Islam du Coran - La Plume d'Or
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Blog & Forum ayant pour vocation de faire connaître le véritable Islam pur se trouvant dans le Coran, l’Islam de Lumière, l’Islam originel, la vérité même.
 
AccueilRechercherConnexionDernières imagesS'enregistrerCalendrierGroupesMembresFAQ
Le Deal du moment :
PC Portable Gamer 16” ASUS ROG Zephyrus G16
Voir le deal
1639.99 €
Le Deal du moment :
Disney Lorcana Chapitre 3 : où acheter le ...
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Abraham notre père et l’ami de Dieu

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4244
Date d'inscription : 29/04/2021

Abraham notre père et l’ami de Dieu   - Page 2 Empty
23092021
MessageAbraham notre père et l’ami de Dieu

L’un des prophètes les plus souvent mentionnés, dans le Coran, est Abraham.  Le Coran parle de sa foi inébranlable en Dieu, qui lui a d’abord demandé de rejeter son peuple à cause de son idolâtrie et qui l’a plus tard testé de multiples façons.

En islam, Abraham est décrit comme un pur monothéiste qui appelle son peuple à l’adoration exclusive de Dieu.  Ce monothéisme strict n’est pas sans lui faire subir diverses épreuves; il se voit obligé de se dissocier de sa famille et de son peuple en émigrant au loin.  Il obéit aux ordres de Dieu, par lesquels il est testé, mais par lesquels, aussi, il démontre à chaque fois sa fidélité envers Lui.

À cause de cette foi inébranlable qui était la sienne, le Coran parle de l’islam comme de la « religion d’Abraham », même si d’autres prophètes avant lui, comme Noé, avaient appelé les gens à suivre cette même voie.  Et à cause de son obéissance de chaque instant envers Dieu, Dieu lui a donné le titre spécial de « Khalil », ou serviteur bien-aimé, titre jamais donné à aucun autre prophète.  Grâce à son excellent caractère, Dieu a fait naître d’autre prophètes parmi ses descendants, dont Ismaël, Isaac, Jacob et Moïse, qui ont tous contribué à guider les gens vers la vérité.

La position élevée d’Abraham est reconnue par les trois grandes religions (judaïsme, christianisme et islam).  Les juifs le voient comme la vertu incarnée, car il s’est conformé à tous les commandements avant même qu’ils soient révélés (ils n’ont été révélés que plus tard, à Moïse).  Il est considéré comme le père du peuple élu et de tous les prophètes, par lequel Dieu a initié la révélation.  Dans le christianisme, il est considéré comme le père des croyants (Romains 4 :11) et sa confiance en Dieu et son sacrifice ont été pris en exemples par les « saints » chrétiens (Hébreux 11).

Comme Abraham occupe une place aussi importante au sein des trois grandes religions, il mérite que l’on étudie sa biographie et que l’on cherche à connaître les qualités qui l’ont élevé à la position que Dieu lui a accordée.

Bien que le Coran et la sounnah ne racontent pas la vie d’Abraham en détail, ils mentionnent plusieurs faits qui méritent d’être connus.  En fait, ils détaillent certains aspects de sa vie pour clarifier et démentir certaines croyances erronées à son sujet que l’on retrouve dans le judaïsme et le christianisme, ou pour expliquer certaines leçons morales.
Son nom

Dans le Coran, le seul nom donné à Abraham est « Ibrahim » (ou « Ibraham »), qui partagent la même racine b-r-h-m.  Même si la Bible prétend qu’Abraham s’appelait d’abord Abram (et on explique que Dieu modifia plus tard son nom), le Coran ne mentionne rien à ce sujet et s’abstient de nier ou de confirmer cette information.  Les érudits judéo-chrétiens modernes doutent cependant qu’un changement de nom ait réellement eu lieu et parlent plutôt de « jeux de mots populaires ».  Les assyriologues suggèrent que la lettre hébraïque Hê (h), dans le dialecte minéen, remplace le « a » allongé (ā) et que la différence entre Abraham et Abram n’est que dialectale.[1]  On pourrait aussi prendre pour exemple les noms Sarai et Sarah, dont la signification est identique.[2]
Sa patrie

On estime qu’Abraham serait né environ 2166 ans avant Jésus dans la ville, ou près de la ville d’Ur, en Mésopotamie[3] [4], située à près de 320 kilomètres au sud-est de l’actuelle ville de Bagdad[5].  Selon la Bible, son père s’appelait Azar, Terah ou Terakh.  C’était un idolâtre, descendant de Sem, fils de Noé.  Certains exégètes croient qu’il se faisait appeler Azar, selon le nom d’une idole à laquelle il était particulièrement dévoué.[6]  Il était probablement Akkadien, ce peuple sémitique de la Péninsule arabe qui s’était installé en Mésopotamie au cours du troisième millénaire avant Jésus.

Il semble qu’Azar émigra avec des membres de sa famille vers la ville de Haran alors qu’Abraham était encore enfant, bien que la tradition judéo-chrétienne[7] croit qu’Abraham était plus âgé lors de cette émigration, qui se serait faite après qu’il eût été rejeté par les gens de sa ville natale.  La Bible raconte que Haran, l’un des frères d’Abraham, est mort à Ur, « son pays natal » (Genèse 11 :28), mais il était beaucoup plus âgé qu’Abraham, puisque son autre frère, Nahor, prend alors la fille de Haram comme épouse (Genèse 11 :29).  La Bible ne fait aucune mention de l’émigration d’Abraham à Haran; le premier ordre qu’il reçoit d’émigrer est en fait un ordre de quitter Haran, comme s’il s’y était déjà installé (Genèse 12 :1-5).  Si nous supposons que le premier ordre d’émigrer faisait référence à une émigration d’Ur à Canaan, il semble qu’il n’y avait aucune raison pour qu’Abraham se rende avec sa famille à Haran, y laisse son père, puis se rende à Canaan par la suite, sans mentionner l’impossibilité géographique d’un tel déplacement (voir la carte).

Le Coran, lui, fait mention de la migration d’Abraham, mais il la situe après qu’Abraham se soit dissocié de son père et des gens de sa tribu à cause de leur incroyance.  S’il avait vécu à Ur, à cette époque, il aurait été improbable que son père se rende avec lui à Haran après avoir rejeté son invitation au monothéisme et l’avoir torturé à l’aide de ses concitoyens.  Quant à savoir pourquoi ils ont émigré, des découvertes archéologiques laissent croire que la ville d’Ur était une grande ville qui connut à la fois son essor et sa chute du vivant d’Abraham[8],ils furent donc peut-être forcés de quitter à cause de diverses adversités et choisirent de se rendre à Haran, qui partageait la même religion qu’Ur.[9]



La religion de Mésopotamie

Des découvertes archéologiques ont permis de reconstituer très clairement la vie religieuse en Mésopotamie.  Ses habitants étaient des polythéistes qui croyaient en un panthéon dans lequel chaque divinité avait sa propre sphère d’influence.  L’immense temple dédié au dieu lunaire akkadien,[10] Sin, occupait le centre de la ville d’Ur.  La ville de Haran avait également adopté le dieu lunaire comme principale divinité.  Ce temple d’Ur était considéré, par ses habitants, comme la maison physique de Dieu.  La grande divinité du temple était une idole de bois entourée d’autres idoles, ou « divinités », censées la servir.

Le Grand Ziggourat d’Ur, le temple du dieu lunaire Nanna, également appelé Sin.  Prise en 2004, cette photographie est reproduite ici avec l’aimable autorisation de Lasse Jensen.
Connaissance de Dieu

Alors que les érudits judéo-chrétiens émettent des opinions divergentes quant au moment exact où Abraham connut l’existence de Dieu – à l’âge de trois, dix ou quarante-huit ans[11] – le Coran, lui, ne fait aucune mention de l’âge qu’avait Abraham lorsqu’il reçut sa première révélation.  Il semblerait, toutefois, qu’il était alors assez jeune, car le Coran fait référence à lui en tant que « jeune homme » au moment où son peuple tente de l’exécuter pour avoir rejeté leurs idoles, et Abraham lui-même dit à son père avoir reçu un savoir qui ne lui est jamais parvenu (à son père) (19:43).

Le Coran, par ailleurs, mentionne clairement qu’Abraham fut l’un des prophètes à qui une écriture fut révélée :

« [Ces vérités] se trouvent [déjà relatées]  dans les premières Écritures, celles d’Abraham et de Moïse. » (Coran 87:18-19)


Dernière édition par La Plume le Ven 23 Sep - 8:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Partager cet article sur : reddit

Abraham notre père et l’ami de Dieu :: Commentaires

Gold Kalam
Re: Abraham notre père et l’ami de Dieu
Message Ven 10 Fév - 11:12 par Gold Kalam



2 : 111 - Et ils ont dit: "Nul n'entrera au Paradis que Juifs ou Chrétiens". Voilà leurs chimères. - Dis: "Donnez votre preuve, si vous êtes véridiques".
2 : 112 - Non, mais quiconque soumet à Dieu son être tout en faisant le bien, aura sa rétribution auprès de son Seigneur. Pour eux, nulle crainte, et ils ne seront point attristés.



02 : 135 Ils ont dit : « Soyez Juifs ou Chrétiens, vous serez donc sur la bonne voie. » -Dis: « Non, mais nous suivons la religion d'Ibrahim (Abraham) le modèle même de la droiture et qui ne fut point parmi les Associateurs. »
136 Dites: « Nous croyons en Allah et en ce qu'on nous a révélé, et en ce qu'on a fait descendre vers Ibrahim (Abraham) et Isma'il (Ismaël) et Ishaq (Isaac) et Ya'qub (Jacob) et les Tribus, et en ce qui a été donné à Musa (Moïse) et à 'Isa (Jésus), et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur: nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis. »


03 : 67 Ibrahim (Abraham) n'était ni Juif ni Chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (Musulman). Et il n'était point du nombre des Associateurs.
68 Certes les hommes les plus dignes de se réclamer d'Ibrahim (Abraham), sont ceux qui l'ont suivi, ainsi que ce Prophète-ci, et ceux qui ont la foi. Et Allah est l'allié des croyants.


5 : 18 Les juifs et les Chrétiens ont dit: « Nous sommes les fils d'Allah et Ses préférés. » Dis: « Pourquoi donc vous châtie-t-Il pour vos péchés ? » En fait, vous êtes des êtres humains d'entre ceux qu'Il a créés. Il pardonne à qui Il veut et Il châtie qui Il veut. Et à Allah seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux. Et c'est vers Lui que sera la destination finale.

5 : 51 Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés Les juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.
Gold Kalam
Re: Abraham notre père et l’ami de Dieu
Message Lun 5 Fév - 10:08 par Gold Kalam
Gold Kalam a écrit:
Qu’étaient les feuillets d’Abraham (as) mentionné dans le Saint Coran Béni ?


Les feuilles d’Ibrahim (as)


53-L'étoile (An-Najm) 36-38
    
Ne lui a-t-on pas annoncé ce qu’il y avait dans les feuilles de Moïse
‎﴿36﴾أَمْ لَمْ يُنَبَّأْ بِمَا فِي صُحُفِ مُوسَىٰ
    
et celles d’Abraham qui a tenu parfaitement [sa promesse de transmettre]
‎﴿37﴾وَإِبْرَاهِيمَ الَّذِي وَفَّىٰ
    
qu’aucune [âme] ne portera le fardeau (le péché) d’autrui,
‎﴿38﴾أَلَّا تَزِرُ وَازِرَةٌ وِزْرَ أُخْرَىٰ




Au nom d'Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
1 Glorifie le nom de ton Seigneur, le Très Haut,
2 Celui qui a créé et agencé harmonieusement,
3 qui a décrété et guidé,
4 et qui a fait pousser le pâturage,
5 et en a fait ensuite un foin sombre.
6 Nous te ferons réciter (le Coran), de sorte que tu n'oublieras
7 que ce qu'Allah veut. Car, Il connaît ce qui paraît au grand jour ainsi que ce qui est caché.
8 Nous te mettrons sur la voie la plus facile.
9 Rappelle, donc, où le Rappel doit être utile.
10 Quiconque craint (Allah) s'[en] rappellera,
11 et s'en écartera le grand malheureux,
12 qui brûlera dans le plus grand Feu,
13 où il ne mourra ni ne vivra.
14 Réussit, certes, celui qui se purifie,
15 et se rappelle le nom de son Seigneur, puis célèbre la Salat.
16 Mais, vous préférez plutôt la vie présente,
17 alors que l'au-delà est meilleur et plus durable.
18 Ceci se trouve, certes, dans les Feuilles anciennes,
19 les Feuilles d'Ibrahim (Abraham) et de Musa (Moïse).
S.87 Al 'Ala


Un hadith de tradition sunnite nous en apprend plus sur les feuillets d’Abraham, Allah sait mieux.


Abou Dzarr rapporte : « Je demandai au Messager de Dieu -Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix-: « En quoi consistaient les feuillets de Ibrahim? » Il me répondit: « Ils étaient des exemples: O roi tyran et infatué! Je ne t’ai pas envoyé pour bouleverser le bas monde, plutôt pour répondre à la supplique de l’opprimé, car Je l’exaucerais même si elle m’était adressée par un mécréant. Un homme, à moins qu’il ne soit un forcené, doit disposer de quatre heures: une pour s’entretenir en tête-à-tête avec son Seigneur, une deuxième pour se juger lui-même, une troisième pour méditer sur tout ce que Dieu -à Lui la puissance- a créé, et une quatrième pour vaquer à ses besoins, manger et boire. « Un homme perspicace ne doit faire un voyage que pour trois buts: pour acquérir une provision pour un rendez-vous inévitable, ou des biens pour sa subsistance ou un voyage d’agrément qui ne comporte aucun péché. Cet homme sage doit aussi connaître l’époque où il vit, s’occuper de ses propres affaires et contenir sa langue. Car quiconque considère que ses paroles font parties de ses oeuvres, il ne traite de ce qu’il le concerne ». « Je lui demandai ensuite: « Quels étaient les feuillets de Moïse? ». Il me répondit: « Ils n’étaient que des leçons: « Je m’étonne comment peut se réjouir un homme qui croit fermement à la mort. Je m’étonne comment peut rire un homme qui croit à l’Enfer. Je m’étonne pourquoi s’évertue un homme qui croit au destin. Je m’étonne comment peut se fier au bas monde un homme qui constate ses vicissitudes. Je m’étonne pourquoi un homme qui croit au Compte Final et n’oeuvre pas! ».
* Donne-moi de conseils, ô Messager de Dieu. lui dis-je. – Crains Dieu, répondit-il, car Sa crainte est la tête de toutes les affaires.

Encore!. – Tu dois lire souvent le Coran et invoquer le nom de Dieu -à Lui la puissance et la gloire- car ce sera pour toi une lumière sur la terre et une provision au ciel.
Encore!. – Évite l’excès de rire car cela meurtrit le coeur et fait disparaître la clarté du visage.
Encore!. – Tu dois combattre dans la voie de Dieu (Jihad) car le Jihad est la vie monastique de ma communauté ».
Encore!. – Aime les pauvres et tenez-leur compagnie.
Encore!. – Regarde celui qui est inférieur à toi et ne regarde pas celui qui t’est supérieur, car ceci te porte à ne plus mépriser les bienfaits de Dieu pour toi.
Encore!. – Dis la vérité même si elle est amère.
Encore!. – Que ce que tu connais de toi-même soit suffisant pour porter atteinte aux gens ou te fâcher contre eux par tes actes. Que ce que tu ignores de toi-même soit suffisant pour ne plus chercher les vices des autres et que tu t’irrites contre eux par tes actes. Puis le Messager de Dieu -que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix-, poursuivit Abou Dzaar, frappa de sa main ma poitrine et dit: « O Abou Dzaar! Aucune raison n’est meilleure que l’arrangement, ni une piété que l’abstinence ni une lignée que le bon caractère ». (Rapporté par Ibn Hibban et Al-Hakim).
 

Abraham notre père et l’ami de Dieu

Revenir en haut 

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Notre Manifeste
» Adam, Noé, Abraham, Israël et l'alliance avec les douze tribus d'Israël
» Le fondement de cette demeure (Islam) - Notre Croyance - Al ' aqida
» Les Livres de Dieu
» Noé embassadeur de l'Unicité de Dieu

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Islam du Coran - La Plume d'Or  :: Apôtres/Serviteur de la Lumière :: Apôtres/Serviteur de la Lumière-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: