévorez l'héritage avec une avidité vorace, (20) et aimez les richesses d'un amour sans bornes. (21) Prenez garde ! Quand la terre sera complètement pulvérisée, (22) et que ton Seigneur viendra ainsi que les Anges, rang par rang…

Par la suite, dans sa dernière partie, elle parle de l’au-delà donc et des regrets de l’homme qui n’aura pas assez donné pour sa vie future pour terminer en beauté sur l’âme apaisée dépeinte par Allah comme recevant le grand succès de "l’Aube de l’Éternité" (Paradis)...

« Ô toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée; entre donc parmi Mes serviteurs, et entre dans Mon Paradis. »

C'est ainsi que la fin de ce crépuscule (sourate) termine sur le commencement de l'éternité, l'aurore du paradis ! Puisse Dieu l’accorder aux croyants et croyantes et à quiconque qui rentre dans la demeure (Islam) de Noé ! Au jour où nous seront amenés seul devant le Créateur.


3. L’illusion herméneutique


Les tafsir (exégèse) traditionnels ne sont qu’obscurantisme, et à des années lumières de la véracité que contient le message originel du Coran ! Si vous n’êtes pas convaincu, vous pouvez toujours vous rabattre sur l’interprétation promulguée et choisie par les instances des sectes islamiques en vous donnant bonne conscience de suivre aveuglément le troupeau, mais ce n’est pas de cette manière qu’on apprend à être berger !


Selon donc les instances islamiques, ces instances interprètent le serment de la sourate l’Aube faisant référence aux dix premiers jours de dhul-hijja et sont consacrés au grand pèlerinage à la Mecque seulement lors de ces dix jours a  lieu le Hajj pourtant Le Coran indique une période de quatre mois et non dix jours !

Le nombre de mois, auprès de Allah, est de douze, selon le décret de Allah le jour où IL créa les cieux et la terre. Quatre d’eux sont Hurum (sacré). Telle est la religion de droiture. Ne vous faites pas de tort durant ces mois. Combattez tous les associateurs, comme ils vous combattent tous. Et sachez que Allah est avec ceux qui se prémunissent. (9/36)

Le pèlerinage a lieu dans des mois connus. Si l'on se décide de l'accomplir, alors point de rapport sexuel, point de perversité, point de dispute pendant le pèlerinage. Et le bien que vous faites, Allah le sait. Et prenez vos provisions; mais vraiment la meilleure provision est la piété. Et redoutez-Moi, Ô doués d'intelligence ! (2/197)


En plus d’induire en erreur, ces « dix jours » ont causé des bousculades meurtrières ces dernières années, les délais de quatre mois sont au contraire bien défini pour gérer l’affutions des gens à pied ou de chaque lieu éloigné sur Terre.

Pour d’avantage ajouter du combustible à cette vérité coranique, Allah demande aux musulmans d’arrêter de faire la guerre aux arabes polythéistes durant les quatre mois sacrés, Une trêve de quatre mois fut décrétée avec les polythéistes parce que combattre est interdit pendant les quatre mois du hajj :

9 : 2 – « Parcourez la terre durant quatre mois; et sachez que vous ne réduirez pas Dieu à l’impuissance et que Dieu couvre d’ignominie les mécréants. »

Et dans le Verset suivant, il est bien question du grand pèlerinage qui se trouve dans ces quatre mois sacrés.

9 : 3 – « Et proclamation aux gens, de la part de Dieu et de Son messager, au jour du Grand Pèlerinage, que Dieu et Son messager, désavouent les associateurs. Si vous vous repentez, ce sera mieux pour vous. Mais si vous vous détournez, sachez que vous ne réduirez pas Dieu à l’impuissance. Et annonce un châtiment douloureux à ceux qui ne croient pas. »

(…)

9:5 « Et lorsque que les mois sacrés seront parvenus à terme, alors tuez les incrédules où que vous les trouviez, assiégez-les, et attendez-les où que vous puissiez leur tendre une embuscade. Mais s’ils se repentent, pratiquent la prière rituelle, et paie la zakat, alors ne vous mettez pas en travers de leur chemin ; Certes, Dieu est enclin au pardon, Miséricordieux. »

L’immense majorité des sunnites et des chiites mis en face de ces preuves irréfutables préfèrent malgré tout suivre aveuglément les lois idolâtres basées sur les hadiths qui modifient régulièrement la loi d’Allah. Dieu dit à en parlant de la majorité qu'elle est toujours sujet à l'erreur.

6 : 116 Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t'égareront du sentier d'Allah: ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges.

Les quatre mois sacrés sont les quatre derniers mois du calendrier lunaire, à savoir :

- Ramaḍān
- Shawwāl
- Dhu al-Qiʿda
- Dhu al-Ḥijja

Les sunnites et chiites définissent les mois sacrés comme étant les 11ème, 12ème, 1er et 7ème mois lunaires (dhul-qi’da, dhul-Hijja, Muharram et Rajab) ce qui n’a absolument aucun sens car les quatre mois sacrés se suivent comme nous avons pu démontrer précédemment et à la lumière du Saint Coran.  

Donc sauter cinq mois pour atteindre le mois de Rajab est une imposture très difficile à défendre !

A-t-on vu une trêve de quatre mois qui commence un mois avant la proclamation (Dhou al-Hijja), et se termine neuf mois plus tard avec une reprise de combat entre les trois premiers mois et le quatrième mois ? C’est une falsification évidente !

À partir de la sourate {9}, on comprend quand a eu lieu la proclamation du pacte et de son désaveu, et par là, on compte quatre mois successifs pour déterminer ces mois.
C’est tout le danger des hadiths qui ont travesti l’Islam au fil des siècles et surtout et pour tout de juger autre qu’avec le Livre d’Allah. Les sectes de l’Islam jugent les mois sacrés d’après ce hadith traditionnel qui contredit pourtant le Saint Livre :

Hadith Al Bukhari, 2958:

Abu Bakarah (que Dieu soit content de lui) a rapporté que le prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a dit : « L’année comporte 12 mois, parmi lesquels quatre sont sacrés : Les trois mois consécutifs de dhoul-qidah, dhoul hijjah et mouharram (11ème et 12ème et 1er mois) et rajab moudar (le 7ème mois), qui est situé entre joumadah et sha’ban.

La vérité est conforme non pas au réel Islam inculqué par Allah mais par des récits imputés à l’Islam, c’est ainsi que nous citons ce verset, c’est ainsi que les cœurs lumineux comprendront  :

Si la vérité était conforme à leurs passions, les cieux et la terre et ceux qui s'y trouvent seraient, certes, corrompus. Au contraire, Nous leur avons donné leur rappel. Mais ils s'en détournent. (23/71)




4. La continuité de l’aube à travers le Jour Montant…



La sourate Le Soleil et la Lune  (91 – 92) vont dans ce sens, ces deux sourates vont ensemble, elles sont un jour et une nuit. Nombreuses sont les allusions au temps dans le Coran, et particulièrement dans les dernières sourates, en voici l’exemple en plume et en encre !

Allah est Celui qui alterne le jour et la nuit et dans cela, il y a des signes pour un peuple qui raisonne…  Elles sont donc un élément de couple et une alternance à comprendre en profondeur, en particulier sur l’âme !

Sourate 91, Le Soleil :







Sourate 92, La Nuit :





Sourate 93, Le Jour Montant :





Elles sont de part et d'autre une nuit et un jour, pour nos cœurs dans le sens ésotérique mais aussi pour la Terre.
Ténèbres et Lumière, bienheureux celui qui possède la Lumière divine dans son cœur, malheureux et éperdu certes, celui qui se nourrit et vie dans les ténèbres !


Le Soleil à l’honneur de porter le nom d’une Sourate. Allah nous impacte sur la Merveille qu’est la Création. Allah jure par le Soleil, le Soleil est une lampe ardente fixée par son Seigneur qui éclaire tous ceux qui sont dans notre surface terrestre, et sous Terre cf. "Seigneur des deux Levants et Seigneur des deux Couchants!" [2] voir à ce sujet :
Au monde du Soleil Levant:

Son positionnement est parfait tout en continuant sa course vers sa mort certaine, de sorte que s’il était un tant soit peu éloigné ou rapproché notre tapis (la Terre) serait inhabitable pour nous hommes !

C’est aussi dans un sens que le Coran est un Soleil, Soleil, qui est celui de nos cœurs, d'où la mention de la sourate 91 et son sens profond. Le Coran est le flambeau de nos âmes et en particulier, c'est Allah et Sa Parole qui nous éclaire par le Coran et dans cette lanterne qu’est notre cœur, la Flamme sera le soleil et l’huile sa source : L’Olivier ni oriental ni occidental, Allah la Lumière des Cieux et de la Terre !

Le sens caché serait la nuit qui équivaut à la mort et le jour à la vie. Le sens apparent serait la visibilité du Soleil et de la Lune.
Le sens apparent montre la puissance du Créateur à travers la gestion de Sa création, dont la gestion ne lui coûte aucune peine et son éloquence lorsqu’Il cite sa création, de sorte que Lui-seul est apte à citer sa création d’une manière aussi forte, puissance, sage, poétique, transcendant l’être soumis… la maison serait-elle cachée du bâtisseur ? Ne connaitrait-Il pas ce dont Il a Lui-même créés ?

(1) Par le soleil et par sa clarté !
(2) Et par la lune quand elle le suit !
(3) Et par le jour quand il l'éclaire !
(4) Et par la nuit quand elle l'enveloppe !
(5) Et par le ciel et Celui qui l'a construit !
(6) Et par la terre et Celui qui l'a étendue !


À d’autres endroits du Coran, Dieu démontre de manière splendide, comment Il créa l’univers et nous fait littéralement voyager à travers ses versets. En voici l’exemple :

(88 : 17) Ne considèrent-ils donc pas les chameaux, comment ils ont été créés,
(18) et le ciel comment il est élevé,
(19) et les montagnes comment elles sont dressées
(20) et la terre comment elle est nivelée ?


(50 : 47) Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance: et Nous l'étendons [constamment] dans l'immensité.
(48) Et la terre, Nous l'avons étendue. Et de quelle excellente façon Nous l'avons nivelée !
(49) Et de toute chose Nous avons créé [deux éléments] de couple. Peut-être vous rappellerez-vous ?


Sourate 89 :

1. Par l'Aube !
2. Et par les dix nuits !
3. Par le pair et l'impair !
4. Et par la nuit quand elle s'écoule !

Sourate 91 :
1. Par le soleil et par sa clarté !
2. Et par la lune quand elle le suit !
3. Et par le jour quand il l'éclaire !
4. Et par la nuit quand elle l'enveloppe !
5. Et par le ciel et Celui qui l'a construit !
6. Et par la terre et Celui qui l'a étendue !

Sourate 92 :
1. Par la nuit quand elle enveloppe tout !
2. Par le jour quand il éclaire !
3. Et par ce qu'Il a créé, mâle et femelle !

Sourate 93 :
1. Par le Jour Montant !
2. Et par la nuit quand elle couvre tout !


Nous pouvons y voir une alternance entre ces différents éléments de couple, mais également métaphoriquement parlant, une aube pour un début de sourate et un crépuscule en fin de sourate, au fil des sourates et feuillets traitant du jour et de la nuit, exemple : Aube (89), Soleil (91), Nuit (92), Jour montant (93)…
Allah jure par Lui-même et cite ainsi sa Création dans un premier temps par le Soleil/Lune, Jour/Nuit, Ciel/Terre, l’âme et sa corruption ou sa purification.

S.91 Le Soleil (cliquez):


C’est ainsi que le Seigneur Allah jure sur l’âme puis sur sa corruption ou sa purification puis cite le récit des Thamūd et de leur frère Salih montrant ainsi qu’en traitant de mensonge l’envoyé de Dieu… Eh bien ! Ils ont condamné leurs âmes aux ténèbres et à l’Enfer pour subir ici-bas le châtiment puis dans l’au-delà, ils ont suivi le « royaume des ombres » parce que leurs actions parurent enjolivées à leurs yeux et le diable de surcroît enjoliva leurs actions, le « royaume de Dieu » leur apparut, mais ils le refusèrent. C’est ainsi que le serment de la sourate L’Aube et celle du Soleil est en lien direct avec le symbolisme du Jour et de la Nuit, des ténèbres et de la Lumière, de la vie et de la mort, du croyant au mécréant présent dans le Coran.


La Sourate la Nuit est comme les précédentes, elle est  une continuité de ce que nous avançons, elle commence par le serment et les éléments de couple, pour ensuite cité au (4) « Vos efforts sont divergents. » c.-à-d.. beaucoup de voie obscurantiste et inutile que l’homme emprunte qui n’est qu’un mirage en plein désert alors qu’Allah nous cite la réelle voie et l’anse la plus solide à savoir de suivre la voie d’Abraham et de Muhammad tout en étant bienfaisant.
S.92 La Nuit :


Allah termine sur la distinction des ténèbres pour faire prévaloir la lumière en fin, c.-à-d. que voilà le chemin qui mène vers la satisfaction, vers le grand succès, le bonheur éternel ! Voilà le sens de la purification de l’âme en ayant le Soleil dans son cœur, en ayant le Nom d’Allah gravé tel que l’on grave sur le marbre, nous remarquerons que la fin de la sourate est similaire aux précédentes sourate.

18. qui donne ses biens pour se purifier
19. et auprès de qui personne ne profite d'un bienfait intéressé,
20. mais seulement pour la recherche de La Face de son Seigneur le Très-Haut.
21. Et certes, il sera bientôt satisfait !



La voie est tracée, à nous maintenant de la suivre, comme le soleil et la lune suivent la leur en passant par les abeilles, les montagnes et oiseaux, et tout atome ou ciels soumis à Allah dans les Cieux et la Terre... Nous aurons vu au cours de cette méditation que le Soleil et la Lune son synonyme de nuit et de jour, de vie et de mort, de ténèbres et de lumière, mécréants et croyant. Le mal vs le Bien, la chaleur à l’ombrage doux et agréable. Allah guide et égare et Il a établi les ténèbres et la lumière.

Me diriez-vous qu’est-ce que l’homme ? L’homme n’est que le fruit de ses efforts !



Mots de fin :

Les serments de l’Éloquent et ses sourates les plus courtes sont chargées en sagesse et Lumière, le Seigneur, que sa grandeur soit exaltée, cite ce qu’Il veut parmi ce que contient son royaume dans Son Livre, prouvant sa divine royauté du domaine des Cieux et autant de Terre, c’est en ce sens que Dieu nous enseigne par le calame ce qui suit :

2 : 26 Certes, Allah ne se gêne point de citer en exemple n'importe quoi: un moustique ou quoi que ce soit au-dessus; quant aux croyants, ils savent bien qu'il s'agit de la vérité venant de la part de leur Seigneur; quant aux infidèles, ils se demandent: « Qu'a voulu dire Allah par un tel exemple ? » Par cela, nombreux sont ceux qu'Il égare et nombreux sont ceux qu'Il guide; mais Il n'égare par cela que les pervers.

Dieu cite donc l’Aube ou le crépuscule ou encore la pleine Lune pour nous assurer que son serment est aussi vrai que nous voyons ces choses, car ce sont des « preuves » de Dieu comme ces versets/preuve/ayat le sont.
Nous remarquerons également que les noms des sourates (Lune, Soleil, Nuit, Jour Montant) portent leurs noms a brillo et ont un sens ésotérique et exotérique, leurs emplacements dans le Livre céleste ne sont pas le fruit du hasard, mais sont placés selon un calcul minutieux à l’exemple du Soleil et la Lune, ainsi est le Coran, ainsi est la création d’Allah !  

La pair et l’impair expriment donc :

- Dieu et les hommes,
- L’olivier et le figuier,
- Le noyau et la figue,
- L’Unique et le multiple, etc.

Ce serment est tout bonnement puissant et provient de la Parole d'un Souverain sage et omnipotent, il englobe toute chose... et en lien avec ce noble serment :

Mais non... Je jure par ce que vous voyez,
ainsi que par ce que vous ne voyez pas,
que ceci [le Coran] est la parole d'un noble Messager... (Coran, 38-40)



Dieu fait serment sur l’aube, les dix nuits, la nuit qui s’écoule qui ont un lien avec la fin de la sourate, ce serment à un rapport avec la résurrection et les deux demeure, beaucoup de sourates vont dans ce sens, Allah prononce un serment en début de sourate, pour qu'en fin de sourate montrer le motif et assurer que cela est vérité… Nous retrouvons cet aspect particulièrement dans les dernières sourates du Livre nommé « Juz amma », mais encore d’autres sourates sans commençant, sans serment comme La Lune, La Caverne, et bien d’autres !

Ce serment prouve également que seul un Dieu transcendant toute forme d’intelligence, Lui qui à dotés les créatures de l’intellect puisse faire un tel serment, à ce propos un verset me vient à l’esprit montrant clairement la puissance du Coran :

« Ou bien ils disent: « Il l’a inventé ! » Dis : « Composez donc une sourate semblable à ceci, et appelez à votre aide n’importe qui vous pourrez, en dehors d’Allah, si vous êtes véridiques. » Coran, sourate 10, « Yoūnous » (Jonas), verset 38


Nous pensons qu’il s’agit également d’une alternance de la domination du bien et du mal sur Terre, en effet Allah donne la royauté à qui Il veut selon les générations.
Il peut s’agir aussi que Dieu alterne jour et nuit depuis l’aube des temps et en ce sens est le pair et l’impair, à savoir la nuit et le jour, la vie et la mort, l’aube et le crépuscule.

Puis dans ce serment, les coalisés sont cités pour montrer le résultat de ceux qui traitre mensonge les verset et signes de Dieu, c’est le parti des ténèbres, tandis que ceux qui s’efforcent à faire le bien tout en ayant la croyance pure de l’Islam sont garantis, (bien que personne n’a sa place fixée d’avance) de recevoir le Verdict du Seigneur lors de Sa majestueuse rencontre…

Ô homme ! Toi qui t'efforces vers ton Seigneur sans relâche, tu Le rencontreras alors. (84/6)

« Ô toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée; entre donc parmi Mes serviteurs, et entre dans Mon Paradis. »  (89/27-30)


Nous avons donc vu que les sourates 89,91,92 se ressemblent bien et qu’elles sont en soi unique, elles ont la même structure ce qui conforte l’interprétation de la sourate {89} livrée ici. C’est d’ailleurs un point important à prendre en compte, car cet Esprit (Coran) se ressemble et répète, comme le dit le Sage par excellence :

Allah a fait descendre le plus beau des récits, un Livre dont [certains versets] se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent (à l'entendre); puis leurs peaux et leurs cœurs s'apaisent au rappel d'Allah. Voilà le [Livre] guide d'Allah par lequel Il guide qui Il veut. Mais quiconque Allah égare n'a point de guide. (39/23)

Nous confortant ainsi dans cette exégèse, exégèse qui donne une dimension bien plus grande en levant l’aube sur une nuit de plusieurs siècles… Une nuit, qui se nomme « l’interprétation herméneutique et faussée des anciens chargés du Coran » qui ont qualifié le Coran comme étant incomplet et ont donc pris plusieurs autres sources que la Loi d’Allah et comprirent le Coran en leur temps selon leurs époques, contexte, environnement et compréhension du Livre divin selon leurs ancêtres et traditions.  

Et quand on leur dit: « Venez vers ce qu'Allah a fait descendre, et vers le Messager », ils disent: « Il nous suffit de ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres. » Quoi ! Même si leurs ancêtres ne savaient rien et n'étaient pas sur le bon chemin... ?  (05/104)

Une nouvelle page s’inscrit, un nouveau jour se lève, qui a pour titre  « L’Islam du Coran ».

2 : 135 - Ils ont dit : "Soyez Juifs ou Nazaréens pour être guidés". Dis : "Non, plutôt la doctrine d'Abraham, le monothéiste. Il n'était pas du nombre des associateurs"… 2 : 138 - Telle est la coloration/Sibğata (peinture/Lumière) de Dieu, et qui est meilleur que Dieu en coloration? Et pour Lui, nous sommes au service.

Allah sait infiniment mieux de science certaine.


C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclination vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent: « Nous y croyons: tout est de la part de notre Seigneur ! » Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent. (03/07)


La Plume D’Or

[1] https://www.jepense.org/pair-impair-spiritualite/
[2] Coran, 55:17


Dernière édition par Gold Kalam le Ven 12 Jan - 10:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Partager cet article sur : reddit

Le Pair et l’Impair & L’Aube de l’Eternité (S.89) :: Commentaires

Commantaire d'Alex13 :


La Chamelle d’Allah

Un autre signe qui, à mon sens, n’a été ni compris ni estimé à sa juste valeur. La Chamelle; Signe d’Allah envoyé au peuple de Thamoud. Un propos récurrent dans le Qur’an. Allah a jugé bon de mentionner cette chamelle (An-Naqqa) 7 fois dans son Glorieux livre. Comme à l’accoutumée, ceux dont l’esprit est pollué par les interprétations classiques héritées des ancêtres tombera de haut en se rendant compte que tout ce qu’il connaît à ce sujet n’est en fait que du vent, un ramassis de contes dont on ne connaît en fait pas véritablement la provenance. Pour une fois, ce qui est relaté par les moufassirouns à propos de la chamelle et du peuple de Thamoud ne provient pas des gens du livre puisque leurs écrits (La torah et l’évangile) ne font jamais mention de ce peuple ni de ce qui s’y rapporte. En fait, il est difficile de trouver à l’extérieur du Qur’an ou des sources islamiques quoi que ce soit à leur propos. On devra donc une fois encore expliquer le Qur’an par le Qur’an, et cela suffit ! Celui qui en doute, qu’il aille examiner sa foi et sa sincérité.

Un point fondamental : La terminologie. Croyez-moi les frères, si bon nombre de versets et signes ont été mal interprétés, c’est à cause d’un problème de terminologie avant tout. Pour ceux qui ne parlent pas et ne lisent pas l’arabe, un bon conseil ; ne vous fiez jamais aux traducteurs, la plupart des traductions sont biaisées car orientées par un arrière-plan et un inconscient collectif formé et modulé avant tout par les exégètes classiques. Pour expliquer cela clairement, dans le cas ou deux traductions sont possibles pour un verset, le traducteur ira la plupart du temps vers la traduction la plus en phase avec ce qu’il connaît des interprétations orthodoxes. Si vous le pouvez, ne restez pas dépendants des traducteurs et émancipez vous en apprenant la langue dans laquelle le livre est descendu. Pourquoi dis-je tout cela ? Un problème se trouve à la base de tout cela, dont vous n’imaginez pas l’ampleur.. Pensez à l’effet papillon : Est-il possible qu’un simple changement de terminologie ait empêché de nombreuses générations de musulmans de comprendre le livre de Dieu. Pour ceux qui pensent que c’est impossible, rappelez-vous que Jésus était considéré comme serviteur de Dieu, et qu’il est aujourd’hui considéré par plusieurs milliards de personnes comme étant son Fils, tout ça à cause de l’influence et des écrits d’un seul homme; Paul de Tarse.

“ AYA “ ! Que signifie ce mot ? Parfois traduit par “ Signe “ , parfois par “ Miracle “. C’est déjà une difficulté, car si l’une ou l’autre des traductions était pleinement satisfaisante, nous nous en serions contenté. Pour la plupart des gens, le sens de ces deux mots se confond, un signe est un miracle et un miracle est un signe. C’est, d’après ce qui est généralement admis ; un événement qui sort des lois naturelles, que seule une puissance supérieure est capable de produire. Je ne m’étalerais pas sur ça car ce n’est pas le propos mais il est important de comprendre que le mot “ AYA “ ne signifie pas miracle. et le mot “ MU’JIZA “ n’existe pas en tant que tel dans le Qur’an. Ce qu’Allah envoie, ce sont des ayats et non pas des mu’jizat ! Le but des ayats est d’apporter une compréhension et de guider, tandis que le but des mu’jizats est de rendre impuissant et d’impressionner, ce n’est pas ce que fait Allah.

On ne tardera pas à rentrer dans le vif du sujet, mais voyons ce que disent les livres de tafsirs sur la chamelle envoyée au peuple de Salih. Pourquoi Allah envoya-t-il une chamelle au peuple de Thamoud ? Les musulmans sont unanimes quant à la réponse.. Je vous mets ici mot pour mot ce que j’ai trouvé sur un site islamique pris au hasard.. :

“ Les exégètes ont rappelé que les gens de Thamûd se sont réunis un jour dans leur vallée. Le Messager d’Allah Sâlih vint alors à eux et les appela à Allah سبحانه و تعالى. Il les exhorta, les avertit et leur adressa un rappel.
Ils lui dirent alors : Pourrais-tu faire sortir de ce rocher une chamelle dont la description serait celle-ci.
Ils la décrirent donc, la nommèrent, et s’obstinèrent au point de demander que se soit un grande chamelle portant un petit de dix mois.
Le prophète Sâlih leur dit : Si je réponds à votre demande de la manière dont vous me l’avez demandé, croirez-vous en moi et au message avec lequel je suis venu ?
Ils répondirent oui.
Il prit leur engagement puis se mit à prier Allah سبحانه و تعالى autant qu’il le put, puis il invoqua Allah qu’Il réponde à leur demande. Allah سبحانه و تعالى ordonna donc au rocher qu’il fasse surgir une chamelle immense, portant en elle un chameleon de dix mois, et conforme a leurs exigences et descriptions.
Lorsqu’ils la virent de leurs yeux, et qu’ils constatèrent ce prodige incroyable, cette puissance éblouissante, et cette preuve claire et irréfutable, beaucoup parmi eux crurent, mais la plupart d’entre eux persistèrent dans leur mécréance, égarement et entêtement. C’est pourquoi Allah سبحانه و تعالى dit que la plupart d’entre eux renièrent ce miracle et refusèrent de suivre la vérité.
Le chef de ceux qui cru était Junda’ Ibn ‘Amr Ibn Mukhallah Ibn Labîd Ibn Jawâs qui était un notable de Thamûd. Les autres notables voulurent se soumettre à Allah mais Dhu’ab Ibn ‘Amr Ibn Labîd Ibn Al-Habbâb qui possédait leurs idoles et Rabbâb Ibn Sam’ar Ibn Jalhas les en empêchèrent. Junda’ appela son cousin Shihâb Ibn Khalîfah qui était également un notable et voulait se soumettre à Allah, et il le lui interdit, et Shihâb pencha vers eux. “

Il y a un problème dans cette interprétation, et elle ne colle pas au Qur’an, vous savez pourquoi ? Selon les moufassirouns, c’est le peuple de Thamoud qui demande un signe et qui précise ce qui sera ce signe. Ils veulent que Salih demande à Allah de faire sortir du rocher une chamelle enceinte de 10 mois. Or quand on regarde le Qur’an .. :

154.Tu n’es qu’un homme comme nous. Apporte donc un signe, si tu es du nombre des véridiques ».

155.Il dit : « Voici une chamelle : à elle de boire un jour convenu, et à vous de boire un jour.. “

Lorsqu’on regarde le Qur’an, qui choisit que le signe donné consistera en une chamelle ? C’est Allah lui-même ! Le peuple de Thamoud demande un signe mais ne précise pas ce que ce signe sera. Et si c’est bien Allah qui a choisi cela, cela change tout, car le Seigneur ne fait rien au hasard.

Les frères, regardez en quels termes est décrite la chamelle dans la sourate al-Isra :

17 : 59 – Rien ne Nous empêche d’envoyer des signes, si ce n’est que les anciens les avaient traités de mensonges. Nous avions donné aux Thamûd la chamelle MOUBSIRA, mais ils lui firent du tort. Nous n’envoyons des signes qu’à titre d’intimidation.

La chamelle est décrite comme étant Moubsira, cela ne signifie pas visible. Vous savez ce qui est décrit dans les mêmes termes ? Le soleil.. Et dans la même sourate !

17 : 12 “ Nous avons fait de la nuit et du jour deux signes, et Nous avons effacé le signe de la nuit, tandis que Nous avons rendu le signe du jour MOUBSIRA, pour que vous recherchiez des grâces de votre Seigneur, et que vous sachiez le nombre des années et le calcul du temps. Et Nous avons expliqué toute chose d’une manière détaillée. “

Le signe du jour, le soleil à été rendu “ Moubsira “. Le soleil n’est pas visible en lui-même, il ne s’agit pas de voir le soleil, mais de voir PAR le soleil. C’est par la lumière du soleil que nous voyons le monde. Il en est de même pour la chamelle ! Par la chamelle, tu vois et tu comprends la volonté d’Allah et tu es guidé vers lui.

C’est important à comprendre les frères, ce n’est pas le peuple de Thamoud qui a demandé une chamelle, c’est ALLAH qui a choisi d’envoyer une chamelle, à titre d’épreuve et de tentation pour ce peuple en particulier ! Vous comprenez pourquoi la notion de miracle/prodige (Mu’jiza) est dangereuse ? Car elle implique qu’il n’y a rien à comprendre au-delà. Allah est simplement capable de faire sortir une chamelle enceinte d’un rocher.. Voilà tout. Mais non ! L’affaire est totalement différente de cela. Chaque signe est envoyé à un peuple particulier pour une bonne raison. Cela n’aurait eu aucun sens d’envoyer la chamelle à Pharaon ou de faire qu’un bâton se change en serpent devant les notables de Thamoud, car cela n’avait rien à voir avec leur condition et le problème particulier de ce peuple. Les frères, pour l’instant, nous ne faisons que poser les bases qui nous permettront ensuite d’avoir le puzzle en entier. Croyez-moi, vous tomberez à la renverse lorsque vous comprendrez à quel point nous étions loin de la sagesse du Qur’an.

Pourquoi Allah nous parle-t-il du peuple de Thamoud ? Quelle est la spécificité de ce peuple ? Et quel est le lien avec la chamelle ?

Que signifie Thamoud ? Dans la langue des arabes, la racine THA-MA-DA fait référence à la pénurie d’eau, une faible quantité d’eau.

En fait, toute cette affaire a à voir avec l’eau et le partage de l’eau. Rappelez-vous ces versets :

26 : 155 – Il dit : « Voici une chamelle : à elle de BOIRE un jour convenu, et à vous de BOIRE un jour. “

91 : 13 – Le messager de Dieu leur avait dit : « La chamelle de Dieu et son tour de BOIRE ! »

Commencez-vous à faire le lien ?

Allah n’a pas envoyé une chamelle pour répondre au caprice des incroyants parmi les notables de Thamoud. Il a envoyé une chamelle car elle est censée les amener à comprendre leur erreur, l’erreur et le péché spécifique de ce peuple. Allah a choisi d’envoyer une chamelle, pas un éléphant ni un tigre.

Un autre élément à considérer, c’est que le peuple de Thamoud a aussi un autre nom, un nom qui nous en apprend beaucoup et qui a même donné son nom à une Sourate !!
Ils sont appelés “ ASHAB AL-HIJR “ dans la sourate qui porte leur nom , La sourate numéro 15 : “ AL-HIJR “.

“ 15 : 80 – Les compagnons d’al-Hijr ont traité de menteurs les envoyés. “

Par Allah, les versets d’Allah sont incroyables, celui qui prend le temps de méditer et réfléchit profondément dessus ne pourra qu’en être convaincu.

Pourquoi sont-ils appelés “ ashab al-Hijr “, et que signifie “ Hijr “ en arabe ? Il suffit de chercher dans le Qur’an.. :

6 : 138 – Et ils dirent : « Ces bêtes et ces récoltes sont frappées d’interdit (HIJR). Personne n’en mangera, sauf ceux que nous voudrons », selon leur prétention. Et des bêtes dont le dos est interdit, et des bêtes sur lesquelles ils ne rappellent pas le nom de Dieu, par pure invention contre Lui. Il les rétribuera pour ce qu’ils inventaient. “

Dans ce verset, le mot HIJR en arabe à été traduit par “ frappées d’interdit “. Le mot HIJR signifie entre autres Barrière/clôture/interdiction etc..

Allah nous dit par exemple qu’il a placé un “ HIJR “ (une barrière) entre les deux mers. C’est de ce mot que sont dérivés d’autres mots comme “ HAJAR “ (pierre) etc.

Voilà donc les éléments avec lesquels on se retrouve désormais, le peuple de Thamoud (pénurie d’eau) sont aussi appelés ashab al-Hijr. A titre de tentation et d’épreuve pour ce peuple en particulier, Allah décide d’envoyer une chamelle avec comme instruction de la laisser boire et paître paisiblement là où elle le voudra.

Regardez ce que nous dit la Sourate 26 à propos de Thamoud :

141.Les Tamud traitèrent de menteurs les Messagers.

142.Quand Salih, leur frère (contribule), leur dit : « Ne craindrez-vous pas [Allah]?  »

143.Je suis pour vous un messager digne de confiance.

144.Craignez Allah donc et obéissez-moi.

145.Je ne vous demande pas de salaire pour cela, mon salaire n’incombe qu’au Seigneur de l’univers.

146.Vous laissera-t-on en sécurité dans votre présente condition?

147.Au milieu de jardins, de sources,

148.de cultures et de palmiers aux fruits digestes?

149.Creusez-vous habilement des maisons dans les montagnes?

150.Craignez Allah donc et obéissez-moi.

151.N’obéissez pas à l’ordre des outranciers,

152.qui sèment le désordre sur la terre et n’améliorent rien ».

On a vu avant cela que Thamoud signifie pénurie d’eau ou en tout cas une quantité négligeable d’eau.. Mais comment cela est-il possible alors qu’on trouve cela dans le Qur’an :

146. “ Vous laissera-t-on en sécurité dans votre présente condition?

147.Au milieu de jardins, de sources.. “

Les choses sont claires, le peuple de Thamoud est censé vivre dans l’abondance et la sécurité, les jardins et les sources ! Mais d’où pourrait alors provenir le manque d’eau ? Eh bien du HIJR ! Comme on l’a vu dans le verset de la sourate al-An’am :

6 : 138 – Et ils dirent : « Ces bêtes et ces récoltes sont frappées d’interdit (HIJR). Personne n’en mangera, sauf ceux que nous voudrons », selon leur prétention. Et des bêtes dont le dos est interdit, et des bêtes sur lesquelles ils ne rappellent pas le nom de Dieu, par pure invention contre Lui. Il les rétribuera pour ce qu’ils inventaient. “

“ Personne n’en mangera, sauf ceux que nous voudrons.. “

Vous commencez à comprendre quelle est l’erreur et le péché pratiqué par ce peuple ? Une partie du peuple s’était en fait approprié l’eau et la nourriture tout en y interdisant l’accès au plus faibles et aux plus démunis, ils ont pratiqué le Hijr et ont été nommés ashab al-Hijr en conséquence.

Le Qur’an est un livre intemporel, et le signe de la chamelle ne s’adresse en fait pas seulement au peuple de Thamoud mais à tous les peuples qui ont pratiqué cette même chose, à savoir s’approprier la subsistance envoyée par Allah et en interdire l’accès injustement ! Rappelez-vous l’embargo économique pratiqué par les Etats-unis sur certains pays du Moyen-Orient. Rappelez-vous l’innombrable quantité de nourriture qui est jetée plutôt que donnée aux pays du tiers monde. Certaines multinationales se sont même appropriées les nappes phréatiques à certains endroits en empêchant la population locale d’avoir un accès libre à l’eau.

Nous sommes tous serviteurs d’Allah et tout ce qui se trouve sur terre appartient à Allah ! De quel droit le serviteur peut-il s’approprier le bien de son maître ?! Qu’est-ce qu’il y a de si spécial avec l’eau ? Regardez ce qu’Allah dit :

“ Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours, – alors que Son Trône était sur l’EAU..“

Sa royauté et sa souveraineté toute entière est contenue dans l’eau et vous allez voir comment Allah a explicité cela au peuple de Thamoud !

Regardez ce qu’il dit dans la sourate al-Moulk, la Royauté, la Sourate commence comme cela :

“ Béni soit celui dans la main de qui est la royauté, et il est Omnipotent.. “

et finit comme cela.. :
“ Dis: « Que vous en semble ? Si votre eau était absorbée au plus profond de la terre, qui donc vous apporterait de l’eau de source ? »

Allah est le Roi et le Seigneur des cieux et de la terre, de quelle manière nous explique-t-il cela ? En nous expliquant entre autres que c’est lui qui possède l’eau, l’eau à partir de laquelle toute chose vivante fut créée.

“ Ceux qui ont mécru, n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte ? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l’eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas ? “ (21:30)

Pourquoi le péché de Thamoud est-il si grave ? Ils ont voulu s’approprier la subsistance et en particulier l’eau envoyée par Allah tout en choisissant quels serviteurs d’Allah y auraient accès. En agissant de cette manière, c’est comme s’ils avaient voulu se faire les associés d’Allah dans ce qui constitue sa royauté et son autorité même.. l’eau, dont dépend toute chose vivante, y comprit eux. C’est Allah qui sustente toutes les créatures.

Prêtez attention à ces paroles attribuées au Prophète saws qui sont d’une grande sagesse.. :

، عَنْ رَبِيعَةَ، حَدَّثَنِي يَزِيدُ، مَوْلَى الْمُنْبَعِثِ عَنْ زَيْدِ بْنِ خَالِدٍ الْجُهَنِيِّ ـ رضى الله عنه ـ قَالَ جَاءَ أَعْرَابِيٌّ النَّبِيَّ صلى الله عليه وسلم فَسَأَلَهُ عَمَّا يَلْتَقِطُهُ فَقَالَ ‏ »‏ عَرِّفْهَا سَنَةً، ثُمَّ احْفَظْ عِفَاصَهَا وَوِكَاءَهَا، فَإِنْ جَاءَ أَحَدٌ يُخْبِرُكَ بِهَا، وَإِلاَّ فَاسْتَنْفِقْهَا ‏ »‏‏.‏ قَالَ يَا رَسُولَ اللَّهِ فَضَالَّةُ الْغَنَمِ قَالَ ‏ »‏ لَكَ أَوْ لأَخِيكَ أَوْ لِلذِّئْبِ ‏ »‏‏.‏ قَالَ ضَالَّةُ الإِبِلِ فَتَمَعَّرَ وَجْهُ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم‏.‏ فَقَالَ ‏ »‏ مَا لَكَ وَلَهَا، مَعَهَا حِذَاؤُهَا وَسِقَاؤُهَا، تَرِدُ الْمَاءَ وَتَأْكُلُ الشَّجَرَ ‏ »

“ Un bédouin est venu voir le Prophète et lui a demandé ce qu’il devait faire d’un objet trouvé. Le Prophète saws lui a répondu: “Rends la chose publique pendant une année et souviens-toi de la description de l’objet et de son attache. Si quelqu’un vient et décrit l’objet correctement, alors rend le lui, sinon il sera à toi.”
Ensuite, l’homme a interrogé le Prophète sur la brebis égarée, le Prophète saws lui répondit : “ Elle sera pour toi, pour ton frère ou pour le loup ! “ Ensuite l’homme l’interrogea sur le chameau égaré, le visage du Prophète devint alors rouge de colère et il répondit : En quoi est-ce ton affaire ?! Il a avec lui sa réserve d’eau et ses pattes (pour se déplacer), elle boit et mange des arbres jusqu’à ce que son Seigneur (son propriétaire) la retrouve ! “

Il faut se rendre compte de ce qui est dit par le Prophète ici, l’ignorant pourrait passer sur ce récit sans y prêter plus d’attention que cela, mais en fait l’enseignement qui s’y trouve est magistral !!

Prenons la sourate 15 :

16. Certes Nous avons placé dans le ciel des constellations et Nous l’avons embelli pour ceux qui regardent.

17. Et Nous l’avons protégé contre tout diable banni.

18. A moins que l’un d’eux parvienne subrepticement à écouter, une flamme brillante alors le poursuit.

19. Et quant à la terre, Nous l’avons étalée et y avons placé des montagnes (immobiles) et y avons fait pousser toute chose harmonieusement proportionnée.

20. Et Nous y avons placé des vivres pour vous, et (placé aussi pour vous) des êtres que vous ne nourrissez pas.

21. Et il n’est rien dont Nous n’ayons les réserves et Nous ne le faisons descendre que dans une mesure déterminée.

22. Et Nous envoyons les vents fécondants; et Nous faisons alors descendre du ciel une eau dont Nous vous abreuvons et que vous n’êtes pas en mesure de conserver.. “

“ Et nous y avons placé des vivres pour vous, et des êtres que vous ne nourrissez pas.. “ !!

Un peu plus loin :

“ Et nous envoyons les vents fécondants; et Nous faisons alors descendre du ciel une eau dont Nous vous abreuvons et que vous n’êtes pas en mesure de conserver “ !!

Les frères, vous devez faire tous les liens nécessaires ici et commencer à reconstituer le puzzle pièce par pièce.

Ces versets sont dans la Sourate al-Hijr et sont adressés directement à Ashab al-HIJR ! Allah leur explique que c’est lui qui les abreuve, que l’eau est à lui et que malgré tous leurs efforts, ils ne seront pas en mesure de conserver l’eau qui n’appartient qu’à Allah et qu’il en gratifie qui il veut !

(…)

“ Nous vous abreuvons “ est traduit à partir du mot “ ASQAYNAKOUMOUH “ qui est le mot le plus long de tout le Qur’an.

Allah dit qu’il a placé sur terre des êtres que nous ne nourrissons pas, c’est Allah qui les nourrit ! Vous comprenez pourquoi le Prophète saws s’est énervé lorsqu’on lui a parlé du Chameau égaré ? Pourquoi serait-il égaré ? Sa nourriture et sa boisson incombent à Allah. Allah nous a rendu les propriétaires des bestiaux, mais c’est lui qui les sustente, nous n’y avons aucune part. Cela signifie que la terre et tout ce qui s’y trouve appartient à Allah seul. Comment la chamelle d’Allah serait-elle égarée sur la terre d’Allah ?

C’est ainsi qu’est nommée la fameuse chamelle dans le Qur’an ; La “ CHAMELLE d’ALLAH “. Et il est demandé au peuple de Thamoud de la laisser paître paisiblement sur la “ TERRE D’ALLAH “. Tout cela pour leur expliquer que la terre, tout ce et ceux qui s’y trouvent appartiennent à Allah, eux y comprit.

“ 11 : 64 – Ô mon peuple, voici la chamelle d’Allah qui est un signe pour vous. Laissez-la manger sur la terre d’Allah, et ne lui faites aucun mal sinon un châtiment immédiat vous saisira.  »

L’eau est le bienfait dont tous les êtres vivants ont été comblés. Allah fait tomber l’eau du ciel, il est par conséquent notre Seigneur, c’est aussi simple que ça.

Il est connu aujourd’hui que notre corps est constitué à plus de 70% d’eau. Allah nous dit qu’il nous a créés à partir de terre, ou de boue. Il y a plusieurs termes pour décrire cette terre dans le Qur’an. Parfois, Allah utilise le mot “ TIN “ et parfois le mot “ SALSAL “. Dans le Sourate al-Hijr qui nous intéresse tout particulièrement, c’est le mot Salsal qui est utilisé.

“ 26. Nous créâmes l’homme d’une argile crissante, extraite d’une boue malléable. (Salsal min Hama masnoun)

27. Et quand au djinn , Nous l’avions auparavant créé d’un feu d’une chaleur ardente.

28. Et lorsque ton Seigneur dit aux Anges : « Je vais créer un homme d’argile crissante, extraite d’une boue malléable,

29. et dès que Je l’aurais harmonieusement formé et lui aurait insufflé Mon souffle de vie, jetez-vous alors, prosternés devant lui » .

30. Alors, les Anges se prosternèrent tous ensemble,

31. excepté Iblis qui refusa d’être avec les prosternés.

32. Alors [Allah] dit : « Ô Iblis, pourquoi n’es-tu pas au nombre des prosternés?  »

33. Il dit : « Je ne puis me prosterner devant un homme que Tu as créé d’argile crissante, extraite d’une boue malléable ».

Les frères, connaissez-vous la différence entre Tin et Salsal en arabe ? Lorsqu’on enlève l’eau de la boue (Tin) elle devient Salsal ! le Salsal est une terre dans laquelle il n’y a pas d’eau, une terre sèche et crissante !! SobhanAllah, et ceci est encore une fois dans la Sourate al Hijr !

Maintenant, on repose la question ; Pourquoi Allah a-t-il choisi d’envoyer une Chamelle au peuple de Thamoud ? En quoi la chamelle constitue le signe éclairant censé guider ashab al-Hijr ?

Pour comprendre l’importance de la chamelle, vous n’avez qu’à regarder ces versets :

1. Par le soleil et par sa clarté!

2. Et par la lune quand elle le suit!

3. Et par le jour quand il l’éclaire!

4. Et par la nuit quand elle l’enveloppe !

5. Et par le ciel et Celui qui l’a construit!

6. Et par la terre et Celui qui l’a étendue !

7. Et par l’âme et Celui qui l’a harmonieusement façonnée;

8. et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété!

9. A réussi, certes celui qui la purifie.

10. Et est perdu, certes, celui qui la corrompt.

11. Les Tamud, par leur transgression, ont crié au mensonge,

12. lorsque le plus misérable d’entre eux se leva (pour tuer la chamelle)

13. Le Messager d’Allah leur avait dit : « La chamelle d’Allah! Laissez-la boire »

14. Mais, ils le traitèrent de menteur, et la tuèrent. Leur Seigneur les détruisit donc, pour leur péché et étendit Son châtiment sur tous.

15. Et Allah n’a aucune crainte des conséquences.

Dans cette sourate, Allah commence par nous parler du soleil, de la lune, de la terre, du ciel.. et il finit par nous parler du peuple de Thamoud et de la chamelle ? Il y a en cela matière à réflexion, n’est-ce pas ?

Regardons également dans la sourate al-Ghaashiya :

17. Ne considèrent-ils donc pas les chameaux, comment ils ont été créés,

18. et le ciel comment il est élevé,

19. et les montagnes comment elles sont dressées

20. et la terre comment elle est nivelée?

Encore une fois, Allah met ensemble la terre, le ciel, les montagnes et.. Les CHAMEAUX ?! On pourrait penser qu’il est contre intuitif d’agencer les choses ainsi, mais il semble qu’Allah veut nous faire comprendre l’importance de certaines choses.

Bien ! Maintenant qu’on a posé le contexte, rentrons dans le vif du sujet !
Que signifie réellement toute cette histoire ? Allah nous donne dans le Qur’an tous les éléments permettant de comprendre quels étaient en réalité les agissements et les exactions de ce peuple bien particulier et il les a même nommés en conséquence. Mais pourquoi leur avoir envoyé une chamelle, quel est le rapport ?

La chamelle est envoyé à titre de tentation et d’épreuve comme mentionné dans la Sourate al-Qamar :

27. Nous leur enverrons la chamelle, comme épreuve . Surveille-les donc et sois patient.

Mais aussi à titre de signe éclairant (Moubsira) censé les amener à réfléchir sur leur condition et à se réformer.

59. Rien ne Nous empêche d’envoyer les signes, si ce n’est que les Anciens les avaient traités de mensonges. Nous avions apporté aux Tamud la chamelle qui était un signe éclairant (moubsira) : mais ils lui firent du tort. En outre, nous n’envoyons de signes qu’à titre de menace.

17. Et quant aux Thamud, Nous les guidâmes; mais ils ont préféré l’aveuglement à la guidée. C’est alors qu’ils furent saisis par la foudre du supplice le plus humiliant pour ce qu’ils avaient acquis.

La chamelle est un signe censé expliciter deux choses; D’une part qu’il n’y a nulle divinité qu’Allah, et qu’Allah n’accepte pas qu’on lui associe quoi que ce soit. Et d’autre part montrer aux incroyants de ce peuple la bonne manière d’agir.

Qu’y a-t-il de si spécial avec la chamelle ? Comment se comporte-t-elle ? Allah ne dit-il pas..

“ 71. Ne voient-ils donc pas que, parmi ce que Nos mains ont fait, Nous leur avons créé des bestiaux dont ils sont propriétaires;

72. et Nous les leurs avons soumis; certains leur servent de monture et d’autre de nourriture; “

Une manière pour Allah de leur expliquer ; voyez comment cette chamelle se comporte avec vous ! Ainsi vous devrez vous comporter avec moi, car je suis votre Seigneur, tout comme vous êtes propriétaire de cette chamelle. Même parmi les bestiaux, la chamelle ou les chameaux en général sont spéciaux, ils sont les seuls à se baisser pour te laisser monter sur leurs dos. Regardez leur cou, comment est-il ? On trouve cela dans les anciennes écritures;

« Je vois que ce peuple est un peuple à la nuque raide. » (Exode 32, 9)

“ Sache donc que ce n’est point à cause de ta justice que l’Éternel, ton Dieu, te donne ce bon pays pour que tu le possèdes; car tu es un peuple au cou raide. “ (Deutéronome 9:6)

Dans ces passages, il est question des enfants d’Israël, l’archétype du peuple au cœur dur et à la nuque raide. Mais en fait, il en est de même de tous les croyants entêtés et obstinés dans leur injustice, leur cou est raide, il refuse de laisser le Seigneur les guider, quel meilleur exemple qu’une chamelle qui est en fait tout l’inverse, au point même de s’abaisser pour te laisser la monter.

Cela est une première chose. Ensuite, on revient au problème de base, le problème du peuple de Thamoud, le Hijr (الحجر). Prendre la subsistance envoyée par Allah et la garder pour soi tout en en interdisant l’accès à autrui. Pourquoi Allah a envoyé une chamelle ? Quelle est la principale caractéristique des chameaux en général ? Leur incroyable capacité à stocker de l’eau ! Sachez qu’un chameau peut boire 140 litres d’eau, l’équivalent d’une baignoire en environ 15 minutes, exceptionnel !

Allah lui même dit :

“ vous en boirez comme boivent les chameaux assoiffés. “ (56:55)

Quelle est l’exhortation destinée au peuple de Thamoud ? La chamelle prend l’eau, la boit tout comme vous, mais la différence ? Elle ne pratique pas le Hijr ! Elle prend, mais que te donne-t-elle en échange ?

“ 66. Il y a certes un enseignement pour vous dans les bestiaux : Nous vous abreuvons de ce qui est dans leurs ventres, – [un produit] extrait du [mélange] des excréments [intestinaux] et du sang – un lait pur, délicieux pour les buveurs. “

“ 21.Vous avez certes dans les bestiaux, un sujet de méditation : Nous vous donnons à boire de ce qu’ils ont dans le ventre, et vous y trouvez également maintes utilités; et vous vous en nourrissez. “

Allahou Akbar !

Allah ne vous interdit pas de prendre l’eau, mais pourquoi en interdire l’accès à autrui ? Pourquoi prendre sans rien donner en retour ? Que fait la chamelle ? Elle boit, mais te donne en échange quelque chose d’autre ! Un lait pur et délicieux. C’est pourquoi Allah a envoyé une chamelle et non pas un chameau. Tout ce qui se trouve dans la chamelle se trouve aussi dans le chameau, à une exception près.. Le lait !

Ainsi, Allah leur explique comment agir, se réformer et améliorer leur condition. Mais ce n’est pas fini..

Il n’y a nulle divinité en dehors d’Allah, il n’a aucun associé. Et il ne saurait accepter de partager son royaume avec un autre, pas même en ce qui concerne un noyau de datte. Quel est le rapport avec la chamelle ? Les frères, prêtez attention à ce verset fondamental :

(30:28) . Il vous a cité une parabole de vous-mêmes : Avez-vous associé vos esclaves à ce que Nous Vous avons attribué en sorte que vous soyez tous égaux [en droit de propriété] et que vous les craignez [autant] que vous vous craignez mutuellement? C’est ainsi que Nous exposons Nos versets pour des gens qui raisonnent.

Glorifiez Allah abondamment !

Quand Allah souhaite nous expliciter quelque chose, il nous donne une parabole de nous-même, il nous prend à témoin.. C’est ainsi qu’on finit par reconnaître la vérité en nous-même. Un homme pourrait-il accepter que son serviteur dispose de ses biens comme lui-même ? C’est la parabole qu’Allah nous donne ! Si nous n’acceptons pas que notre serviteur dispose de nos affaires comme nous le faisons nous-même, en sorte qu’on en devienne égaux en droit de propriété, comment Allah pourrait-il l’accepter pour lui-même ?!

Ainsi, les choses s’éclaircissent.. :

26 : 155 – Il dit : « Voici une chamelle : à elle de boire un jour convenu, et à vous de boire un jour.

91 : 13 – Le messager de Dieu leur avait dit : « La chamelle de Dieu et son tour de boire ! »

54 : 28 – Et informe-les que l’eau sera en partage entre eux [et la chamelle]; chacun boira à son tour.

Il vous a cité une parabole de vous-mêmes : Avez-vous associé vos esclaves à ce que Nous Vous avons attribué en sorte que vous soyez tous égaux [en droit de propriété]

Pourquoi les éprouver d’une telle manière ? Chacun doit boire à son tour, un jour pour la chamelle, un jour pour eux. C’est une manière pour Allah de les éduquer.. Vous en êtes rendus à faire part égale avec une CHAMELLE, qui est votre propriété et votre serviteur, mais si vous refusez, comme accepterais-je de vous laisser disposer de ma propriété et de partager avec vous, vous qui êtes mes créatures et l’œuvre de mes mains ?! Dans le sens, Allah leur explique qu’il ne peut les laisser disposer de sa propriété puisqu’eux ne l’acceptent pas pour eux-même. Gloire à Dieu !!

Il faut comprendre Qu’Allah les a éprouvés d’une manière qui tend à leur faire prendre conscience de leur injustice. Mais une question subsiste.. Des incroyants aux cœurs durs et à la nuque raide, comment auraient-ils accepté les conditions proposées ? Il faut examiner les termes employés dans la Sourate al-Qamar, la sourate la plus détaillée en ce qui concerne l’épisode de la chamelle.

23. Les Tamud ont traité de mensonges les avertissements?

24. Ils dirent : « Allons-nous suivre un seul homme (Salih) d’entre nous-mêmes? Nous serions alors dans l’égarement et la folie.

25. Est-ce que le message a été envoyé à lui à l’exception de nous tous? C’est plutôt un grand menteur, plein de prétention et d’orgueil ».

26. Demain, ils sauront qui est le grand menteur plein de prétention et d’orgueil.

27. Nous leur enverrons la chamelle, comme épreuve . Surveille-les donc et sois patient.

28. Et informe-les que l’eau sera en partage entre eux [et la chamelle]; chacun boira à son tour.

29. Puis ils appelèrent leur camarade qui prit [son épée] et [la] tua.

30. Comment furent donc Mon châtiment et Mes avertissements?

31. Nous lâchâmes sur eux un seul Cri, et voilà qu’ils furent réduits à l’état de paille d’étable.

Examinons ce verset.. :

28. Et informe-les que l’eau sera en partage entre eux [et la chamelle]; chacun boira à son tour.

Croyez-moi les frères, il ne faut pas rester dépendants des traductions, elles sont toujours défaillantes, en tout cas en partie. Il est certains mot dont le sens est difficile à faire passer dans une traduction.

28. Et informe-les que l’eau sera en partage entre eux [et la chamelle]; chacun boira à son tour.. “

“ Chacun boira à son tour “

كُلُّ شِرْبٍ مُّحْتَضَرٌ

“ Koulou shirbin mouHtadar “

Allah utilise le mot “ Shirb “ et pas le mot “ Souqya “. Le mot shirb implique qu’ils avaient seulement de quoi étancher leur soif ! Ni de quoi se laver, ni de quoi irriguer leurs champs. C’est déjà une épreuve en soi. Ensuite, il n’est pas dit “ MaHdour “, mais “MouHtadar”.. C’est le mot qui exprime le fait que deux choses se rencontrent, en un temps et un lieu précis.. Vous comprenez ?! En fait, si les incroyants de Thamoud étaient venu chercher de l’eau à un moment où ça leur était interdit, il n’y avait tout simplement pas d’eau ! Il pouvait trouver de l’eau seulement et uniquement en venant en temps et en heure comme c’était convenu ! Eh oui, car Allah savait bien que de telles personnes n’auraient jamais accepté les conditions, puisqu’ils n’étaient même pas croyants.

Que se passe-t-il ensuite ? Les négateurs refusèrent tout compromis et finirent par attaquer la chamelle.

11 : 65 – Mais ils la mutilèrent. Alors il dit : « Jouissez dans vos demeures pendant trois jours. Voilà une promesse qui ne sera pas démentie.

26 : 157 – Mais ils la mutilèrent, et le regrettèrent.

91 : 14 – Mais ils le traitèrent de menteur, et la mutilèrent. Leur Seigneur fulmina contre eux pour leur péché et la rétablit,

54 : 29 – Alors ils appelèrent leur compagnon qui fut désigné pour la mutiler.

7 : 77 – Ils mutilèrent donc la chamelle, défiant le commandement de leur Seigneur, et dirent : « Ô Sâlih, apporte-nous ce que tu nous promets, si tu es du nombre des envoyés ».

Le mot utilisé est “ ‘Aqr “, cela renvoie au fait d’attaquer les pattes de la bête au point de la faire fléchir et s’effondrer.

Mais Allah leur avait donné la chamelle en parabole, elle est votre serviteur, et vous êtes mes serviteurs, et j’agirais avec vous comme vous avez agi avec elle ! En attaquant ainsi la chamelle, c’est comme s’ils avaient donné la permission à Allah de les retrancher.

Quelle fût la fin des négateurs ?

7 : 78 – Le cataclysme les saisit; et les voilà étendus (Jathimin) gisant dans leurs demeures.

La “ Jouthoum “ pour les êtres humains correspond au “ Aqr “ pour les bêtes, Allah a finalement agi avec eux comme ils ont agi avec la chamelle, mais ce n’est pas fini les frères.

Après avoir attaqué la chamelle, le Prophète Salih dit à son peuple quelque chose de curieux qui n’est dit qu’une seule fois dans tout le Qur’an..

11 : 65 – Mais ils la mutilèrent. Alors il dit : « Jouissez dans vos demeures pendant trois jours. Voilà une promesse qui ne sera pas démentie ».

“ Jouissez dans vos demeures pendant 3 jours “, le Prophète Salih est le seul à dire une telle chose dans le Qur’an. Pourquoi trois jours ?! Vous avez compris que toute cette affaire a à voir avec l’eau et le partage de l’eau. Combien un homme peut-il survivre sans eau dans un endroit aride et brûlant comme l’endroit où habitait le peuple de thamoud, l’actuelle Arabie Saoudite ? Exactement 72 heures, 3 jours !!

Lorsqu’ils ont refusé l’injonction et attaqué la chamelle, Allah leur a envoyé une punition et un châtiment en lien direct avec leurs agissements et leurs exactions, il leur a enlevé tout accès à l’eau.
Comment étaient-ils au bout des trois jours ?!

54 : 31 – Nous lâchâmes sur eux un seul Cri, et voilà qu’ils furent réduits à l’état de paille d’étable.

De le paille d’étable.. ! Allah leur a donné toutes les occasions de se réformer, mais suite à leur continuel refus, le châtiment fût exemplaire.. Allah leur a enlevé tout accès à l’eau, mais ce n’est pas tout, il restait encore l’eau contenue… Dans leurs corps ! Rappelez-vous qu’Allah nous dit dans la Sourate al-Hijr qu’il nous a créés de “Salsal”, de la terre crissante, sèche et sans eau, et il y a ensuite ajouté de l’eau pour en faire du “ Tin “. Lorsque les Thamoud agirent comme ils l’ont fait, Allah a même fini par leur reprendre l’eau qui était dans leurs corps, au point qu’ils finirent comme de la “ Paille sechée “.

54 : 31 – Nous lâchâmes sur eux un seul Cri, et voilà qu’ils furent réduits à l’état de paille d’étable. (Hashim al-MouHtadhir)

MouHtadhir vient de HA-DHA-RA, et “Hadhr” a un sens proche de “Hijr”. Regardez ce verset :

(17:20). Nous accordons abondamment à tous; ceux-ci comme ceux-là, des dons de ton Seigneur. Et les dons de ton Seigneur ne sont refusés [à personne]. (MaHdhoura)

Eux ont pratiqué le “Hijr”, et Allah a pratiqué sur eux le “Hadhr” qui est encore un stade au-dessus.

Vous voyez bien qu’on a affaire à plus qu’une chamelle enceinte de 10 mois qui est sortie d’un rocher pour simplement amuser et répondre au caprice des négateurs de Thamoud.

A la fin de la Sourate ash-Shams, Allah dit :

13. Le Messager d’Allah leur avait dit : « La chamelle d’Allah! Laissez-la boire »

14. Mais, ils le traitèrent de menteur, et la tuèrent. Leur Seigneur les détruisit donc, pour leur péché et étendit Son châtiment sur tous.

15. Et Allah n’a aucune crainte des conséquences.

Il dit dans la Sourate Ar-Rum :

28. Il vous a cité une parabole de vous-mêmes : Avez-vous associé vos esclaves à ce que Nous Vous avons attribué en sorte que vous soyez tous égaux [en droit de propriété] et que vous les craignez [autant] que vous vous craignez mutuellement? C’est ainsi que Nous exposons Nos versets pour des gens qui raisonnent.

Pourquoi Allah dit-il dans la Sourate ash-Shams qu’il n’a aucune crainte des conséquences ? Il faut comprendre cela à la lumière du verset ci-dessus : “..Et que vous les craignez autant que vous vous craignez mutuellement.. “ Les négateurs de Thamoud ont attaqué et mutilé la chamelle sans aucune crainte, à plus forte raison, comment Allah aurait-il crainte de retrancher un injuste parmi ses serviteurs ?

Ce que j’ai écrit est encore basé sur les travaux du Sheikh Salahdin, qu’Allah lui pardonne et lui fasse miséricorde.

Louange à Allah, Seigneur des mondes.

https://eschatologiablog.wordpress.com/2023/02/01/tous-a-vos-plumes-13/comment-page-3/#comment-24873
La chamelle d’Allah complément de Gold Kalam :

Par rapport au verset sur Salih – paix sur lui – où demande à son peuple de ne pas suivre les outranciers et de suivre l’ordre d’Allah dans la sourate 26 :

150.Craignez Allah donc et obéissez-moi.
151.N’obéissez pas à l’ordre des outranciers,
152.qui sèment le désordre sur la terre et n’améliorent rien ».

Nous avons constamment cette approche dans la Loi de Dieu (Sunnat Allah) où nous retrouvons deux catégories entre les meneurs et les suiveurs outranciers qui ne veulent pas se réformer soit par crainte, soit par pure rébellion (taghut).

10 : 83 Personne ne crut (au message) de Musa (Moïse), sauf un groupe de jeunes gens de son peuple, par crainte de représailles de Fir’awn (Pharaon) et de leurs notables. En vérité, Fir’awn (Pharaon) fut certes superbe sur
terre et il fut du nombre des extravagants.


Dans la sourate 36, nous avons la confrontation entre les trois messagers et leurs peuples, et un homme soumis à Allah qui aida les messagers comme les vrais croyants doivent le faire ! Nous devons suivre les messagers et les soutenir comme il est précisé dans la sourate 33 :

33 : 56 – Dieu et Ses anges soutiennent le prophète. Ô vous qui avez cru, soutenez-le et soumettez-vous totalement.

Sourate 36:
20 Et du bout de la ville, un homme vint en toute hâte et dit: « Ô mon peuple, suivez les messagers:
21 suivez ceux qui ne vous demandent aucun salaire et qui sont sur la bonne voie.
22 Et qu’aurais-je à ne pas adorer Celui qui m’a créé ? Et c’est vers Lui que vous serez ramenés.
23 Prendrais-je en dehors de Lui des divinités ? Si le Tout Miséricordieux me veut du mal, leur intercession ne me servira à rien et ils ne me sauveront pas.
24 Je serai alors dans un égarement évident.
25 [Mais] je crois en votre Seigneur. Ecoutez-moi donc. »
26 Alors, il [lui] fut dit: « Entre au Paradis. » Il dit: « Ah si seulement mon peuple savait !
27 …en raison de quoi mon Seigneur m’a pardonné et mis au nombre des honorés. »
28 Et après lui Nous ne fîmes descendre du ciel aucune armée. Nous ne voulions rien faire descendre sur son peuple.
29 Ce ne fut qu’un seul Cri et les voilà éteints.
30 Hélas pour les esclaves [les humains] ! Jamais il ne leur vient de messager sans qu’ils ne s’en raillent.

Allah supprime un peuple après qu’il est transgressé toute limite et chaque arrêt d’un peuple figure dans sa Tablette préservée, lorsqu’Il veut éprouver un peuple celui-ci (béni soit sa Face) envoi un de ses serviteurs de cette communauté/peuple pour avertir les hommes, bienheureux sera celui qui répondra à la bonne nouvelle (Paradis) malheureux sera celui qui aura été mécréant envers son Seigneur… Après l’envoi du messager de l’acceptation (comme le peuple de Yunus) ou la mécréance (comme la plupart des peuples dans l’histoire de l’humanité). Allah châtie le peuple et sauve les croyants qui auront suivi le chemin de vérité.

Sourate 10 :

101. Dis: « Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre ». Mais ni les preuves ni les avertisseurs (prophètes) ne suffisent à des gens qui ne croient pas.

102. Est-ce qu’ils attendent autre chose que des châtiments semblables à ceux des peuples antérieurs ? Dis: « Attendez! Moi aussi, j’attends avec vous ».

103. Ensuite, Nous délivrerons Nos messagers et les croyants. C’est ainsi qu’il Nous incombe [en toute justice] de délivrer les croyants.

J’ai beaucoup aimé aussi la symbolique avec les Enfants d’Israil et le cou raide et la chamelle mentionné dans le Livre de l’Exode, Allah (swt) nous montre à plusieurs reprises dans le Coran glorieux que les animaux sont un exemple d’obéissance alors qu’ils n’ont 1/4 de ce que Dieu nous a accordé par Sa Miséricorde et son choix de nous avoir choisi comme vicaire ! « L’homme est certes, ingrat envers son Seigneur, ingratitude qu’il est le premier à reconnaître » tels sont les versets de la sourate Al ´Adiyat/ Les Coursiers.

S.100 :

1 Par les coursiers qui halètent,
2 qui font jaillir des étincelles,
3 qui attaquent au matin,
4 et font ainsi voler la poussière,
5 et pénètrent au centre de la troupe ennemie.
6 L’homme est, certes, ingrat envers son Seigneur;
7 et pourtant, il est certes, témoin de cela

Considérez le chien, l’homme lui donne à manger, à boire et de l’amour et il devient le meilleur ami de l’homme (ce que peu d’homme font) et malgré le cœur endurci de certains humains et leurs maltraitances, il reste fidèle à son maître, considérez les chevaux avec un peu d’eau et paille celui-ci endure de longs trajets ou fonce à la guerre et obéi à l’homme selon l’ordre pré-conçu du Créateur. Les impies ne reconnaissent pas les bienfaits du Miséricordieux, c’est en ce sens que l’homme doit être reconnaissant et proclamer cela lorsqu’il est sur une monture que ce soit un cheval, une voiture, un vélo…

« Gloire à Celui qui nous a soumis tout cela alors que nous n’étions pas capables de les dominer. C’est vers notre Seigneur que nous retournerons. »

Sourate 43 :

12 Celui qui a créé les couples dans leur totalité et a fait pour vous, des vaisseaux et des bestiaux, des montures,
13 afin que vous vous installiez sur leurs dos, et qu’ensuite, après vous y être installés, vous vous rappeliez le bienfait de votre Seigneur et que vous disiez: « Gloire à Celui qui nous a soumis tout cela alors que nous n’étions pas capables de les dominer.
14 C’est vers notre Seigneur que nous retournerons. »

Au lieu de cela, l’homme imbus par lui-même s’érige en adversaire, lui qui a été créé d’une goutte de sperme, pensant se suffire à lui-même, alors qu’un temps, il n’était à peine une chose mentionnable !

Il faut aussi comprendre que chaque chose dans les Cieux et la Terre nous à été assujéti… de sorte que si Allah voulait, les chevaux ne nous obéirai jamais, la Terre s’entre-ouvrait à chaque place où nous installons nos maisons etc. Mais tous obéi à Allah et son ordre malgré l’impiété des hommes et leurs crime sur Terre. J’aime parfois dire à tue-tête qu’il faut être aussi endurants que les Cieux et la Terre…

C’est pourquoi Allah demande à ses serviteurs d’être reconnaissant, car lorsque Dieu donne de la science à un serviteur, celui-ci devra redoubler plus d’efforts dans son sentier, car à qui on a donné beaucoup, on attendra beaucoup !

Coran 2, 152-153 : Souvenez-vous de Moi, Je me souviendrai de vous ! Soyez reconnaissants envers Moi ! Ne soyez pas ingrats ! Ô croyants ! Cherchez du réconfort dans la patience et la salât ! Dieu est, en vérité, avec ceux qui savent s’armer de patience.

16 : 78 Et Allah vous a fait sortir des ventres de vos mères, dénués de tout savoir, et vous a donné l’ouïe, les yeux et les cœurs (l’intelligence), afin que vous Soyez reconnaissants.

22 : 66 C’est Lui qui vous donne la vie puis vous donne la mort, puis vous fait revivre. Vraiment l’homme est très ingrat !

23 : 78 Et c’est Lui qui a créé pour vous l’ouïe, les yeux et les cœurs. Mais vous êtes rarement reconnaissants.

De même que l’homme ne saurait énumérer les bienfaits de son Seigneur, tellement qu’ils sont omniprésents…

Ils seraient trop long de citer les versets en lien avec la gratitude et l’ingratitude de l’homme, vous aurez compris le message.

Pour finir, Abraham le patriarche des musulman avait bien appliquer et tout donner pour l’amour de Dieu, c’est en ce sens que lorsque tu à abordé le lien avec les Thamud et l’eau, c’est sur les traces d’Abraham que nous devons comprendre chaque aspect de nos vies :

S.26 :

75 Il dit: « Que dites-vous de ce que vous adoriez… ?

76 Vous et vos vieux ancêtres ?

77 Ils sont tous pour moi des ennemis sauf le Seigneur de l’univers,

78 qui m’a créé, et c’est Lui qui me guide;

79 et c’est Lui qui me nourrit et me donne à boire;

80 et quand je suis malade, c’est Lui qui me guérit,

81 et qui me fera mourir, puis me redonnera la vie,

82 et c’est de Lui que je convoite le pardon de mes fautes le Jour de la Rétribution.

La sourate 16 condense tous ce qui à été dit auparavant… subhan Allah !

Sourate 16 :

18 Et si vous comptez les bienfaits d’Allah, vous ne saurez pas les dénombrer. Car Allah est Pardonneur, et Miséricordieux.

(…)

71 Allah a favorisé les uns d’entre vous par rapport aux autres dans [la répartition] de Ses dons. Ceux qui ont été favorisés ne sont nullement disposés à donner leur portion à ceux qu’ils possèdent de plein droit [esclaves] au point qu’ils y deviennent associés à part égale. Nieront-ils les bienfaits d’Allah ?

72 Allah vous a fait à partir de vous-mêmes des épouses, et de vos épouses Il vous a donné des enfants et des petits-enfants. Et Il vous a attribué de bonnes choses. Croient-ils donc au faux et nient-ils le bienfait d’Allah ?

(…)

112 Et Allah propose en parabole une ville: elle était en sécurité, tranquille; sa part de nourriture lui venait de partout en abondance. Puis elle se montra ingrate aux bienfaits d’Allah. Allah lui fit alors goûter la violence de la faim et de la peur [en punition] de ce qu’ils faisaient.

113 En effet, un Messager des leurs est venu à eux, mais ils l’ont traité de menteur. Le châtiment, donc, les saisit parce qu’ils étaient injustes.

114 Mangez donc de ce qu’Allah vous a attribué de licite et de bon. Et soyez reconnaissants pour les bienfaits d’Allah, si c’est Lui que vous adorez.

(…)

120 Ibrahim (Abraham) était un guide (‘Umma) parfait. Il était soumis à Allah, voué exclusivement à Lui et il n’était point du nombre des associateurs.

121 Il était reconnaissant pour Ses bienfaits et Allah l’avait élu et guidé vers un droit chemin.

122 Nous lui avons donné une belle part ici-bas. Et il sera certes dans l’au-delà du nombre des gens de bien.

123 Puis Nous t’avons révélé: « Suis la voie (milita) d’Abraham qui était voué exclusivement à Allah et n’était point du nombre des associateurs. »

Après cela, comment pouvons-nous traiter la Rétribution de mensonge ou encore donner des associés à L’Unique, le Seul dans la Royauté ?!
Fendeur de l'aube, Il a fait de la nuit une phase de repos; le soleil et la lune pour mesurer le temps. Voilà l'ordre conçu par le Puissant, l'Omniscient. (6/96)

La sourate Al Falaq / l’Aube naissante est dans la lignée de ces sourates à deux sens, Al-Falaq veut dire « fendre » l’aube, c’est ainsi que le musulman cherche protection auprès de celui qui dissipe les ténèbres et lève le jour sur la nuit.


Principe actif / Sens verbal de la racine Falaq:

Fendre, couper en deux, faire poindre, faire jaillir, cliver, faire percer (l'aurore), fissurer

113 : 1 - Dis : "Je cherche refuge auprès du Seigneur de l'aube naissante

113 : 2 - contre le mal de ce qu'Il a créé,

113 : 3 - contre le mal de l'obscurité quand elle s'étend,

113 : 4 - contre le mal des souffleuses dans les nœuds,

113 : 5 - et contre le mal de l'envieux quand il envie".

C’est en ce double sens que nous pouvons comprendre ce verset comme vu précédemment.

Tu fais pénétrer la nuit dans le jour, et Tu fais pénétrer le jour dans la nuit, et Tu fais sortir le vivant du mort, et Tu fais sortir le mort du vivant. Et Tu accordes attribution à qui Tu veux, sans compter. » (03/27)

L’aube naissante
Sourate 113

113:1 Dis : « je demande protection auprès du Seigneur de l’aube naissante,

De même Dieu fend l’obscurité de la nuit avec la lumière de l’aube naissante, de même Dieu est la Lumière qui fend les ténèbres et nous en sauve. La Lumière de Dieu pénètre partout, et il n’y a donc pas une situation ou lieu où Dieu ne peut pas venir nous sauver.

113:2 contre le mal (émanant) de ce qu’Il a créé,

Contre le mal émanant des êtres vivants (djinns, hommes, animaux) ou autres (Toutes substances, phénomènes « naturels », … etc). Toute chose et tout être peut avoir un coté dévastateur. Par exemple, cela peut simplement être un chien qui passe à côté et qui nous mord, ou de la grêle qui nous tombe dessus, ou un djinn qui s’abat sur nous, ou un être humain qui nous agresse, ou un aliment qui peut nous être nuisible. Toutes ces choses et êtres vivants ne sont pas intrinsèquement mauvais, mais ils peuvent être sources de mal dans un scénario donné, et cette prière vise donc à demander à Dieu de nous protéger contre ces cas de figure.

113:3 et contre le mal de l’obscurité quand elle prend le dessus,

Il ne s’agit pas seulement là d’obscurité physique, mais des ténèbres de façon plus générale. Cela peut par exemple prendre la forme d’un conflit qui s’intensifie, une situation de la vie qui s’aggrave, un égarement qui se creuse… etc. Ce verset demande donc protection à Dieu contre tout scénario ou les ténèbres s’intensifient, pas forcément uniquement en nous-mêmes, mais aussi autour de nous, comme par exemple quand la situation dans notre pays de résidence se dégrade dangereusement.

113:4 et contre le mal de celles qui soufflent sur les nœuds,

Les sorciers et sorcières scellent généralement leur sort en faisant un nœud autour d’un papier où ils/elles ont écrit leurs incantations ou autour des objets requis pour que leur magie opère. Ce verset demande donc protection à Allah contre les sorts jetés par les sorciers et les sorcières.

113:5 et contre le mal du haineux lorsqu’il hait »

Cela peut aussi bien prendre la forme de haine que de convoitise, aussi appelé “mauvais œil”. Beaucoup de gens jalousent les autres à tel point qu’ils en viennent à souhaiter la destruction de l’objet de leur convoitise, au lieu de se souhaiter à eux-mêmes de l’obtenir. Beaucoup de gens haïssent à tel point les autres qu’ils en passent à l’action. Ce verset demande donc protection à Allah contre ceux qui nous veulent du mal d’un manière ou d’une autre.

https://thetruthisfromgod.com/2021/06/22/traduction-du-coran-1/


Dernière édition par Gold Kalam le Jeu 12 Oct - 13:23, édité 1 fois
La sourate Le Jour Montant/Duha expliquée dans ses deux sens :

Un autre exemple de serment avec la nuit et l’aube.

Sourate 81 L’obscurcissement/At Takwir :

15 Non ! Je jure par les planètes qui gravitent
16 qui courent et disparaissent
17 par la nuit quand elle survient !
18 Et par l'aube quand elle exhale son souffle !
19 Ceci [le Coran] est la parole d'un noble Messager

Ici le sens est uniquement visible et l’objet du serment est la véracité du Coran à travers la venue du Prophète de l’Islam, Muhammad.
La sourate le Soleil parle de la création et comment Dieu à merveilleusement établi l’équilibre et l’harmonie au sein de son œuvre :


1 Par le soleil et par sa clarté !
2 Et par la lune quand elle le suit !
3 Et par le jour quand il l'éclaire !
4 Et par la nuit quand elle l'enveloppe !
5 Et par le ciel et Celui qui l'a construit !
6 Et par la terre et Celui qui l'a étendue !
7 Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée

La réelle traduction du verset (7) est celle-ci :

91 : 7 - Et l'âme et ce qui l'a ajusté.

Le verset (7) nous impacte, le mot çawaha veut dire en arabe :

niveler, baliser, façonner, proportionner, égaler, être semblables, établir

NB : établir, égaler, proportionner

Dieu à équilibrer l’âme de sorte qu’elle possède son côté obscur et son côté lumineux, sa nuit et son jour pour faire écho aux deux premiers versets de cette sourate qui sont en lien avec l’âme… l’homme est une créature regroupant en lui toute chose de la création, créature terrestre et céleste, il a en lui l’univers :

Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute chose? (41:53)

Ceux qui se pencheront vers Dieu en effectuant la Salat, la Zakat et les bonnes œuvres ce qui produira Lumière sur Lumière auront le Paradis tandis que ceux qui se pencheront vers les injustes en reniant Dieu et en commettant ténèbres sur ténèbres auront le Feu où ils brûleront.

C’est pourquoi que les versets suivants disent :

91 : 8 - et lui a inspiré son immoralité et sa prémunition !

91 : 9 - A réussi celui qui l'a purifiée.

91 : 10 - A échoué celui qui l'a corrompue.

Celui qui aura une inclinaison à l’égarement dira que Dieu à inspiré le mal à l’homme alors il est mauvais… Grand Dieu ! Qu’Il soit honoré et pureté à Lui ! Celui qui aura une inclinaison au bien sait pertinemment que Dieu à créer l’homme pour l’éprouver et à créer ce monde et ce qu’il recèle en six jours en plaçant ce qui est bon et nuisible à l’homme pour nous tester !


Nous pouvons donc dire que Dieu prend l’exemple du Ciel et de la Terre, qui sont une création bien plus grande que l’homme cf. le (40:57) du Livre, pour nous faire comprendre que l’homme à été construit et étendue dans la forme voulue du Créateur Allah, pour voir si l’homme suivra la Lumière donc le jour, où les ténèbres donc la nuit…

D’autres versets dans le Saint et puissant Coran montre que Dieu créa à l’image d’une balance :

Et quant au ciel, Il l'a élevé bien haut. Et Il a établi la Balance (55/7)

Et le ciel il l'a élevé et a établi l'équilibre harmonieux.
afin que vous ne transgressiez pas dans la pesée:
Donnez [toujours] le poids exact et ne faussez pas la pesée. (55/7-9)


Dans chaque cœur sauf exception il y a une lueur de lumière au fin fond des ténèbres et un atome de ténèbres pour un cœur plein de Lumière ainsi Dieu guide et égare qui Il veut et Il guide ceux qui se repentent à Lui.

Nos travaux sur l’explication du Livre et de la balance dans le Coran :


https://www.islam-du-coran.fr/t102p100-interpretation-des-paraboles-de-allah-al-hakim-le-sage#4566


https://www.islam-du-coran.fr/t102p100-interpretation-des-paraboles-de-allah-al-hakim-le-sage#3683

La Plume D’Or
 

Le Pair et l’Impair & L’Aube de l’Eternité (S.89)

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Islam du Coran - La Plume d'Or  :: Coran :: Le Coran : Un Livre émanant d'un Sage, d'un Savant-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: