Islam du Coran - La Plume d'Or
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Blog & Forum ayant pour vocation de faire connaître le véritable Islam pur se trouvant dans le Coran, l’Islam de Lumière, l’Islam originel, la vérité même.
 
AccueilRechercherConnexionDernières imagesS'enregistrerCalendrierGroupesMembresFAQ
Le Deal du moment :
Elden Ring Shadow Of The Erdtree édition ...
Voir le deal
Le Deal du moment : -39%
SEB Friteuse à huile (1.2 kg de frites)
Voir le deal
49.99 €

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Hud : le conseiller sincère

Aller en bas 
AuteurMessage
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Hud : le conseiller sincère  Empty
23092021
MessageHud : le conseiller sincère

Les gens sont souvent surpris d’apprendre que les musulmans croient, eux aussi, en la plupart des prophètes que l’on retrouve dans les traditions juive et chrétienne.  Noé, Abraham, Moïse et Jésus, entre autres, sont abondamment mentionnés dans les pages du Coran.  La croyance en tous les prophètes de Dieu et en tous les livres révélés constitue deux des piliers de la foi musulmane; c’est pourquoi les musulmans reconnaissent la Torah et l’Évangile.  Mais ils croient également que ces livres furent altérés et que plusieurs parties de ces livres furent perdues à jamais au fil du temps.  C’est pourquoi ils ne croient que ce qui a été confirmé par le Coran ou par la sounnah (hadiths) du prophète Mohammed.

Dans l’Ancien Testament, référence est faite à un prophète nommé Eber.  Dans certaines versions, son nom s’écrit Heber et il est connu comme le père de la langue hébraïque.[1]  Mais en islam, il est connu sous le nom de Houd[2] et est l’un des quatre prophètes arabes envoyés par Dieu, les trois autres étant Saleh, Chouaïb et Mohammed.  Le grand érudit musulman du 14e siècle, Ibn Kathir, rapporte que selon Ibn Jarir, Houd était un descendant de Noé.

Envoyé par Dieu à ses semblables, Houd leur transmit le message de l’unicité de Dieu et les appela à n’adorer que Lui, soit le même message transmis par tous les prophètes de Dieu.  Houd dit à son peuple : « Ô mon peuple!  Adorez Dieu!  Vous n’avez aucune autre divinité en dehors de Lui. » (Coran 11:50).  Houd appartenait à l’ancienne civilisation des Aad, dont la capitale, croit-on, était la cité légendaire d’Ubar, connue sous le nom d’Iram, dans le Coran.

On croit que les Aad habitaient dans les collines balayées par les vents sises entre Oman et le Yémen.  Ils étaient connus pour leur construction de tours très élevées et c’est pourquoi l’endroit devint connu sous le nom de « terre des mille piliers ».  C’était une civilisation sans pareille, bénie par Dieu.  Dieu leur avait donné des terres fertiles en abondance, de nombreux descendants, de nombreux troupeaux de bétail et un accès facile à l’eau potable.  Les gens eux-mêmes furent décrits comme grands, forts et bien bâtis.

Sous plusieurs aspects, les Aad peuvent être décrits comme une société semblable aux riches sociétés d’aujourd’hui.  Parce qu’ils avaient des richesses en abondance, les gens devinrent fiers et arrogants, tout en demeurant constamment insatisfaits.  Ils se mirent à construire des tours et des demeures somptueuses uniquement pour faire étalage de leurs richesses et à accumuler des biens comme s’ils étaient destinés à vivre éternellement.

Les leaders des Aad étaient de puissants tyrans.  Leurs richesses ne les avaient pas adoucis, comme c’est parfois le cas; elles les avaient plutôt rendus durs et intraitables, tandis qu’ils dominaient les régions environnantes.  Le diable leur fit paraître justes leurs mauvaises actions.  Et, avec le temps, leur arrogance prit des proportions démesurées et ils se mirent à adorer des idoles sur une base régulière.

Le prophète Houd était lui aussi un homme fort, mais il utilisait sa force de caractère pour faire face aux problèmes qui abondaient au sein de la société dans laquelle il vivait.  Malheureusement, son peuple était trop fier pour l’écouter.  Les gens, autour de lui, n’aimaient pas qu’il leur signale leurs fautes.  Cela ne l’empêcha pas de continuer à les appeler à la vertu et à la foi.  Il leur dit :

« Ô mon peuple!  Implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui; Il vous enverra, du ciel, des pluies abondantes et renforcera votre puissance.  Et ne vous détournez pas de Lui, en coupables. » (Coran 11:52)

Houd tenta d’expliquer à son peuple que demander le pardon de Dieu pour leur rébellion et leur arrogance contribuerait à renforcer leur puissance et augmenter leurs richesses.  Dieu, leur dit-il, rétribuerait leur repentir par des pluies abondantes et une puissance décuplée.  Mais, en gens arrogants qu’ils étaient, les Aad regardèrent Houd avec mépris et regardèrent autour d’eux avec fierté, pour lui signifier qu’ils étaient déjà la nation la plus puissante de leur époque.

Puis, ils se disputèrent avec Houd sur la nature du Jour du Jugement.  Ils croyaient qu’après la mort, les corps devenaient poussière, puis étaient balayés par le vent.  Comme beaucoup de gens, de nos jours, ils croyaient que la raison d’être de l’existence était l’accumulation de richesses et l’atteinte du prestige.  Quand Houd leur fit remarquer qu’ils étaient très éloignés de Dieu, ils le traitèrent de fou.  Ils ne comprenaient pas pourquoi cet homme, qui vivait parmi eux, buvait et mangeait comme eux, voyait la vie de manière si différente de la leur.

« Il n’y a pas d’autre vie que celle-ci; nous vivons et nous mourons, voilà tout.  Et nous ne serons jamais ressuscités.  Ce n’est qu’un homme qui a forgé un mensonge, qu’il impute à Dieu; nous ne croirons pas en lui. »  (Coran 23:33)

Ils finirent par le regarder et lui dire : « Nous ne dirons rien, sinon qu’une de nos divinités t’a frappé (de folie). » (Coran 11:53)  Houd se tourna vers Dieu et se détourna de son peuple.  Il savait que le châtiment de Dieu serait rapide et sévère.  En effet, une terrible sécheresse s’abattit sur ces terres naguère fertiles.  Les gens regardaient désespérément le ciel, guettant un signe de pluie prochaine.  Le châtiment était évident, mais ils campèrent sur leurs positions et continuèrent de se moquer de Houd.

Puis, un jour, la température changea.  La chaleur suffocante se transforma en froid glacial et le vent se mit à souffler de plus en plus fort.  Chaque jour, la force du vent augmentait et les gens se mirent à chercher refuge où ils pouvaient.  Cette tempête dura une semaine.  Elle détruisit les habitations, arracha les auvents et les draperies et le vent devint si violent que la peau de ceux qui s’aventuraient à l’extérieur se crevassait sous son effet.

Alors, les Aad furent détruit par un vent furieux que Dieu leur envoya durant sept nuits et huit jours consécutifs, au terme desquels les membres de cette société furent retrouvés gisant au sol, inertes et éparpillés comme des troncs de palmiers desséchés (Coran 69:6-7).

Ibn Kathir rapporte que ce vent déchaîné ne cessa de mugir avec fureur jusqu’à ce que cette région, naguère verte et luxuriante, soit réduite en ruines et recouverte par le sable du désert.  Seuls Houd et ses fidèles furent sauvés et l’on croit qu’ils émigrèrent dans la région de Hadramaout, qui est aujourd’hui la région orientale désertique du Yémen.
Épilogue[3]

On raconte qu’Ubar était une oasis désertique lointaine et un important lieu d’échanges commerciaux, habité par un peuple riche et puissant.  Selon la légende, ce lieu fut détruit lors d’une terrible tempête de sable, qui recouvrit la région tout entière.  En 1992, cette cité légendaire fut découverte grâce à la technique de détection à distance.  Des images satellites révélèrent une grande région recouverte de dunes de sable, sous laquelle se trouve un immense oued, i.e. un cours d’eau temporaire pouvant rester à sec durant de très longues périodes.  Oubar fait actuellement l’objet d’excavations.  Une citadelle octogonale comprenant des tours de 30 pieds de hauteur et des murs de grande épaisseur vient d’être découverte.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Partager cet article sur : reddit

Hud : le conseiller sincère :: Commentaires

Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Jeu 23 Sep - 22:44 par Gold Kalam
https://www.islamreligion.com/fr/articles/2716/l-histoire-du-prophete-houd/
Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Jeu 23 Sep - 22:50 par Gold Kalam
LE PROPHÈTE HOUD :
LE PEUPLE DE HOUD ET LA CITÉ UBAR :

Au début de l'année 1990 furent publiés dans plusieurs journaux connus des articles évoquant 'la découverte de la cité arabe disparue', 'la découverte de la cité arabe légendaire', 'l'Atlantis des sables, Ubar'.
Ce qui rendit cette découverte encore plus stupéfiante est le fait que cette cité est mentionnée également dans le Coran.
Nombreux furent ceux, qui auparavant pensaient que le peuple de Aad évoqué dans le Coran était purement une légende et que leur cité était introuvable, qui ne purent dissimuler leur étonnement face à l'événement.

Ce fut Nicholas Clapp, un archéologue amateur, qui réussit à mettre à jour la ville de légende évoquée dans le Coran.
Étant arabophile et réalisateur à succès de films documentaires, Clapp était tombé sur un ouvrage très intéressant lors de ses recherches concernant l'histoire arabe.
Ce livre, intitulé 'Arabia Félix', avait été écrit par le chercheur britannique Bertram Thomas en 1932.
Arabia Félix était l'appellation romaine pour le Sud de la Péninsule Arabique, qui inclut aujourd'hui le Yémen et une grande partie du Sultanat d'Oman.
Les Grecs surnommaient cette région Eudaimon Arabia, et les érudits arabes médiévaux l'appelaient 'Al-Yaman as-Saida'.
Tous ces termes signifient l'Arabie Heureuse, parce que les gens vivant autrefois dans cette région étaient les plus prospères de leur époque.
Mais d'où provenait donc cette prospérité ?

Hud : le conseiller sincère  Coiguu
Hud : le conseiller sincère  9nj9v2
Hud : le conseiller sincère  1ce9ao

Hud : le conseiller sincère  Jj8dbk

As-tu noté ce que ton Seigneur a fait aux Aad ?
Iram ; la cité aux hautes constructions. Il n’y avait rien de tel nulle part ailleurs.
De même les Thamoud, qui sculptaient les rochers dans leur vallée.
Coran sourate 89 verset 6 à 9

Elle était en partie due à leur emplacement stratégique, qui faisait d'eux des intermédiaires privilégiés pour le commerce d'épices entre l'Inde et les métropoles régionales du nord de la Péninsule Arabique.
De plus, les gens vivant dans cette région produisaient et distribuaient de l'encens, une résine aromatique issue d'arbres rares.
Étant hautement appréciée des communautés anciennes, la fumée issue de sa combustion était utilisée lors de plusieurs rites religieux.
À cette époque-là, l'encens avait autant de valeur que l'or.

Le chercheur britannique Thomas a longuement parlé de ces tribus chanceuses et a même prétendu avoir trouvé les traces d'une ancienne cité fondée par l'une d'elles.
Il s'agissait de la cité connue sous le nom de Ubar par les bédouins.
Lors de l'un de ses voyages dans la région, les bédouins vivant dans le désert lui avaient montré d'anciennes pistes et avaient déclaré que ces pistes menaient vers la vieille cité d'Ubar.
Bertram Thomas, qui était passionné par ce sujet, mourut avant qu'il ait pu compléter ses investigations.
Nicholas Clapp, s'étant plongé dans les écrits de Thomas, a cru en l'existence de la cité perdue évoquée dans l'ouvrage.
Sans perdre beaucoup de temps, il commença ses propres recherches.
Hud : le conseiller sincère  1etppi Hud : le conseiller sincère  C4noiz
Hud : le conseiller sincère  Ppo5s2 Hud : le conseiller sincère  Niqadp
Les Aad nièrent la vérité.
En conséquence, combien fut terrible Mon châtiment après les avertissements.
Nous avons envoyé sur eux des vents violents, un jour de misère ininterrompue.
Il agita les gens comme s’ils étaient des troncs de palmier décomposés.
Coran sourate 54 verset 18 - 20

Nicholas Clapp essaya de deux façons différentes de prouver l'existence d'Ubar.
Premièrement, il retrouva les pistes mentionnées par les bédouins.
Il s'adressa ensuite à la N.A.S.A. afin d'obtenir les photos aériennes de la région.
Après beaucoup d'efforts, il parvint à convaincre les autorités de prendre des clichés de cette zone-là.

Clapp étudia après cela les anciens manuscrits et cartes de la bibliothèque Huntington en Californie.
Son objectif était de trouver une carte de la région visée.
Une courte recherche lui permit d'en découvrir une : il s'agissait d'une carte dessinée par le géographe égypto-grec Ptolémée au IIème siècle de l'ère chrétienne.
Cette carte révélait l'emplacement d'une ancienne cité trouvée dans la région ainsi que les pistes qui y menaient.
Entre-temps il reçut la nouvelle que la N.A.S.A. avait fait procéder aux clichés souhaités.
Ces photos montraient l'existence de pistes caravanières difficilement décelables à l'œil nu au niveau du sol, mais clairement identifiables depuis le ciel.
En comparant les clichés avec la carte de Ptolémée, Clapp parvint à la conclusion qu'il recherchait : les pistes des deux documents coïncidaient, et elles aboutissaient à un vaste site apparaissant comme ayant été l'emplacement d'une cité.

Finalement, les récits oraux des bédouins trouvèrent une concrétisation.
Il ne se passa pas longtemps avant que ne commencent des fouilles et que des vestiges enfouis sous les sables ne fussent exhumés.
C'est pourquoi cette cité perdue fut surnommée l'Atlantis des sables, Ubar.

Mais qu'est-ce qui permettait de prouver que cette ancienne cité était bien celle où avait habité le peuple de Aad évoqué dans le Coran ?
La concordance devint incontestable à partir du moment où, parmi les restes découverts, on mit à jour les vestiges des colonnes et tours mentionnées dans le Coran.
L'un des responsables des fouilles, le Docteur Zarins, déclara que ces indices si particuliers suffisaient à prouver que le site déterré n'était autre qu'Iram, la cité des Aad décrits dans le Coran.
Hud : le conseiller sincère  7si1o1
Quand ils virent l’orage venir vers eux, ils dirent : "Cet orage nous apportera beaucoup de pluie nécessaire."
Au lieu de cela, ceci est ce que vous défiez d’apporter ; un vent violent dans lequel il y a un châtiment douloureux.
Il détruisit tout, comme ordonné par son Seigneur. Au matin, plus rien ne restait debout excepté leurs maisons. Nous punissons ainsi les gens coupables.
Coran sourate 46 verset 24 - 25

Nous avons donc vu que Ubar était finalement la cité d'Iram dont parle le Coran.
Selon la révélation, les habitants de cette cité n'ont pas prêté attention aux exhortations du Prophète Houd, suscité auprès d'eux comme avertisseur et porteur d'un message, et ils ont péri à cause de cela. L'identité des Aad, qui ont fondé la cité d'Iram, a donné lieu à de multiples débats.
Dans les récits historiques relatifs à cette région, il n'est nulle part fait mention d'un peuple ayant possédé une culture aussi développée, et il n'est pas question non plus de la civilisation qu'ils ont établie.
Il paraît ainsi étrange que le nom de ce peuple n'ait pas été enregistré quelque part.

Mais d'autre part, il n'est pas si surprenant que cela que les archives des anciennes civilisations ne mentionnent pas tout ce qui s'est passé au sud de la Péninsule Arabique, car cette région était éloignée de la Mésopotamie et du Moyen-Orient, traditionnels bassins de civilisations qui n'avaient que peu de contacts avec elle.
La raison principale de l'absence de traces écrites relatives aux Aad semble quand même être la quasi inexistence de la communication écrite dans la région à cette époque-là.
Et si la civilisation des Aad avait duré plus longtemps, on en saurait peut-être un peu plus sur eux aujourd'hui.
Bien qu'il n'existe que peu de traces des Aad, il est possible de trouver beaucoup d'informations sur leurs descendants, et ainsi on peut se faire une idée sur les Aad à la lumière de ces renseignements.


Dans le verset coranique, il apparaît clairement que les gens ont bien vu arriver le nuage fatal, mais leur vision des choses était brouillée et ils crurent ainsi qu'il s'agissait d'un nuage de pluie. À ce propos, rappelons qu'un cyclone se déplaçant en balayant le sol du désert ressemble de loin à un nuage de pluie.
Il est possible que les Aad aient été trompés par cette apparence et n'aient pas imaginé la venue d'une calamité.
Le chercheur Brian Doe donne une description de ces tempêtes de sable, qui semble provenir de son expérience personnelle : "Le premier signe consiste en l'approche d'un mur d'air chargé de poussière, pouvant s'élever jusqu'à une hauteur de quelques centaines de mètres, mis en mouvement et sustenté par de forts courants ascendants et se propageant en avant par le biais d'un vent très fort."
La cité d'Ubar, considérée comme ayant été la patrie des Aad, a été ensevelie sous une couche de sable épaisse de plusieurs mètres.
Il semble que les vents furieux qui, comme le Coran le précise, ont duré sept nuits et huit jours, aient accumulé des tonnes de sable, submergeant la cité et enterrant les gens vivants. Les fouilles menées à Ubar confirment tout cela. Le magazine français 'Çà M'Intéresse' va dans le même sens lorsqu'il rapporte : "Ubar fut enterrée sous une couche de sable épaisse d'environ douze mètres, résultat d'une tempête."
Mais la preuve la plus éloquente de l'ensevelissement des Aad par une tempête de sable est l'emploi du terme [ahqaf] dans la sourate 46 du Coran pour localiser l'endroit où vivait ce peuple.
Le mot arabe [ahqaf] signifie dunes de sable, et c'est le pluriel de [hiqf] qui signifie une dune de sable.



https://nemox71.fr/houd.html
Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Ven 2 Sep - 19:28 par Gold Kalam
Bâtir des maisons pour demeurer éternellement ?


Hud disait à son peuple, en ses termes :

Bâtissez-vous par frivolité sur chaque colline un monument ?
Et édifiez-vous des châteaux comme si vous deviez demeurer éternellement ?

{ Coran 26 - 128,129 }

Cela est un message à l’adresse de ceux qui basent toutes leurs vies dans la pierre qui deviendra poussière, investissez dans l’Eternel celui qui ne périt pas ! A quoi rime de tailler la pierre comme le peuple des ‘aad au lieu de tailler son âme ? Que celui qui a un coeur comprennes.

Alfou, ElTurko et Hiba rabou aiment ce message

Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Dim 4 Sep - 15:26 par Gold Kalam
Résumé du passage de Hud chez ses frères les ‘Aad a la cité d’Al Ahqaf :

Hud : le conseiller sincère  4a4cf610


46 : 21 « Et rappelle-toi le frère des Aad (Hud) quand il avertit son peuple à Al-Ahqaf - alors qu’avant et après lui, des avertisseurs sont passés - [en disant] : “N’adorez qu’Allah. Je crains pour vous le châtiment d’un jour terrible”. »





Écrit par le membre Hiba Rabou

ElTurko et Hiba rabou aiment ce message



Dernière édition par La Plume le Dim 4 Sep - 17:53, édité 3 fois
Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Dim 4 Sep - 15:56 par Gold Kalam
Un aperçu à la lumière du Coran l’heure du peuple de Hud.

89 : 6 N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les 'Ad apprendre enregistrer memoriser partager sur facebook partager sur twitter options
7 [avec] Iram, [la cité] à la colonne remarquable,
8 dont jamais pareille ne fut construite parmi les villes ?

(...)

11 Tous, étaient des gens qui transgressaient dans [leurs] pays,
12 et y avaient commis beaucoup de désordre.
13 Donc, ton Seigneur déversa sur eux un fouet du châtiment.
14 Car ton Seigneur demeure aux aguets.


54 : 18 Les 'Ad ont traité de menteur (leur Messager). Comment furent Mon châtiment et Mes avertissements ?
19 Nous avons envoyé contre eux un vent violent et glacial, en un jour néfaste et interminable;
20 il arrachait les gens comme des souches de palmiers déracinés.
21 Comment furent Mon châtiment et Mes avertissements ?


Quant aux ‘Aad, ils s’enflèrent d’orgueil sur terre injustement et dirent: «Qui est plus fort que nous?» Quoi! N’ont-ils pas vu qu’en vérité Allah qui les a créés est plus fort qu’eux? Et ils reniaient Nos signes.﴿

Nous déchaînâmes contre eux un vent violent et glacial en des jours néfastes, afin de leur faire goûter le châtiment de l’ignominie dans la vie présente. Le châtiment de l’au-delà cependant est plus ignominieux encore, et ils ne seront pas secourus.

( Coran 41 : 15 - 16 )



Puis, voyant un nuage se dirigeant vers leurs vallées ils dirent; «Voici un nuage qui nous apporte de la pluie». Au contraire! c’est cela même que vous cherchiez à hâter: C’est un vent qui contient un châtiment douloureux,

détruisant tout, par le commandement de son Seigneur. Puis le lendemain on ne voyait plus que leurs demeures. Ainsi rétribuons-Nous les gens criminels.

( Coran 46 : 24 - 25 )



69 : 6 Et quant aux 'Ad, ils furent détruits par un vent mugissant et furieux
7 qu'[Allah] déchaîna contre eux pendant sept nuits et huit jours consécutifs; tu voyais alors les gens renversés par terre comme des souches de palmiers évidées.
8 En vois-tu le moindre vestige ?

ElTurko et Hiba rabou aiment ce message

Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Dim 4 Sep - 15:58 par Gold Kalam
Dieu nous enseigne que chaque peuples, chaque actions qu’ils produisent sont mentionnés dans un registre auprès de Lui.

54 : 52 Et tout ce qu'ils ont fait est mentionné dans les registres,
53 et tout fait, petit et grand, est consigné.

Tout comme notre peuple... les frontières sont un subterfuge. Le Coran est pour l’humanité.

ElTurko et Hiba rabou aiment ce message

Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Dim 4 Sep - 17:17 par Gold Kalam
Voici un exemple dans le saint Coran de dialogue entre le messager et son peuple, Hûd et les ‘AAD.

Et (Nous avons envoyé) aux 'Ad, leur frère Hud, qui leur dit: « Ô mon
peuple, adorez Allah. Vous n'avez point de divinité à part Lui. Vous
n'êtes que des forgeurs (de mensonges).

Ô mon peuple, je ne vous demande pas de salaire pour cela. Mon salaire
n'incombe qu'à Celui qui m'a créé. Ne raisonnez-vous pas ?
Ô mon peuple, implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à
Lui pour qu'Il envoie sur vous du ciel des pluies abondantes et qu'Il
ajoute force à votre force. Et ne vous détournez pas [de Lui] en
devenant coupables. »

Ils dirent: « Ô Hud, tu n'es pas venu à nous avec une preuve, et nous ne
sommes pas disposés à abandonner nos divinités sur ta parole, et nous
n'avons pas foi en toi.

Nous dirons plutôt qu'une de nos divinités t'a affligé d'un mal ». Il
dit: « Je prends Allah à témoin -et vous aussi soyez témoins -qu'en Vérité, je désavoue ce que vous associez,en dehors de Lui. Rusez donc tous contre moi et ne me donnez pas de répit.


Je place ma confiance en Allah, mon Seigneur et le vôtre. Il n'y a pas
d'être vivant qu'Il ne tienne par son toupet. Mon Seigneur, certes, est
sur un droit chemin.


Si vous vous détournez... voilà que je vous ai transmis [le message] que
j'étais chargé de vous faire parvenir. Et mon Seigneur vous remplacera
par un autre peuple, sans que vous ne Lui nuisiez en rien, car mon
Seigneur, est gardien par excellence sur toute chose. »


Et quand vint Notre Ordre, Nous sauvâmes par une miséricorde de Notre
part, Hud et ceux qui avec lui avaient cru. Et Nous les sauvâmes d'un
terrible châtiment.

Voilà les 'Ad. Ils avaient nié les signes (enseignements) de leur
Seigneur, désobéi à Ses messagers et suivi le commandement de tout tyran
entêté.


Et ils furent poursuivis, ici-bas, d'une malédiction, ainsi qu'au Jour
de la Résurrection. En vérité, les 'Ad n'ont pas cru en leur Seigneur.
Que s'éloignent (périssent) les 'Ad, peuple de Hud !

( Coran 11 : 50 - 60 )

ElTurko et Hiba rabou aiment ce message

Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Jeu 8 Sep - 15:39 par Gold Kalam
Le peuple des 'aad était plus grand que nous, signe que Allah contrôle toutes notre génétique et croissance ou notre longévité, les anciens comme le peuple de Noé pouvait vivre près d'un millénaire.

7 : 69 Quoi! Vous vous étonnez qu’un rappel vous vienne de votre Seigneur à travers un homme issu de vous, pour qu’il vous avertisse? Et rappelez-vous quand Il vous a fait succéder au peuple de Noé, et qu’Il accrut votre corps en hauteur (et puissance). Eh bien, rappelez-vous les bienfaits d’Allah afin que vous réussissiez.
Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Mer 21 Sep - 10:46 par Gold Kalam
Depuis que l’homme est le khalifa, l’homme représente Dieu, Dieu l’éduque et après éducation il doit porter cet héritage.


6 : 130 - "Ô assemblée de djinns et d'humains, ne vous est-il pas venu des messagers, parmi vous, vous relatant Mes signes et vous avertissant de la rencontre de votre jour que voici ?" Ils dirent : "Nous témoignons contre nous-mêmes". La vie d'ici-bas les a trompés, et ils ont témoigné contre eux-mêmes qu'ils étaient dénégateurs.

Si, des messagers sont venus ici-bas car Dieu les envoya de par Sa Miséricorde. La légende raconte que 144 000 messagers ont été envoyé et 313 d'entre-eux furent prophète Dieu sait mieux leur nombres.


L'exemple de Hud :

46 : 21 Et rappelle-toi le frère des ‘Aad (Hûd) quand il avertit son peuple à Al-Ahqâf – alors qu’avant et après lui, des avertisseurs sont passés – [en disant]: «N’adorez qu’Allah. Je crains pour vous le châtiment d’un jour terrible».



Par ce verset nous savons que les Arabes ont eu plusieurs messagers avant et après Hud, Allah ne lèse jamais les mondes.

Certes, Nous avons envoyé avant toi des Messagers. Il en est dont Nous t’avons raconté l’histoire; et il en est dont Nous ne t’avons pas raconté l’histoire. ... Coran, 40:78 (et aussi 4:164)


Dernière édition par La Plume le Mer 21 Sep - 16:01, édité 1 fois
Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Mer 21 Sep - 15:09 par Gold Kalam
Les ´aad peuple de Hûd avait une génétique et une technologie autre que la nôtre, ils construisirent des cités nullement égalés c’est ce qui nous est révélé par la science infini d’Allah d’un futur éternel et d’un passé infini d’Allah. Voici ce que nous enseigne Allah Le Très Grand :

89 : 6 N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les 'Ad
7 [avec] Iram, [la cité] à la colonne remarquable,
8 dont jamais pareille ne fut construite parmi les villes ?


19 : 74 "Combien de générations, avant eux, avons-Nous fait périr, qui les Surpassaient en biens et en apparence ?



30 : 9 N'ont-ils pas parcouru la terre pour voir ce qu'il est advenu de ceux
qui ont vécu avant eux ? Ceux-là les surpassaient en puissance et
avaient labouré et peuplé la terre bien plus qu'ils ne l'ont fait
eux-mêmes. Leurs messagers leur vinrent avec des preuves évidentes. Ce
n'est pas Allah qui leur fit du tort; mais ils se firent du tort à
eux-mêmes.
Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Mer 21 Sep - 15:10 par Gold Kalam

Les ´ad sont connus pour avoir une autre génétique que la nôtre Allah ajoute ce qu’il veut à la création

Quoi! Vous vous étonnez qu’un rappel vous vienne de votre Seigneur à travers un homme issu de vous, pour qu’il vous avertisse? Et rappelez-vous (les Aads) quand Il vous a fait succéder au peuple de Noé, et qu’Il accrut votre corps en hauteur et puissance. Eh bien, rappelez-vous les bienfaits d’Allah afin que vous réussissiez.  S7:V69


Quant aux Aad, ils s’enflèrent d’orgueil sur terre injustement et dirent: «Qui est plus fort que nous?» Quoi! N’ont-ils pas vu qu’en vérité Allah qui les a créés est plus fort qu’eux? Et ils reniaient Nos signes. Nous déchaînâmes contre eux un vent violent et glacial en des jours néfastes, afin de leur faire goûter le châtiment de l’ignominie dans la vie présente. Le châtiment de l’au-delà cependant est plus ignominieux encore, et ils ne seront pas secourus

Bâtissez-vous par frivolité sur chaque mont un monument? Et édifiez-vous des châteaux comme si vous deviez demeurer éternellement? Et quand vous sévissez contre quelqu’un, vous le faites impitoyablement. S26:V128-130


Nous pouvons citer les nephilim à l’époque de Noé - paix sur lui dans les mondes - qui étaient des hybrides entre le croisement djinns et hommes.
Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Dim 25 Sep - 9:21 par Gold Kalam
L'arabie des 'Aad hier et l'arabie de notre temps :



Photos de la Nasa prises par Challenger montrant le lit d’une grande rivière traversant du temps des Aad le désert d’Arabie et plusieurs grands axes routiers aujourd’hui recouverts par le sable

Mais, le Coran dit que la Cité d’Iram, capitale des Aad, se démarque des autres cités par la présence de colonnes qui n’ont pas d’égal dans le monde.

N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les Aad et la Cité d’Iram aux colonnes remarquables, dont jamais pareille ne fut construite parmi les cités? S89:V6-7

Allah est Celui qui n'a ni commencement ni fin mais qui à donné à chaque chose un début une fin, dans sa science éternelle, Il nous révèle qu'Iram du temps de Hûd était une cité que jamais les civilisations n'égalèrent tout temps confondu.






Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Dim 25 Sep - 9:21 par Gold Kalam
En 2004, lors de recherches gazières effectuées par la société Aramco dans le désert d’Arabie Saoudite, les employés de la société Aramco sont tombés sur un très grand nombre de squelettes de géants. Mais, l’armée Saoudienne a vite sécurisé les lieux et interdit l’accès à la zone. Les oulémas d’Arabie Saoudite ont identifié ces squelettes de géants aux dépouilles du peuple des Aad et l’information a filtré dans la presse, avant d’être très vite retirée afin de ne pas exposer la fausse théorie de l’Evolution de Darwin, théorie du Diable pour nier la Création.



Hud : le conseiller sincère  Giant_bones

Gold Kalam
Re: Hud : le conseiller sincère
Message Dim 25 Sep - 9:23 par Gold Kalam
Les géants sont dans toutes civilisations :

Re: Hud : le conseiller sincère
Message  par Contenu sponsorisé
 

Hud : le conseiller sincère

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Islam du Coran - La Plume d'Or  :: Apôtres/Serviteur de la Lumière :: Apôtres/Serviteur de la Lumière-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: