Islam du Coran - La Plume d'Or
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Blog & Forum ayant pour vocation de faire connaître le véritable Islam pur se trouvant dans le Coran, l’Islam de Lumière, l’Islam originel, la vérité même.
 
AccueilRechercherConnexionDernières imagesS'enregistrerCalendrierGroupesMembresFAQ
Le deal à ne pas rater :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de Captive ?
26.90 €
Voir le deal
-42%
Le deal à ne pas rater :
-42% Samsung TV QLED 4K 65″ 164 cm – TQ65Q64C 2023
699 € 1199 €
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyLun 9 Aoû - 19:26


Ce que dit le Coran quant au mariage des hommes et des femmes musulmans avec des non musulmans


En conclusion, il ressort de l’ensemble de l’analyse de ce verset que c’est l’union entre les musulmans, hommes et femmes, avec les polythéistes qui est formellement interdite par le Coran. Le verset concernant le mariage entre musulmans hommes ou femmes et les croyants des autres religions implique des règles qui sont identiques et complètement égalitaires sur le plan de leur formulation coranique. Mais, force est de constater qu’il existe une unanimité juridique concernant l’interdiction du mariage d’une musulmane avec un Juif ou un Chrétien, alors que nulle part dans le Coran il n’y a une prescription qui justifie cette discrimination.

Asma Lamrabet

Pour aller plus loin sur la place de la femme au sein du message coranique, le lecteur pourra se reporter à l'ouvrage " Le souffle féminin du message coranique " publié aux Éditions Les Cahiers de l'Islam.


Il va sans dire que l’union conjugale entre une musulmane et un non musulman représente l’un des grands sujets tabou des débats sur l’islam.
Selon un consensus quasi général et religieusement hermétique, il est formellement interdit pour une musulmane de contracter mariage avec un non musulman et ce quel que soit la religion de ce dernier. Tandis qu’il est permis pour le musulman de se marier avec une non musulmane, notamment chrétienne ou juive, ces dernières étant considérées par la tradition scolastique islamique comme appartenant aux « gens du Livre »[1].
Que dit donc le Coran et comment y est traitée cette question du mariage des musulmans et des musulmanes avec ceux qui n’appartiennent pas à cette même religion ?
Il y a dans le Coran, un seul verset qui parle de ce sujet de façon évidente. Ce verset, est sans conteste, le verset principal définissant la prescription concernant le mariage avec une certaine catégorie de non musulmans.

« N’épousez pas les femmes idolâtres (al mouchrikate) tant qu’elles ne sont pas des croyantes (hata you’mina). Une esclave croyante est préférable à une idolâtre libre même si celle-ci a l’avantage de vous plaire. N’épousez pas les hommes idolâtres (al mouchrikine) tant qu’ils ne sont pas des croyants (hata you’minou). Un esclave croyant est préférable à un idolâtre, même si ce dernier a l’avantage de vous plaire ; Car ceux-ci (les négateurs) vous convient à l’enfer alors que Dieu, par Sa Grâce, vous invite au paradis et à l’absolution de vos péchés. Dieu décrit avec clarté Ses versets aux êtres humains afin de les amener à réfléchir » Coran 2 ;221.

Ce verset est tout à fait clair quant à l’injonction coranique prohibant le mariage entre les croyants - hommes ou femmes – et ceux ou celles qui, à l’époque, étaient désignés par le terme de « mouchrikine », autrement dit des polythéistes.
Il faudrait tenir compte du fait que cette prescription avait tout son sens à l’époque où, faudrait t-il le rappeler, les polythéistes (al mouchrikine) s’étaient engagés dans une guerre sans merci contre les croyants musulmans. Il est à rappeler aussi que les polythéistes représentaient la caste des nantis de l’époque, qui vivaient dans l’opulence et les fastes d’une richesse qui frisaient l’indécence et dont le mode de vie était justement fortement remis en question par l’impartialité et l’équité des nouvelles valeurs sociales imposées par l’éthique islamique.

Le Coran, semble comprendre qu’il puisse y avoir des affinités entre un croyant ou une croyante et une personne polythéiste, mais recommande fortement d’éviter une telle alliance. C’est ainsi que le verset semble inciter les musulmans, hommes et femmes, à préférer les humbles esclaves croyants aux riches et arrogants polythéistes, même si dans leurs apparences ils pouvaient être plus attirants que les pauvres esclaves.
Cette allusion aux « esclaves », hommes ou femmes, est assez révélatrice des valeurs morales que tentait d’inculquer la Révélation coranique. D’abord, tout en « tolérant » l’état de fait d’une situation universelle où l’esclavage était chose courante, le Coran tentait parallèlement de briser les premières chaines de la hiérarchie sociale, en préférant ces « pauvres » esclaves croyants à ceux qui vivaient dans l'insolence de la richesse et les fastes de l’élite de l’époque.

En se mariant avec les esclaves, malgré leur situation de précarité sociale, l’islam incitait les musulmans à évaluer les personnes au-delà de leur statut social et, de là, à rééquilibrer les disparités voulues par le système ethnico tribal de l’époque. D’autre part, il fallait protéger les nouveaux croyants des exactions portées par les polythéistes qui voyaient dans cette nouvelle religion un danger pour leurs propres intérêts. Le Coran exhorte les musulmans et les musulmanes à s’unir avec des croyants, qui comme eux, avaient cette conscience de la foi et de la justice sur terre. Il s’agissait d’éviter à tout prix le mariage avec des polythéistes qui s’acharnaient à renier et à combattre une religion qui, incontestablement, était en faveur des plus démunis et des opprimés sur terre.

Les musulmans et les musulmanes étaient donc invités à s’unir avec ceux qui, comme eux, étaient dans cette croyance en un Dieu transcendant, symbole d’un monothéisme épuré de toutes les divinités matérielles et de toutes les injustices. Le verset en question stipule donc qu’il est permis aux hommes musulmans et aux femmes musulmanes de contracter mariage avec des croyants (mou’minine) et de s’abstenir d’épouser des polythéistes (mouchrikine). Notons, tout d’abord, l’approche totalement égalitaire du verset envers les hommes et les femmes et qui ne prête à aucune confusion. L’injonction est parfaitement égalitaire et interpelle hommes et femmes d’une façon strictement équivalente.

En contrepartie, ce qui est sujet à débat et qui n’est pas clairement défini par le verset, c’est bien le concept du croyant et de la croyante avec lesquels les musulmans et les musulmanes sont autorisés à s’unir.

Ce que dit le Coran quant au mariage des hommes et des femmes musulmans avec des non musulmans
De quels « croyants » s’agissait –il ? S’agissait-il de ceux qui venaient uniquement d’embrasser l’islam ? Ou bien s’agissait –il de la croyance dans le sens large du mot, la croyance en un Dieu et en une Révélation monothéiste, ce qui inclut normalement les croyants des autres monothéismes?

Il est vrai que le verset présente des latitudes importantes quant à l’interprétation que l’on pourrait en soutirer. Mais quelle que soit cette interprétation, une chose est au moins évidente dans cette prescription coranique, c’est le fait que ce qui vaut pour les hommes musulmans vaut pour les femmes musulmanes.
Or, ce n’est pas du tout ce qui ressort des différentes compilations d’exégèses islamiques. En effet, quand on parcourt les différents commentaires coraniques classiques, on est assez étonnés de constater qu’à travers un consensus établi, cette notion de « croyants et croyantes » a été perçue différemment selon qu’il s’agissait d’hommes musulmans ou de femmes musulmanes.

En effet, l’ensemble des commentaires classiques, se sont plutôt attardés sur la première partie du verset qui interpelle les hommes musulmans et les débats divergents se sont surtout focalisés autour des concepts de « femme croyante » et de « femme polythéiste » avec laquelle un musulman était légalement autorisé à s’unir[2].
L’exégète Ibn Kathir commence son commentaire sur ce verset, par définir « les polythéistes » en précisant qu’il s’agissait des personnes appartenant à ceux qui adoraient les idoles (abadatou al assnam)[3].

La majorité des exégèses, aussi bien classiques que contemporaines, vont donc détailler avec force la première partie de ce verset qui interpelle les hommes musulmans en ne prêtant finalement que très peu d’attention à la deuxième partie où il est question du même cas, à savoir, celui concernant les femmes musulmanes.

C’est ainsi que l’on constate que les commentateurs vont stipuler que les hommes musulmans sont autorisés à épouser les femmes appartenant « aux gens du livre » (ahl al kitab), à savoir chrétiennes ou juives et qui sont considérées – par la majorité de ces mêmes commentateurs - comme appartenant à la grande communauté des croyants. La majorité des exégètes vont étayer leur argumentaire par le fait que ce verset a, en fait, était légitimé par un autre verset qui confirme la permission donnée aux hommes musulmans à se marier avec les chrétiennes ou les juives et qui, en passant, exclut ces dernières de la notion d’incroyance ou Kufr affirmée par d’autres savants [4].

En effet, le verset auquel font allusion ces différents commentateurs dit ce qui suit « Pour ce qui est du mariage, il vous est permis de vous marier aussi bien avec d’honnêtes musulmanes qu’avec d’honnêtes femmes appartenant à ceux qui ont reçu les Écritures avant vous, à condition de leur verser leur dot, de vivre avec elles en union régulière, loin de toute luxure et de tout concubinage » Coran 5 ;5.

Ce verset semble, pour la majorité des exégètes, clore le débat sur « l’incroyance » des chrétiens ou juifs et les innocente aussi bien du concept de l’incroyance que de celui du polythéisme Shirk. L’exégète Ibn Achour, s’étendra un peu plus dans son commentaire en précisant que ce qui est définitivement interdit pour les musulmans hommes ou femmes se sont bien les polythéistes (el mouchrikine) alors que les personnes appartenant aux autres religions monothéistes ne sont pas citées de façon évidente. Il lui semble par ailleurs que le concept de polythéiste n’a pas de contenu clair, même s’il conclut à l’instar des autres savants que le mariage est autorisé pour les musulmans avec les chrétiennes et les juives [5].

Cependant, d’autres commentateurs vont tenter de justifier cette interdiction par un autre verset qui affirme ce qui suit : « O vous qui croyez ; quand les croyantes se présentent en réfugiées – Muhajirates – auprès de vous, mettez leur foi à l’épreuve – famtahinouhouna-, bien que Dieu soit le mieux Informé de la sincérité de leur foi. Si vous êtes convaincus qu’elles sont de vraies croyantes, ne les renvoyez pas aux infidèles (kufars) car elles ne sont plus licites pour eux ni eux licites pour elles… » Coran 60 ; 10
Or le contexte de révélation de ce verset et son sens général sont très loin du cas du mariage avec les non musulmans. En effet, l’exégèse classique rapporte que ce verset a été révélé lorsque deux hommes du clan des polythéistes de Quraish sont venus réclamer le retour de leur sœur, convertie à l’islam, Oum Keltoum Bint Aqabah qui avait émigré à Médine afin d’y rejoindre la communauté musulmane[8]. Il y a lieu de rappeler ici qu’à cette époque le prophète avait scellé un pacte d’entente, pacte d’al-Hudaybya, avec la tribu ennemie de Quraish. Parmi les clauses de ce pacte, qui préconisa la cessation de la guerre durant dix ans, il a été stipulé que, durant cette période, tout Quraychite qui irait rejoindre le prophète à Médine, sans la permission d’un tuteur légal, devra être extradé vers La Mecque.

Oum Keltoum qui s’était convertie seule parmi toute sa famille et qui a du fuir un environnement des plus hostile, adjura le prophète de ne pas la rendre aux siens, afin de ne pas avoir à revivre leur traitement injuste envers elle [9]. Le verset fut donc révélé afin d’empêcher l’extradition des femmes qui s’étaient converties à l’islam et afin de ne pas les exposer aux représailles de leurs familles respectives. C’est ainsi que le prophète refusa de remettre les femmes exilées au clan de l’ennemi, tandis que l’accord fut maintenu pour les hommes.

Comme on le constate, ce verset ne fait nullement allusion à un quelconque mariage avec des non musulmans mais répond plutôt à des exigences stratégiques de protection des femmes qui s’étaient converties à l’islam contre le gré de leur famille et qui avaient volontairement demandé la protection du prophète. La contradiction que l’on peut relever dans ces commentaires classiques, réside dans le fait que, selon ces savants, les femmes musulmanes ne doivent pas s’unir avec des « incroyants », ces derniers incluant les hommes chrétiens et juifs, alors que pour les hommes musulmans, les chrétiennes et les juives sont considérées comme des croyantes. Comment peut-on considérer que, dans une même communauté chrétienne ou juive, les hommes soient considérés comme des incroyants alors que les femmes, de ces mêmes communautés, devraient être croyantes ?

Les savants contemporains, devant l’absence de preuves évidentes quant à l’interdiction du mariage des musulmanes avec les personnes appartenant aux autres religions monothéistes, justifient leurs affirmations par la « faiblesse naturelle » des femmes musulmanes qui sous l’influence « néfaste » de leurs maris chrétiens ou juifs peuvent être « déviées » du chemin de l’islam, ce qui va nécessairement retentir sur l’éducation des enfants. Alors que l’homme musulman peut avoir de l’ascendant sur son épouse chrétienne ou juive et garder intacte sa foi et préserver celle de ses enfants. Cette supposition généralisée n’étant pas toujours vraie et la « force » ou la « faiblesse » des convictions religieuses n’étant pas inhérente au sexe de la personne mais plutôt à sa personnalité et à ses traits de caractère.

En fait, l’argumentaire n’est pas convaincant, car si le verset comme il est interprété unanimement aujourd’hui interdit le mariage entre une musulmane et un chrétien ou juif alors il est interdit pour l’homme musulman aussi. Mais comme le montre de nombreux versets et l’éthique globale de l’islam, les chrétiens et les juifs sont considérés à l’unanimité comme étant des croyants appartenant aux religions révélées et ce même s’il existe des divergences ayant trait au dogme et à la philosophie théologique. En conclusion, il ressort de l’ensemble de l’analyse de ce verset que c’est l’union entre les musulmans, hommes et femmes, avec les polythéistes qui est formellement interdite par le Coran.

Le verset concernant le mariage entre musulmans hommes ou femmes et les croyants des autres religions implique des règles qui sont identiques et complètement égalitaires sur le plan de leur formulation coranique. Mais, force est de constater qu’il existe une unanimité juridique concernant l’interdiction du mariage d’une musulmane avec un Juif ou un Chrétien, alors que nulle part dans le Coran il n’y a une prescription qui justifie cette discrimination.
La question qui reste à poser est comment pourrait-on aujourd’hui, dans ce chaos conceptuel, culturel et mondialisé, catégoriser les personnes selon leur foi, leur appartenance religieuse ou culturelle ? A quoi reconnaît –on un musulman, un croyant, un chrétien, un juif, un polythéiste ? Et que dire de tous ceux qui tout en appartenant à une culture religieuse donnée - dont beaucoup de musulmans - se déclarent en leur âme et conscience athées ou agnostiques ?

Que dire des personnes de culture musulmane qui se marient entre eux et qui dans certains cas ne partagent comme héritage religieux que le nom de famille et certaines traditions culturelles festives ? Alors qu’un non musulman qui doit se marier avec une musulmane de culture doit prouver, le plus souvent, en « apparence » son islam pour « sauver la face » alors que le reste n’est que façade et imposture. Il est vrai que les mariages dits « mixtes », peuvent comporter plus de risques de mésententes du fait des différences culturelles et ou religieuses et qui à un certain moment de la vie, peuvent entraver l’équilibre de la vie commune. Mais cela reste inhérent à tous les mariages, l’essentiel étant d’essayer d’atteindre cette communion intellectuelle et spirituelle dont la principale force reste le respect mutuel.
C’est de cela qu’il s’agit, malgré toutes les différences et les problèmes qui peuvent surgir lors d’une vie commune, c’est fondamentalement le respect mutuel qui fera en sorte que règne la sérénité partagée et l’harmonie d’un amour dont la force majeure restera, encore et toujours le respect de l’autre, de ses convictions et de ses traditions.
Il ne s’agit en aucun cas ici d’inciter les jeunes musulmanes à faire fi de certaines traditions qui veulent, à bon escient, préserver leur héritage spirituel familial, mais il s’agit plutôt de ne plus rester enfermés dans les non dits et des pratiques sociales hypocrites voire parfois injustes.

Il faudrait avoir le courage intellectuel d’aborder ce genre de sujets au sein des débats sur l’islam afin d’éviter la souffrance morale et la culpabilité qui rongent le cœur de beaucoup de jeunes musulmans d’aujourd’hui, notamment ceux qui vivent en Occident et qui sont par la force des choses plus confrontés à ce genre de rencontres dans leur vie personnelle.
Il faudrait que ces jeunes musulmans et musulmanes, à l’heure de choisir leur conjoint, le fassent dans la sérénité et la clairvoyance d’une responsabilité assumée et partagée de part et d’autre.

C’est ce débat qui fait défaut dans nos sociétés musulmanes d’aujourd’hui où les impensés et le conformisme social ont pris le dessus sur l’honnêteté intellectuelle et spirituelle. Or, il s’agit de ne plus se masquer la face et de se cacher derrière des forteresses identitaires improbables mais bien de prendre le risque de regarder les choses en face et d’accepter de voir que le monde a profondément évolué et de savoir que pour préserver la spiritualité des cœurs il faudrait se préserver des hypocrisies et des duplicités sociales qui ont miné notre mode de vie actuel.

Il faudrait savoir revenir, à travers un débat serein et loin des exacerbations émotives, sur le contenu du verset qui parle du mariage interreligieux, à ses finalités et à sa morale. Revenir au sens vrai et profond des concepts tels que croyants, croyantes et gens du Livre…Revenir à ce que ces concepts ont à nous dire aujourd’hui dans nos sociétés globalisés et pluriculturelles …Il faudrait savoir revenir à la valeur intrinsèque et à l’élan spirituel initial qui sous tend ce verset et qui prône avant tout la sincérité, l’honnêteté du cœur et le respect mutuel, comme fondements incontournables de toute union conjugale.

Wa Allah a’alam .

Voir l'ouvrage de Asma Lamrabet : Femmes et hommes dans le Coran :Quelle égalité ? (éd. Al-Bouraq) qui part de l'idée suivante :
"L’islam est la religion qui opprime les femmes, et entrave inévitablement leur émancipation"… telle est l’image de l’islam aujourd’hui. Un stéréotype récurrent… Pourtant, ce n’est pas l’islam en tant que message spirituel qui opprime les femmes mais bien les différentes interprétations et dispositions juridiques entérinées depuis des siècles par des idéologies savantes, qui, faute d’avoir été réformées, ont fini par supplanter le texte sacré, et se transformer en des lois religieuses immuables.

_______________
[1] Sont désignés « les gens du Livre » ou (ahl al kitab) , les personnes qui appartiennent à une religion fondée sur un Livre révélé comme la Thora ou l’Evangile. Il est du devoir des musulmans de croire à ces Livres révélés puisque, selon l’islam, ils ont été révélés par le même Créateur. Le Coran, dernier Livre révélé, n’est que la continuation du même message spirituel universel, adressé par Dieu à tous les êtres humains par l’intermédiaire de Ses prophètes successifs.
[2] A l’instar de Attabari, Ibn Kathir, Azamakhchari et Arrazi .
[3] Tafssir Ibn Kathir , p 604, Vol 4.
[4] Voir commentaires dans Tafssir Attabari , p 299, Vol17 et Tafssir Ibn Kathir supra .
[5] Tafssir atahrir wa atanouwir de Ibn Achour, p359, Vol 1-2.
[6] Supra.
[7] De très rares Hadiths affirmant l’interdiction du mariage des musulmanes avec les « gens du livre » sont considérés faibles de l’avis de la majorité des savants , voir Attabari dans son commentaire sur le verset 2 ;221, références supra.
[8] Tafssir Ibn kathir .
[9] Al Fassi « el aqd al matine », dans l’ouvrage de Asmâa Ahmed Zyada, « dawr el ma’raa as-siyassi fi ahd an annabi wa al khulafâa ar-rachidin » , Dar Assalam, 2001, p151.


https://www.lescahiersdelislam.fr/Ce-que-dit-le-Coran-quant-au-mariage-des-hommes-et-des-femmes-musulmans-avec-des-non-musulmans_a441.html

Asma Lamrabet

Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyLun 9 Aoû - 20:13

L'avis majoritaire dans le monde musulman aujourd'hui


Premièrement, une femme scripturaire désigne toute femme croyant en une religion d’origine céleste comme le judaïsme ou le christianisme. Elle croit, dans l’ensemble, en Dieu, en Ses Messages, et à la Demeure Dernière. Elle n’est ni athée, ni relapse, ni adepte d’une religion sans lien connu avec le Ciel.

La majorité des savants musulmans tiennent pour autorisé le mariage avec les femmes scripturaires, en vertu du verset de la sourate 5, Al-Mâ’idah, qui est l’un des tout derniers versets révélés du Noble Coran : « Aujourd’hui vous sont rendues licites les bonnes choses ; la nourriture des gens du Livre est licite pour vous et votre nourriture est licite pour eux ; les femmes vertueuses parmi les croyantes et les femmes vertueuses parmi ceux qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur versez leur dot en épouses chastes et non point en débauchés, ni en preneur d’amantes » [1].


_____________________________________________

La réalité




N’épousez pas les femmes idolâtres (al mouchrikate) tant qu’elles ne sont pas des croyantes (hata you’mina). Une esclave croyante est préférable à une idolâtre libre  même si celle-ci a l’avantage de vous plaire. N’épousez pas les hommes idolâtres (al mouchrikine)  tant qu’ils ne sont pas  des croyants (hata you’minou). Un esclave croyant est préférable à un idolâtre, même si ce dernier a l’avantage de vous plaire ; Car ceux-ci (les négateurs) vous convient  à l’enfer alors que Dieu, par Sa Grâce, vous invite au paradis et à l’absolution de vos péchés.   Dieu décrit avec clarté Ses versets aux êtres humains afin de les amener à réfléchir » Coran 2 ;221.


Sourate Al Bayinah

Au nom d'Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1 Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs, ne cesseront pas de mécroire jusqu'à ce que leur vienne la Preuve évidente:

6 Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs iront au feu de l'Enfer, pour y demeurer éternellement. De toute la création, ce sont eux les pires.

___________________________


Les Gens du Livre ne sont pas licite pour nous et nous ne sommes pas licite pour eux ! C'est donc une croyance érroné...


Allah Béni soit Sa Majesté, A fait de nous une communauté unique en nous envoyant un Coran qui confirme les anciennes écritures, c’est donc un parachevement qui est lié aux anciennes maisons comme vous le savez ( Abraham – Jacob – David pour finir sur le sceau des prophète )
En gros c’est uniquement depuis le début se soumettre a Allah ( ‘ibada ) Serviteur – Esclave que nous cherchons a avoir ( S.89 ) Entre satisfaite dans et apaisé et sois mon SERVITEUR

Et dans la sourate Al Bayinna Dieu nous parle des infidèles parmi les Gens du Livre, donc il y a deux catégories parmi les Gens du Livre

Ceux qui ont cru et se sont purifiés
Ceux qui ont mécru et qui se sont corrompu

Aujourd’hui les Gens du Livre ne peuvent plus etre comme hier car aujourd’hui, Dieu a envoyé l’Islam et de ce fait la seule religion accepté d’Allah est l’Islam et n’importe quel homme ou djinn denué d’orgeuils ou de vanités ou de passions reconnait la, la nouvelle legislation du Seigneur de l’Univers et se soumet a celle-ci car la loi ne change pas auprès d’ALLAH

Exemple :

1/ Les banu Israel
2/ les Yahud

Appellation ethnique pour la 1er
Appellation sectaire pour la 2ème

Ce sont des marqueurs temporelles, historiques et contextuels.

Et en creusant dans ce sens on distingue également  » ceux qui ont reçu le livre » (Alladhîn ûtû al-kitâb)
et « les gens du livre » (Ahl-al-Kitâb).


Dernière édition par La Plume le Ven 21 Jan - 10:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyMer 25 Aoû - 1:13

Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

5 : 5 - Aujourd'hui, vous sont permises les bonnes choses. La nourriture de ceux à qui le Livre a été donné vous est permise, et votre propre nourriture leur est permise - ainsi que les femmes chastes d'entre les croyantes, et les femmes chastes d'entre les gens à qui l’Écriture a été donnée avant vous, à condition que vous leur donniez leur dot, en hommes vertueux et non en débauchés ou en preneurs d'amantes. Quiconque renie la foi, vaine devient son action, et il sera dans l'Au-delà du nombre des perdants.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyJeu 16 Sep - 18:06

Au Nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux.

Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de par Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent !

وَلَا تَنكِحُوا۟ ٱلْمُشْرِكَٰتِ حَتَّىٰ يُؤْمِنَّ ۚ وَلَأَمَةٌۭ مُّؤْمِنَةٌ خَيْرٌۭ مِّن مُّشْرِكَةٍۢ وَلَوْ أَعْجَبَتْكُمْ ۗ وَلَا تُنكِحُوا۟ ٱلْمُشْرِكِينَ حَتَّىٰ يُؤْمِنُوا۟ ۚ وَلَعَبْدٌۭ مُّؤْمِنٌ خَيْرٌۭ مِّن مُّشْرِكٍۢ وَلَوْ أَعْجَبَكُمْ ۗ أُو۟لَٰٓئِكَ يَدْعُونَ إِلَى ٱلنَّارِ ۖ وَٱللَّهُ يَدْعُوٓا۟ إِلَى ٱلْجَنَّةِ وَٱلْمَغْفِرَةِ بِإِذْنِهِۦ ۖ وَيُبَيِّنُ ءَايَٰتِهِۦ لِلنَّاسِ لَعَلَّهُمْ يَتَذَكَّرُونَ


(verset 221 dans la sourate 2 LA VACHE / AL-BAQARA)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyDim 28 Nov - 20:23


Par quran-islam

Souvent, les Musulmans se posent des questions sur les règles concernant le mariage avec des non-Musulmans. De nombreux savants ont préconisé des règles qui sont en violation directe de la loi de Dieu dans le Coran. Malheureusement, et dans les cultures dominées par les hommes, nous entendons l’affirmation selon laquelle un homme musulman peut épouser une femme des autres religions (par exemple, une femme chrétienne ou juive), mais une femme musulmane ne peut épouser qu’un homme musulman ! Ils expliquent cette innovation inventée évidemment par les hommes par un certain nombre de justifications non coraniques.



Certains disent que ce privilège est donné à l’homme parce que l’enfant prend la religion de son père et non de sa mère, et donc un homme musulman peut épouser une femme non musulmane puisque l’enfant sera élevé comme un Musulman, alors que pour une femme musulmane mariée, par exemple, à un homme chrétien, l’enfant serait élevé en tant que Chrétien.

Mais est-ce vraiment ce que Dieu a décrété pour le mariage avec des non-Musulmans dans le Coran ?
La réponse est : NON !
Pour connaître en détails la loi de Dieu, nous lisons dans le Coran :

N’épousez pas (vous les hommes) les associatrices (mushrikaat) tant qu’elles ne croient pas ; une esclave croyante vaut mieux qu’une associatrice (mushrika), même si celle-ci vous plaît. Et n’épousez pas (vous les femmes) les associateurs (mushrikeen) tant qu’ils ne croient pas ; un esclave croyant vaut mieux qu’un associateur (mushrik), même si celui-ci vous plaît. Ceux-là appellent au feu, alors que Dieu appelle au Paradis et au pardon, avec Sa permission. Et Il clarifie Ses signes aux gens, afin qu’ils se rappellent. Coran, 2:221

Le mot « mushrikeen » (mushrikaat pour les femmes) parle de ceux qui commettent le « shirk ». Le mot « shirk » est utilisé systématiquement dans le Coran pour désigner l’acte d’associer un/des partenaire(s) avec Dieu dans l’un des droits exclusifs de Dieu. Par exemple, en 6:114, nous lisons que Dieu est la seule source de droit (hakaman), donc toute personne suivant une source de droit autre que la loi de Dieu (le Coran) est coupable de « shirk » :

Ou bien ont-ils des associés (shurakaa) qui, en matière de religion, leur auraient établi des lois que Dieu n’a pas autorisées ? Sans la parole décisive, il aurait été décidé entre eux. Les injustes auront un châtiment douloureux. Coran, 42:21

Le 2ème mot en 42:21, « shurakaa », est un mot clé qui signifie « associés ». En 12:106, nous lisons que la majorité de ceux qui croient en Dieu (ce qui comprend tous les Musulmans) commettent le « shirk »:
La plupart d’entre eux ne croient en Dieu qu’en étant associateurs. Coran, 12:106
D’après les versets coraniques ci-dessus, il devient clair que l’interdiction de 2:221 est liée au fait d’épouser quelqu’un pratiquant le « shirk ». Cela peut être un Juif, un Chrétien et même un Musulman. Il devient également évident que les Musulmans peuvent épouser les adeptes d’une autre religion (Juifs, Chrétiens, etc...) aussi longtemps qu’ils croient en l’unicité de Dieu et qu’ils n’associent aucun partenaire à Dieu dans aucun domaine.

Il est également clair que la loi de Dieu interdisant le mariage avec des « mushrikeen » s’applique aussi bien aux hommes qu’aux femmes. L’innovation de donner aux hommes un traitement préférentiel dans cette affaire n’est que le résultat de cultures dominées par les hommes.

Le Coran fait remarquer qu’il y a parmi les Juifs, les Chrétiens et les autres, des personnes qui sont monothéistes et qui ne placent aucune idole aux côtés de Dieu. Les versets suivants confirment cette question :

Ceux qui ont cru, les Juifs, les Nazaréens, les Sabéens, quiconque a cru en Dieu et au Jour Dernier et accompli de bonnes œuvres, pour eux leur récompense est auprès de Dieu ; ils n’auront rien à craindre, et ils ne seront pas affligés. Coran, 2:62

Parmi les gens du Livre, il s’en trouve qui croient en Dieu, à ce qui est descendu vers vous et à ce qui est descendu vers eux. Humbles devant Dieu, ils n’échangent pas les signes de Dieu contre un vil prix. Ceux-là auront leur récompense auprès de leur seigneur. Dieu est prompt à régler les comptes. Coran, 3:199



Traduit de l'anglais par DC

Article original : Quranic Law regarding Marriage to Non-Muslims

Source : quran-islam.org
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyMar 21 Déc - 17:50

Il y a vraiment un travail à faire sur le mariage...



Que Dieu facilite à cette jeune femme musulmane et maudit soit cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyVen 21 Jan - 16:58

L’union sacrée du mariage en Islam, religion de Lumière et le Coran Livre descendu par la Lumière des Cieux et de la Terre : Allah An Nur

Les croyant et croyantes se doivent d’avoir une posture minimaliste face à la décence et la pudeur, Dieu traite du mariage dans son Coran particulièrement à la sourate 24 An Nur.

24 : 2 La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi d'Allah -si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu'un groupe de croyants assiste à leur punition.
3 Le fornicateur n'épousera qu'une fornicatrice ou une associatrice. Et la fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un associateur; et cela a été interdit aux croyants.
4 Et ceux qui lancent des accusations contre des femmes chastes sans produire par la suite quatre témoins, fouettez-les de quatre-vingts coups de fouet, et n'acceptez plus jamais leur témoignage. Et ceux-là sont les pervers,
5 à l'exception de ceux qui, après cela, se repentent et se réforment, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
6 Et quant à ceux qui lancent des accusations contre leurs propres épouses, sans avoir d'autres témoins qu'eux-mêmes, le témoignage de l'un d'eux doit être une quadruple attestation par Allah qu'il est du nombre des véridiques,
7 et la cinquième [attestation] est: « Que la malédiction d'Allah tombe sur lui s'il est du nombre des menteurs. »
8 Et on ne lui infligera pas le châtiment [de la lapidation] si elle atteste quatre fois par Allah qu'il [son mari] est certainement du nombre des menteurs,
9 et la cinquième [attestation] est que la colère d'Allah soit sur elle, s'il était du nombre des véridiques.
10 Et, n'étaient la grâce d'Allah sur vous et Sa miséricorde... ! Allah est Grand Accueillant au repentir et Sage !




26 Les mauvaises [femmes] aux mauvais [hommes], et les mauvais [hommes] aux mauvaises [femmes]. De même, les bonnes [femmes] aux bons [hommes], et les bons [hommes] aux bonnes [femmes]. Ceux-là sont innocents de ce que les autres disent. Ils ont un pardon et une récompense généreuse.



30 Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font.
31 Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes Musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, Ô croyants, afin que vous récoltiez le succès.
32 Mariez les célibataires d'entre vous et les gens de bien parmi vos esclaves, hommes et femmes. S'ils sont besogneux, Allah les rendra riches par Sa grâce. Car (la grâce d') Allah est immense et Il est Omniscient.
33 Et que ceux qui n'ont pas de quoi se marier, cherchent à rester chastes jusqu'à ce qu'Allah les enrichisse par Sa grâce. Ceux de vos esclaves qui cherchent un contrat d'affranchissement, concluez ce contrat avec eux si vous reconnaissez du bien en eux; et donnez-leur des biens d'Allah qu'Il vous a accordés. Et dans votre recherche des profits passagers de la vie présente, ne contraignez pas vos femmes esclaves à la prostitution, si elles veulent rester chastes. Si on les y contraint, Allah leur accorde après qu'elles aient été contraintes, Son pardon et Sa miséricorde.
34 Nous avons effectivement fait descendre vers vous des versets clairs, donnant une parabole de ceux qui ont vécu avant vous, et une exhortation pour les pieux !



24 : 3 Le fornicateur n'épousera qu'une fornicatrice ou une associatrice. Et la fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un associateur; et cela a été interdit aux croyants.

« Les mauvaises [Khabîthât] aux mauvais [Khabîthîn], et les mauvais [Khabîthîn] aux mauvaises [Khabîthât]. De même, les bonnes [Tayyibât] aux bons [Tayyibîn], et les bons [Tayyibîn] aux bonnes [Tayyibât]. Ceux-là sont innocents de ce que les autres disent. Ils ont un pardon et une récompense généreuse. » (Coran 24/26)

Ce verset concerne les calomnies et l’affaire dont a été sujet ´Aicha la paix sur elle, notre chère mère ! Et sont explicites quant à la nature des croyants et mécréants.

Les ténèbres et la lumière ne sont pas égaux, et deçà compatible, l’un ne va pas avec l’autre...

35 : 19 L'aveugle et celui qui voit ne sont pas semblables,
20 ni les ténèbres et la lumière,
21 ni l'ombre et la chaleur ardente.
22 De même, ne sont pas semblables les vivants et les morts. Allah fait entendre qui Il veut, alors que toi [Muhammad], tu ne peux faire entendre ceux qui sont dans les tombeaux.




Dans ces nobles versets lumineux et qui est une exhortation et paraboles de ceux qui nous ont précédé Allah nous instruit du comportement à adopter en cas de célibat ou d’union, être pudique et préserver sa vertu, attendre le jugement d’Allah et Sa Grâce en cas de célibat, et les pères ou responsables familiaux ont un devoir de trouver une femme à leurs enfants. Dieu veillera à les enrichir.



12 : 32 - Elle dit : "Voilà celui à propos duquel vous m'avez blâmée. J'ai tenté de le séduire mais il s'en est préservé. S'il ne fait pas ce que je lui ordonne, il sera emprisonné et sera parmi les humiliés".

L’exemple de Yusuf est éloquent et les histoires des prophètes sont pour nous croyants, un rappel, une leçon et exhortation ainsi Yusuf préserva sa chasteté et sa fidélité envers Allah. Nous devons faire pareil.

23 : 1 Bienheureux sont certes les croyants,
2 ceux qui sont humbles dans leur Salat,
3 qui se détournent des futilités,
4 qui s'acquittent de la Zakat,
5 et qui préservent leurs sexes [de tout rapport],


Il faut observer la continence lors du célibat dans la limite du possible, car l’âme aime la chair... bienheureux sont ceux qui s’écartent au maximum des plaisirs charnelle et endure avec patience le décret d’Allah Le Sage.


31 : 17 Ô mon enfant accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t'arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise !



Les femmes qui nous sont interdites :

"Vous sont interdites vos mères, filles, sœurs, tantes paternelles et tantes maternelles, filles d'un frère et filles d'une sœur, mères qui vous ont allaités, sœurs de lait, mères de vos femmes, belles-filles sous votre tutelle et issues des femmes avec qui vous avez consommé le Mariage; si le Mariage n'a pas été consommé, ceci n'est pas un péché de votre part; les femmes de vos fils nés de vos reins; de même que deux sœurs réunies -exception faite pour le passé. Car vraiment Allah est Pardonneur et Miséricordieux; 
حُرِّمَتْ عَلَيْكُمْ أُمَّهَٰتُكُمْ وَبَنَاتُكُمْ وَأَخَوَٰتُكُمْ وَعَمَّٰتُكُمْ وَخَٰلَٰتُكُمْ وَبَنَاتُ ٱلْأَخِ وَبَنَاتُ ٱلْأُخْتِ وَأُمَّهَٰتُكُمُ ٱلَّٰتِىٓ أَرْضَعْنَكُمْ وَأَخَوَٰتُكُم مِّنَ ٱلرَّضَٰعَةِ وَأُمَّهَٰتُ نِسَآئِكُمْ وَرَبَٰٓئِبُكُمُ ٱلَّٰتِى فِى حُجُورِكُم مِّن نِّسَآئِكُمُ ٱلَّٰتِى دَخَلْتُم بِهِنَّ فَإِن لَّمْ تَكُونُوا۟ دَخَلْتُم بِهِنَّ فَلَا جُنَاحَ عَلَيْكُمْ وَحَلَٰٓئِلُ أَبْنَآئِكُمُ ٱلَّذِينَ مِنْ أَصْلَٰبِكُمْ وَأَن تَجْمَعُوا۟ بَيْنَ ٱلْأُخْتَيْنِ إِلَّا مَا قَدْ سَلَفَ ۗ إِنَّ ٱللَّهَ كَانَ غَفُورًۭا رَّحِيمًۭا " (verset 23 dans la sourate 4 LES FEMMES / AN-NISA')



Lors du mariage, il faut acquitter une dot (Mahr) convenable à l’épouse.

"Et quiconque parmi vous n'a pas les moyens pour épouser des femmes libres (non esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi celles de vos esclaves croyantes. Allah connaît mieux votre foi, car vous êtes les uns des autres (de la même religion). Et épousez-les avec l'autorisation de leurs maîtres (Waliy) et donnez-leur un mahr convenable; (épousez-les) étant vertueuses et non pas livrées à la débauche ni ayant des amants clandestins. Si, une fois engagées dans le Mariage, elles commettent l'adultère, elles reçoivent la moitié du châtiment qui revient aux femmes libres (non esclaves) mariées. Ceci est autorisé à celui d'entre vous qui craint la débauche; mais ce serait mieux pour vous d'être endurant. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
وَمَن لَّمْ يَسْتَطِعْ مِنكُمْ طَوْلًا أَن يَنكِحَ ٱلْمُحْصَنَٰتِ ٱلْمُؤْمِنَٰتِ فَمِن مَّا مَلَكَتْ أَيْمَٰنُكُم مِّن فَتَيَٰتِكُمُ ٱلْمُؤْمِنَٰتِ ۚ وَٱللَّهُ أَعْلَمُ بِإِيمَٰنِكُم ۚ بَعْضُكُم مِّنۢ بَعْضٍۢ ۚ فَٱنكِحُوهُنَّ بِإِذْنِ أَهْلِهِنَّ وَءَاتُوهُنَّ أُجُورَهُنَّ بِٱلْمَعْرُوفِ مُحْصَنَٰتٍ غَيْرَ مُسَٰفِحَٰتٍۢ وَلَا مُتَّخِذَٰتِ أَخْدَانٍۢ ۚ فَإِذَآ أُحْصِنَّ فَإِنْ أَتَيْنَ بِفَٰحِشَةٍۢ فَعَلَيْهِنَّ نِصْفُ مَا عَلَى ٱلْمُحْصَنَٰتِ مِنَ ٱلْعَذَابِ ۚ ذَٰلِكَ لِمَنْ خَشِىَ ٱلْعَنَتَ مِنكُمْ ۚ وَأَن تَصْبِرُوا۟ خَيْرٌۭ لَّكُمْ ۗ وَٱللَّهُ غَفُورٌۭ رَّحِيمٌۭ " (verset 25 dans la sourate 4 LES FEMMES / AN-NISA')

Les femmes adultère musulmanes reçoivent un nombres précis de coup de fouet en guise de punition pour cette infamie, cela est pour les sociétés sous un règne musulmans.



Peut-on épouser des femmes non musulmanes ?

"Ô vous qui avez cru ! Quand les croyantes viennent à vous en émigrées, éprouvez-les; Allah connaît mieux leur foi; si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les Renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites [en tant qu'épouses] pour eux, et eux non plus ne sont pas licites [en tant qu'époux] pour elles. Et rendez-leur ce qu'ils ont dépensé (comme mahr). Il ne vous sera fait aucun grief en vous mariant avec elles quand vous leur aurez donné leur mahr. Et ne gardez pas de liens conjugaux avec les mécréantes. Réclamez ce que vous avez dépensé et que (les mécréants) aussi réclament ce qu'ils ont dépensé. Tel est le jugement d'Allah par lequel Il juge entre vous, et Allah est Omniscient et Sage.
يَٰٓأَيُّهَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُوٓا۟ إِذَا جَآءَكُمُ ٱلْمُؤْمِنَٰتُ مُهَٰجِرَٰتٍۢ فَٱمْتَحِنُوهُنَّ ۖ ٱللَّهُ أَعْلَمُ بِإِيمَٰنِهِنَّ ۖ فَإِنْ عَلِمْتُمُوهُنَّ مُؤْمِنَٰتٍۢ فَلَا تَرْجِعُوهُنَّ إِلَى ٱلْكُفَّارِ ۖ لَا هُنَّ حِلٌّۭ لَّهُمْ وَلَا هُمْ يَحِلُّونَ لَهُنَّ ۖ وَءَاتُوهُم مَّآ أَنفَقُوا۟ ۚ وَلَا جُنَاحَ عَلَيْكُمْ أَن تَنكِحُوهُنَّ إِذَآ ءَاتَيْتُمُوهُنَّ أُجُورَهُنَّ ۚ وَلَا تُمْسِكُوا۟ بِعِصَمِ ٱلْكَوَافِرِ وَسْـَٔلُوا۟ مَآ أَنفَقْتُمْ وَلْيَسْـَٔلُوا۟ مَآ أَنفَقُوا۟ ۚ ذَٰلِكُمْ حُكْمُ ٱللَّهِ ۖ يَحْكُمُ بَيْنَكُمْ ۚ وَٱللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌۭ " (verset 10 dans la sourate 60 L'ÉPROUVÉE / AL-MUMTAHANAH)





02 : 221 Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de par Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent !

Il est interdit de se marier avec les gens du Livre qui sont mécréants !!!

"Les Juifs disent: « 'Uzayr est fils d'Allah » et Les chrétiens disent: « Le Christ est fils d'Allah. » Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse ! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ? 
وَقَالَتِ ٱلْيَهُودُ عُزَيْرٌ ٱبْنُ ٱللَّهِ وَقَالَتِ ٱلنَّصَٰرَى ٱلْمَسِيحُ ٱبْنُ ٱللَّهِ ۖ ذَٰلِكَ قَوْلُهُم بِأَفْوَٰهِهِمْ ۖ يُضَٰهِـُٔونَ قَوْلَ ٱلَّذِينَ كَفَرُوا۟ مِن قَبْلُ ۚ قَٰتَلَهُمُ ٱللَّهُ ۚ أَنَّىٰ يُؤْفَكُونَ " (verset 30 dans la sourate 9 LE REPENTIR / AT-TAWBAH)


Certes Sont mécréants ceux qui disent: « Allah, c'est le Messie, fils de Maryam (Marie) ! » -Dis: « Qui donc détient quelque chose d'Allah (pour L'empêcher), s'Il voulait faire périr le Messie, fils de Maryam (Marie), ainsi que sa mère et tous ceux qui sont sur la terre ? ... A Allah seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux. » Il crée ce qu'Il veut. Et Allah est Omnipotent.
لَّقَدْ كَفَرَ ٱلَّذِينَ قَالُوٓا۟ إِنَّ ٱللَّهَ هُوَ ٱلْمَسِيحُ ٱبْنُ مَرْيَمَ ۚ قُلْ فَمَن يَمْلِكُ مِنَ ٱللَّهِ شَيْـًٔا إِنْ أَرَادَ أَن يُهْلِكَ ٱلْمَسِيحَ ٱبْنَ مَرْيَمَ وَأُمَّهُۥ وَمَن فِى ٱلْأَرْضِ جَمِيعًۭا ۗ وَلِلَّهِ مُلْكُ ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَٱلْأَرْضِ وَمَا بَيْنَهُمَا ۚ يَخْلُقُ مَا يَشَآءُ ۚ وَٱللَّهُ عَلَىٰ كُلِّ شَىْءٍۢ قَدِيرٌۭ " (verset 17 dans la sourate 5 LA TABLE SERVIE / AL-MAIDAH)


"Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent: « En vérité, Allah est le Troisième de trois. » Alors qu'il n'y a de divinité qu'Une Divinité Unique ! Et s'ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d'entre eux.
لَّقَدْ كَفَرَ ٱلَّذِينَ قَالُوٓا۟ إِنَّ ٱللَّهَ ثَالِثُ ثَلَٰثَةٍۢ ۘ وَمَا مِنْ إِلَٰهٍ إِلَّآ إِلَٰهٌۭ وَٰحِدٌۭ ۚ وَإِن لَّمْ يَنتَهُوا۟ عَمَّا يَقُولُونَ لَيَمَسَّنَّ ٱلَّذِينَ كَفَرُوا۟ مِنْهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ " (verset 73 dans la sourate 5 LA TABLE SERVIE / AL-MAIDAH


En faisant cela vous ne pouvez que vous enfoncer dans les travers de votre conjoint pour finalement n’allez qu’en pure perte ;

4 : 140 Dans le Livre, Il vous a déjà révélé ceci: lorsque vous entendez qu'on renie les versets (le Coran) d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous, dans l'Enfer.



Il y aura forcément une incompatibilité dans le domaine religieux, ce qui entraînera un dysfonctionnement sur le plan familial et sur le long termes. De plus les âmes des mécréants sont ténébreuses et leur ouïe et leur cœurs sont scellés, comment allez vous cheminer vers la lumière dans de pareil cas ?

Nous ne pouvons pas avoir d’alliés autre que les croyants :

4 : 144 Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les mécréants au lieu des croyants. Voudriez-vous donner à Allah une preuve évidente contre vous ?
145 Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur,

Alors que épouser une négatrice ou associatrices et vice versa...



Passons.

Comme dans la sourate An Nur, les pères peuvent donner leur fille en mariage, si toutefois le gendre consent à l’épouser.

Mais cela peut provenir aussi de l’homme envers la femme d’une manière décente si celui-ci sait quelle n’a pas d’époux.

2 : 234 Ceux des vôtres que la mort frappe et qui laissent des épouses: celles-ci doivent observer une période d'attente de quatre mois et dix jours. Passé ce délai, on ne vous reprochera pas la façon dont elles disposeront d'elles-mêmes d'une manière convenable. Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.

235 Et on ne vous reprochera pas de faire, aux femmes, allusion à une proposition de mariage, ou d'en garder secrète l'intention. Allah sait que vous allez songer à ces femmes. Mais ne leur promettez rien secrètement sauf à leur dire des paroles convenables. Et ne vous décidez au contrat de mariage qu'à l'expiration du délai prescrit. Et sachez qu'Allah sait ce qu'il y a dans vos âmes. Prenez donc garde à Lui, et sachez aussi qu'Allah est Pardonneur et Plein de mansuétude.

Toujours dans la pudeur et là bienséance bien entendu en tant que musulmans et la crainte d’Allah et le respect de la servante d’Allah.


02 : 242 C'est ainsi qu'Allah vous explique Ses versets, afin que vous raisonniez !

Comme dans la sourate An Nur ceci est une leçon et la meilleure que nous pouvons prendre car elle vient de notre Enseignant, le Seigneur de l’Univers.

Comme Il le dit dans sourate Al Nur :


24 : 34 Nous avons effectivement fait descendre vers vous des versets clairs, donnant une parabole de ceux qui ont vécu avant vous, et une exhortation pour les pieux !



Pour terminer sur cette note voici une parabole du Sage :

66 : 10 Allah a cité en parabole pour ceux qui ont mécru la femme de Nuh (Noé) et la femme de Lut (Loth). Elles étaient sous l'autorité de deux vertueux de Nos serviteurs. Toutes deux les trahirent et ils ne furent d'aucune aide pour [ces deux femmes] vis-à-vis d'Allah. Et il [leur] fut dit: « Entrez au Feu toutes les deux, avec ceux qui y entrent »,
11 et Allah a cité en parabole pour ceux qui croient, la femme de Fir'awn (Pharaon), quand elle dit: « Seigneur, construis-moi auprès de Toi une maison dans le Paradis, et sauve-moi de Fir'awn (Pharaon) et de son œuvre; et sauve-moi des gens injustes. »
12 De même, Maryam (Marie), la fille d'Imran qui avait préservé sa virginité; Nous y insufflâmes alors de Notre Esprit. Elle avait déclaré véridiques les paroles de son Seigneur ainsi que Ses Livres: elle fut parmi les dévoués.

Les croyantes et les croyants sont un vêtement du Paradis, et les mécréants et mécréantes se parent du goudron de l’Enfer... à chacun ses actions !


2 : 221 "Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] Invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de par Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent !



Passion ou religion ? À venir in cha Allah !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Alfou
Bras droit
Alfou


Messages : 332
Date d'inscription : 16/08/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyVen 21 Jan - 17:05

Salam, je repartage cette article concernant l'adultère et la fornication selon le Coran et l'islam, article très intéressant à lire écrit par un frère :

https://www.alajami.fr/index.php/2018/01/25/adultere-et-fornication-selon-le-coran-et-en-lislam/

Gold Kalam aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyVen 21 Jan - 19:00

Alfou a écrit:
Salam, je repartage cette article concernant l'adultère et la fornication selon le Coran et l'islam, article très intéressant à lire écrit par un frère :

https://www.alajami.fr/index.php/2018/01/25/adultere-et-fornication-selon-le-coran-et-en-lislam/

Wa ´aleykum salam, je prendrai le soin de le lire in cha Allah.

Alfou aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyLun 24 Jan - 8:44

33 : 50 "Ô Prophète ! Nous t'avons rendu licites tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou esclaves] qu'Allah t'a destinées, les filles de ton oncle paternel, les filles de tes tantes paternelles, les filles de ton oncle maternel, et les filles de tes tantes maternelles, -celles qui avaient émigré en ta compagnie -, ainsi que toute femme croyante si elle fait don de sa personne au Prophète, pourvu que le Prophète Consente à se marier avec elle: c'est là un privilège pour toi, à l'exclusion des autres croyants. Nous savons certes, ce que Nous leur avons imposé au sujet de leurs épouses et des esclaves qu'ils possèdent, afin qu'il n'y eût donc point de blâme contre toi. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.


Ce verset confirme que l’homme doit consentir pour se marier, il faut que le mariage soit voulu et non forcer.

30 : 21 Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'Affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyLun 24 Jan - 14:49

Souvent nous sommes impatients et voulons avoir tout sur le moment, femmes, enfants, trésors, chevaux, champs...

Mais Allah donne tout en temps et en heures à qui Il veut à la mesure de ce qu’Il veut :

[42:49] À Dieu la royauté des cieux et de la terre. Il crée ce qu'Il veut. Il accorde des filles à qui Il veut, et Il accorde des garçons à qui Il veut.
[42:50] Ou bien Il accouple garçons et filles, et Il rend stérile qui Il veut. Il est Connaissant, Capable.

Tout ce que nous avons provient d’Allah !

17 : 18 Quiconque désire [la vie] immédiate, Nous nous hâtons de donner ce que Nous voulons, à qui Nous voulons. Puis, Nous lui assignons l'Enfer où il brûlera méprisé et repoussé.
19 Et ceux qui recherchent l'au-delà et fournissent les efforts qui y mènent, tout en étant croyants... alors l'effort de ceux-là sera reconnu.
20 Nous accordons abondamment à tous, ceux-ci comme ceux-là, des dons de ton Seigneur. Et les dons de ton Seigneur ne sont refusés [à personne].
21 Regarde comment Nous favorisons certains sur d'autres. Et dans l'au-delà, il y a des rangs plus élevés et plus privilégiés.

Si nous convoitons de Sa Part une miséricorde alors c’est à Lui qui faut faire appel et Il répond à ceux qui l’appellent c’est Lui Al Mujib Al Qarib

"Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi... alors Je suis Tout proche: Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés.
وَإِذَا سَأَلَكَ عِبَادِى عَنِّى فَإِنِّى قَرِيبٌ ۖ أُجِيبُ دَعْوَةَ ٱلدَّاعِ إِذَا دَعَانِ ۖ فَلْيَسْتَجِيبُوا۟ لِى وَلْيُؤْمِنُوا۟ بِى لَعَلَّهُمْ يَرْشُدُونَ " (verset 186 dans la sourate 2 LA VACHE / AL-BAQARA)

2 : 270 - Quelles que soient les dépenses que vous avez faites, ou le voeu que vous avez voué, Dieu le sait. Et pour les injustes, pas de secoureurs!

Comme le fut Musa (as)

21 Il sortit de là, craintif, regardant autour de lui. Il dit: « Seigneur, sauve-moi de [ce] peuple injuste ! »
22 Et lorsqu'il se dirigea vers Madyan, il dit: « Je souhaite que mon Seigneur me guide sur la voie droite. »


28 : 24 - Il donna à boire à leur place puis revint à l'ombre et dit : "Mon Seigneur, je suis nécessiteux du bien que tu fais descendre vers moi".

Puis il eut un travail pendant dix années et une femme ainsi qu’une famille droite...

Ne désespérons jamais de la Miséricorde d’Allah car ce sont les mécréants qui désespèrent de Sa miséricorde.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyLun 24 Jan - 14:50

N’oublions pas les enseignements de Luqman le Sage récit narré par Allah le Narrateur :

31 : 17 Ô mon enfant accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t'arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise !

Allah est avec ceux qui s’arment de patience !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyLun 24 Jan - 18:39

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  7a589a10

2 : 187 elles sont un Vêtement pour vous et vous êtes un Vêtement pour elles.


Genèse Ancien testament 2 : 23 /


Et l'homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! on l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyLun 24 Jan - 18:43

La femme est la Lune éclatante de luminosité par l’ardeur du Soleil, le Soleil éclaire la Lune qui sont un éléments de couples, comme sont les Cieux et la Terre et beaucoup d’autres chose...

12 : 4 Quand Yusuf (Joseph) dit à son père: « Ô mon père, j'ai vu [en songe], onze étoiles, et aussi le soleil et la lune; je les ai vus prosternés devant moi. »


12 : 100 Et il éleva ses parents sur le trône, et tous tombèrent devant lui, prosternés. Et il dit: « Ô mon père, voilà l'interprétation de mon rêve de jadis. Allah l'a bel et bien réalisé... Et Il m'a certainement fait du bien quand Il m'a fait sortir de prison et qu'Il vous a fait venir de la campagne, [du désert], après que le Diable ait suscité la discorde entre mes frères et moi. Mon Seigneur est plein de douceur pour ce qu'Il veut. Et c'est Lui l'Omniscient, le Sage.



50 : 47 Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance: et Nous l'étendons [constamment] dans l'immensité.
48 Et la terre, Nous l'avons étendue. Et de quelle excellente façon Nous l'avons nivelée !
49 Et de toute chose Nous avons créé [deux éléments] de couple. Peut-être vous rappellerez-vous
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyLun 24 Jan - 21:30

Des versets sur les femmes qui nous sont interdites et aussi le pouvoir à l’homme de rechercher une femme selon la Volonté d’Allah.

04 : 23 Vous sont interdites vos mères, filles, sœurs, tantes paternelles et tantes maternelles, filles d'un frère et filles d'une sœur, mères qui vous ont allaités, sœurs de lait, mères de vos femmes, belles-filles sous votre tutelle et issues des femmes avec qui vous avez consommé le mariage; si le mariage n'a pas été consommé, ceci n'est pas un péché de votre part; les femmes de vos fils nés de vos reins; de même que deux sœurs réunies -exception faite pour le passé. Car vraiment Allah est Pardonneur et Miséricordieux;
24 et, parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété. Prescription d'Allah sur vous ! A part cela, il vous est permis de les rechercher, en vous servant de vos biens et en concluant mariage, non en débauchés. Puis, de même que vous jouissez d'elles, donnez-leur leur mahr comme une chose due. Il n'y a aucun péché contre vous à ce que vous concluez un accord quelconque entre vous après la fixation du mahr, car Allah est, certes, Omniscient et Sage.
25 Et quiconque parmi vous n'a pas les moyens pour épouser des femmes libres (non esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi celles de vos esclaves croyantes. Allah connaît mieux votre foi, car vous êtes les uns des autres (de la même religion). Et épousez-les avec l'autorisation de leurs maîtres (Waliy) et donnez-leur un mahr convenable; (épousez-les) étant vertueuses et non pas livrées à la débauche ni ayant des amants clandestins. Si, une fois engagées dans le mariage, elles commettent l'adultère, elles reçoivent la moitié du châtiment qui revient aux femmes libres (non esclaves) mariées. Ceci est autorisé à celui d'entre vous qui craint la débauche; mais ce serait mieux pour vous d'être endurant. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
26 Allah veut vous éclairer, vous montrer les voies des hommes d'avant vous, et aussi accueillir votre repentir. Et Allah est Omniscient et Sage.
27 Et Allah veut accueillir votre repentir. Mais ceux qui suivent les passions veulent que vous vous incliniez grandement (vers l'erreur comme ils le font).
28 Allah veut vous alléger (les obligations,) car l'homme a été créé faible.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyVen 18 Fév - 16:41

60 : 10 Ô vous qui avez cru ! Quand les croyantes viennent à vous en émigrées, éprouvez-les; Allah connaît mieux leur foi; si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites [en tant qu'épouses] pour eux, et eux non plus ne sont pas licites [en tant qu'époux] pour elles. Et rendez-leur ce qu'ils ont dépensé (comme mahr). Il ne vous sera fait aucun grief en vous mariant avec elles quand vous leur aurez donné leur mahr. Et ne gardez pas de liens conjugaux avec les mécréantes. Réclamez ce que vous avez dépensé et que (les mécréants) aussi réclament ce qu'ils ont dépensé. Tel est le jugement d'Allah par lequel Il juge entre vous, et Allah est Omniscient et Sage


Ce verset souligne de par La Sagesse du Jugement d’Allah que entretenir des liens conjugaux avec des non croyants n’est que source de ténèbres et perte de l’âme.


Dernière édition par La Plume le Dim 13 Mar - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyDim 13 Mar - 16:02

Nous avons vu pour le mariage, penchons nous sur le divorce !

Tout d'abord, nous disons que ceux qui suivent autre législateur qu'Allah (swt) sont soit dans la négation soit dans l'hypocrisie et les deux sont perte évidente... Beaucoup d'hommes et de femmes se marient selon les lois de la république maçonnique qui ont des lois légalisant l'homosexualité ou d'autres aberration qui n'est que le chemin des coalisé châtiés ( 'Aad, Thamud, Pharaon, peuple de Loth ) la liste est longue et nous est inconnu !


Allah a dit : « Et ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, les voilà les mécréants » (Sourate 5 - Verset 44).

Le juge tyran qui modifie les Lois Divines.
La preuve en est la parole Du Très-Haut : « N'as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu'on a fait descendre vers toi [prophète] et à ce qu'on a fait descendre avant toi ? Ils veulent prendre pour juge le Taghout alors que c'est en lui qu'on leur a commandé de ne pas croire » (Sourate 4 - Verset 60)

Les lois de ceux qui se sont rebellés contre l'Ordre de Dieu ne peuvent être bonne, car, obligatoirement il y a défaillance dans la sagesse de jugement, la sagesse est un don de Dieu qui est donné uniquement a ceux qui suivent le Droit Chemin et sont généralement a la tête des pieux...

En adoptant ces lois forcément vous devenez esclaves d'elles, au départ vous ne ressentirez aucune gêne, mais dès lors que un divorce se présente ou d'un conflit vous serez bloqué face a une justice défaillante et sans équité ni justice par ce que vos propres mains ont commis, se détourner de la Loi d'Allah.

Les preuves sont présentes :

On dénombre aujourd’hui environ 130 000 divorces par an en France.

Il se suicide du haut d’une falaise avec ses enfants de 2 et 3 ans dans les bras, parce qu’il avait perdu leur garde

https://mcetv.ouest-france.fr/mon-mag-politique-societe/suicide-falaise-enfants-perte-garde-1608/

Les exemples sont nombreux et concerne généralement ceux qui ont mécrus, le suicide emmène tout droit en Enfer pour rappel.


Le jugement vien de Dieu et c'est une sagesse qu'Il donne a Ses serviteurs afin de faire régner l'équité au peuple de Dieu :

L'exemple est donné avec Salomon et David prophètes rois et oint de Dieu

21 : 78 Et Dawud (David), et Sulayman (Salomon), quand ils eurent à juger au sujet d'un champ cultivé où des moutons appartenant à une peuplade étaient allés paître, la nuit. Et Nous étions témoin de leur jugement.


79 Nous la fîmes comprendre à Sulayman (Salomon). Et à chacun Nous donnâmes la faculté de juger et le savoir. Et Nous asservîmes les montagnes à exalter Notre Gloire en compagnie de Dawud (David), ainsi que les oiseaux. Et c'est Nous qui sommes le Faiseur.


Nous voyons les désastres que sont les lois du Taghut et les bienfaits de la Loi de Dieu l'Unique, le Dominateur.








Sourate Le Divorce ( 65 )



Au nom d'Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
1 Ô Prophète ! Quand vous répudiez les femmes, répudiez-les conformément à leur période d'attente prescrite; et comptez la période; et craignez Allah votre Seigneur. Ne les faites pas sortir de leurs maisons, et qu'elles n'en sortent pas, à moins qu'elles n'aient commis une turpitude prouvée. Telles sont les lois d'Allah. Quiconque cependant transgresse les lois d'Allah, se fait du tort à lui-même. Tu ne sais pas si d'ici là Allah ne suscitera pas quelque chose de nouveau !
2 Puis quand elles atteignent le terme prescrit, retenez-les de façon convenable, ou séparez-vous d'elles de façon convenable; et prenez deux hommes intègres parmi vous comme témoins. Et acquittez-vous du témoignage envers Allah. Voilà ce à quoi est exhorté celui qui croit en Allah et au Jour dernier. Et quiconque craint Allah, Il Lui donnera une issue favorable,
3 et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. Allah atteint ce qu'Il Se propose, et Allah a assigné une mesure à chaque chose.
4 Si vous avez des doutes à propos (de la période d'attente) de vos femmes qui n'espèrent plus avoir de règles, leur délai est de trois mois. De même pour celles qui n'ont pas encore de règles. Et quant à celles qui sont enceintes, leur période d'attente se terminera à leur accouchement. Quiconque craint Allah cependant, Il lui facilite les choses.
5 Tel est le commandement d'Allah qu'Il a fait descendre vers vous. Quiconque craint Allah cependant, Il lui efface ses fautes et lui accorde une grosse récompense.
6 Et faites que ces femmes habitent où vous habitez, et suivant vos moyens. Et ne cherchez pas à leur nuire en les contraignant à vivre à l'étroit. Et si elles sont enceintes, pourvoyez à leurs besoins jusqu'à ce qu'elles aient accouché. Puis, si elles allaitent [l'enfant né] de vous, donnez-leur leurs salaires. Et concertez-vous [à ce sujet] de façon convenable. Et si vous rencontrez des difficultés réciproques, alors, une autre allaitera pour lui.
7 Que celui qui est aisé dépense de sa fortune; et que celui dont les biens sont restreints dépense selon ce qu'Allah lui a accordé. Allah n'impose à personne que selon ce qu'Il lui a donné, et Allah fera succéder l'aisance à la gêne.
8 Que de cités ont refusé avec insolence le commandement de leur Seigneur et de Ses messagers ! Nous leur en demandâmes compte avec sévérité, et les châtiâmes d'un châtiment inouï.
9 Elles goûtèrent donc la conséquence de leur comportement. Et le résultat final de leurs actions fut [leur] perdition.
10 Allah a préparé pour eux un dur châtiment. Craignez Allah donc, Ô vous qui êtes doués d'intelligence, vous qui avez la foi. Certes, Allah a fait descendre vers vous un rappel,
11 un Messager qui vous récite les versets d'Allah comme preuves claires, afin de faire sortir ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres des ténèbres à la lumière. Et quiconque croit en Allah et fait le bien, Il le fait entrer aux Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Allah lui a fait une belle attribution.
12 Allah qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux [Son] commandement descend, afin que vous sachiez qu'Allah est en vérité Omnipotent et qu'Allah a embrassé toute chose de [Son] savoir.


____


Sourate Al Baqara

02 : 223 Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et œuvrez pour vous-mêmes à l'avance. Craignez Allah et sachez que vous Le rencontrerez. Et fais gracieuse annonce aux croyants !
224 Et n'usez pas du nom d'Allah, dans vos serments, pour vous dispenser de faire le bien, d'être pieux et de réconcilier les gens. Et Allah est Audient et Omniscient.
225 Ce n'est pas pour les expressions gratuites dans vos serments qu'Allah vous saisit: Il vous saisit pour ce que vos cœurs ont acquis. Et Allah est Pardonneur et Patient.
226 Pour ceux qui font le serment de se priver de leurs femmes, il y a un délai d'attente de quatre mois. Et s'ils reviennent (de leur serment) celui-ci sera annulé, car Allah est certes Pardonneur et Miséricordieux !
227 Mais s'ils se décident au divorce, (celui-ci devient exécutoire) car Allah est certes Audient et Omniscient.
228 Et les femmes divorcées doivent observer un délai d'attente de trois menstrues; et il ne leur est pas permis de taire ce qu'Allah a créé dans leurs ventres, si elles croient en Allah et au Jour dernier. Et leurs époux seront plus en droit de les reprendre pendant cette période, s'ils veulent la réconciliation. Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance. Mais les hommes ont cependant une prédominance sur elles. Et Allah est Puissant et Sage.
229 Le divorce est permis pour seulement deux fois. Alors, c'est soit la reprise conformément à la bienséance, ou la libération avec gentillesse. Et il ne vous est pas permis de reprendre quoi que ce soit de ce que vous leur aviez donné, -à moins que tous deux ne craignent de ne point pouvoir se conformer aux ordres imposés par Allah. Si donc vous craignez que tous deux ne puissent se conformer aux ordres d'Allah, alors ils ne commettent aucun péché si la femme se rachète avec quelque bien. Voilà les ordres d'Allah. Ne les transgressez donc pas. Et ceux qui transgressent les ordres d'Allah ceux-là sont les injustes.
230 S'il divorce avec elle (la troisième fois) alors elle ne lui sera plus licite tant qu'elle n'aura pas épousé un autre. Et si ce (dernier) la répudie alors les deux ne commettent aucun péché en reprenant la vie commune, pourvu qu'ils pensent pouvoir tous deux se conformer aux ordres d'Allah. Voilà les ordres d'Allah, qu'Il expose aux gens qui comprennent.
231 Et quand vous divorcez d'avec vos épouses, et que leur délai expire, alors, reprenez-les conformément à la bienséance ou libérez-les conformément à la bienséance. Mais ne les retenez pas pour leur faire du tort: vous transgresseriez alors et quiconque agit ainsi se fait du tort à lui-même. Ne prenez pas en moquerie les versets d'Allah. Et rappelez-vous le bienfait d'Allah envers vous, ainsi que le Livre et la Sagesse qu'Il vous a fait descendre; par lesquels Il vous exhorte. Et craignez Allah, et sachez qu'Allah est Omniscient.
232 Et quand vous divorcez d'avec vos épouses, et que leur délai expire, alors ne les empêchez pas de renouer avec leurs époux, s'ils s'agréent l'un l'autre, et conformément à la bienséance. Voilà à quoi est exhorté celui d'entre vous qui croit en Allah et au Jour dernier. Ceci est plus décent et plus pur pour vous. Et Allah sait, alors que vous ne savez pas.
233 Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets. Au père de l'enfant de les nourrir et vêtir de manière convenable. Nul ne doit supporter plus que ses moyens. La mère n'a pas à subir de dommage à cause de son enfant, ni le père, à cause de son enfant. Même obligation pour l'héritier. Et si, après s'être consultés, tous deux tombent d'accord pour décider le sevrage, nul grief à leur faire. Et si vous voulez mettre vos enfants en nourrice, nul grief à vous faire non plus, à condition que vous acquittiez la rétribution convenue, conformément à l'usage. Et craignez Allah, et sachez qu'Allah observe ce que vous faites.
234 Ceux des vôtres que la mort frappe et qui laissent des épouses: celles-ci doivent observer une période d'attente de quatre mois et dix jours. Passé ce délai, on ne vous reprochera pas la façon dont elles disposeront d'elles-mêmes d'une manière convenable. Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.
235 Et on ne vous reprochera pas de faire, aux femmes, allusion à une proposition de mariage, ou d'en garder secrète l'intention. Allah sait que vous allez songer à ces femmes. Mais ne leur promettez rien secrètement sauf à leur dire des paroles convenables. Et ne vous décidez au contrat de mariage qu'à l'expiration du délai prescrit. Et sachez qu'Allah sait ce qu'il y a dans vos âmes. Prenez donc garde à Lui, et sachez aussi qu'Allah est Pardonneur et Plein de mansuétude.
236 Vous ne faites point de péché en divorçant d'avec des épouses que vous n'avez pas touchées, et à qui vous n'avez pas fixé leur mahr . Donnez-leur toutefois -l'homme aisé selon sa capacité, l'indigent selon sa capacité -quelque bien convenable dont elles puissent jouir. C'est un devoir pour les bienfaisants.
237 Et si vous divorcez d'avec elles sans les avoir touchées, mais après fixation de leur mahr versez-leur alors la moitié de ce que vous avez fixé, à moins qu'elles ne s'en désistent, ou que ne se désiste celui entre les mains de qui est la conclusion du mariage. Le désistement est plus proche de la piété. Et n'oubliez pas votre faveur mutuelle. Car Allah voit parfaitement ce que vous faites.



Voici les versets traitant du Divorce, Allah a tout détaillés dans son Coran cependant les musulmans s'en détournent pour suivre la (Sunna prophétique) qui n'est que subversion ce a quoi a été révélé au prophète (as) Le Coran !

Il est facile de se marier en Islam, et autant divorcer et ceci fait partie des affaires courantes de la vie.

’islam considère le lien du mariage comme un lien solide et béni par Dieu, il est basé sur l’affection et la miséricorde. Le mariage est aussi un contrat civil solennel liant deux personnes avec des termes et des clauses.

L'islam n'incite pas au divorce cependant il le permet quand la vie dans un couple devient impossible et quand la vie commune n’est qu’un conflit permanent.

Il n’est pas concevable en islam de garder un lien de mariage en empêchant ainsi l’un des conjoints ou les deux de refaire sa vie et de tenter une nouvelle expérience avec un autre personne avec qui la vie peut fonctionner mieux.

Le divorce est donc la dissolution du contrat du mariage, il est l’ultime solution que l’islam propose quand la vie commune devient impossible.

Le Coran parle du divorce comme une dernière solution après l’échec de toutes les tentatives de réconciliation : « 129. … Mais si vous vous réconciliez et vous êtes pieux... donc Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux. 130. Si les deux se séparent, Allah de par Sa largesse, accordera à chacun d'eux un autre destin. Et Allah est plein de largesses et parfaitement Sage. »
Coran S.4


Il incombe au musulman de ne pas suivre sa passion et tester sa future épouse sans quoi il sera enchainé a un boulet pour bien un temps et avec des séquelles émotionelles conséquente sur la durée.

60 : 10 Ô vous qui avez cru ! Quand les croyantes viennent à vous en émigrées, éprouvez-les; Allah connaît mieux leur foi; si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites [en tant qu'épouses] pour eux, et eux non plus ne sont pas licites [en tant qu'époux] pour elles. Et rendez-leur ce qu'ils ont dépensé (comme mahr). Il ne vous sera fait aucun grief en vous mariant avec elles quand vous leur aurez donné leur mahr. Et ne gardez pas de liens conjugaux avec les mécréantes. Réclamez ce que vous avez dépensé et que (les mécréants) aussi réclament ce qu'ils ont dépensé. Tel est le jugement d'Allah par lequel Il juge entre vous, et Allah est Omniscient et Sage



Aux bons les bonnes, aux mauvaises les mauvais ! aux croyants les croyantes et aux hypocrites les hypocrites. Voyez clairs mes frères et sœurs de peur de le regretter par la suite. La chasteté en notre temps est de vigueur jusqu’à qu'Allah vous enrichisse et vous guident jusqu’à votre cher(e) promise !

Salam a quiconque suit le Droit Chemin & l'Ordre d'ALLAH



Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyDim 13 Mar - 16:04

Au lieu de recevoir la bénédiction du Miséricordieux, vous allez chercher les bénédictions de la république....

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Mariage-domaine-la-muette-020

Chacun ses choix et ses actes. Que Dieu nous guide

Alfou aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyDim 24 Avr - 8:27

L’union entre un homme et une femme est semblable à un semeur qui choisis un champs fertile, il voyage et parcours à la recherche du meilleur champs afin de le labourer et le semer comme il se doit.

Pour ce faire il devra l’éprouver, l’analyser et le tester, il devra prendre une poignée de cette terre l’a frotter entre ses mains puis sentir cette terre afin de savoir qu’elle fruit porte cette terre, est-elle bénie où est-elle un beau champs à l’extérieur et un désert aride à l’intérieur ?

Le fond et la forme, le contenant et le contenu sont les point essentiels à repérer afin de ne pas dire par la suite : « me voilà ruiné » ou « exposé à la privation » « j’ai gaspillé beaucoup de temps »

Une fois cette terre bénie avec l’aide de Dieu car qui donne si ce n’est Lui ? Qui fait hériter la Terre si ce n’est Lui ? Qui fera hérité le royaume des cieux si ce n’est Lui ? Tout don que vous jouissez provient de Lui.


Qui cherche trouve, qui demande reçoit !


Le meilleur terrain qui soit est un terrain sain et indemne d’infirmité c’est un terrain qui n’a jamais été labourer et à la couleur uni ni trop mur ni trop acide, ni trop jeune ni trop vieux


C’est un champs où séjournent deux jardins séparé par un ruisseau, au pieds de ce ruisseaux séjournent des arbres qui donnent leurs fruits avec abondance.


Lorsque l’homme trouvera son champs, il le laboura et donner de beaux fruits pour qu’eux mêmes ( les fruits ) donneront par leurs graines d’autres arbres et eux-mêmes d’autres fruits, graine sur graines ! Louange à Allah qui fend la graine et le noyau et qui donne la vie et la mort !

L’homme est de la Terre et sa même pareil
L’homme est un arbre et sa stabilité est son champs.


Mais au-delà de tout cela, c’ est Leur Seigneur qui leur accorde la pluie et le beaux temps. Le véritable amour est en Dieu seul.


S. 2 V. 165 « Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d’Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. Or les croyants sont les plus ardents en l’amour d’Allah.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyVen 23 Sep - 22:22

Comment se mettre en couple dans le monde d’aujourd’hui ?


De plus en plus de croyants et de croyantes me demandent comment se mettre en couple aujourd’hui tout en respectant les règles de Dieu, d’où l’objet de ce petit article rapide pour mettre les choses bien au clair. J’ai déjà écrit un article complet concernant le mariage, mais cela n’explique pas comment y parvenir de façon concrète dans notre monde moderne. En effet, aujourd’hui, le mariage n’est pas vraiment le problème, mais plutôt les étapes préalables pour y parvenir. Autrefois, dans quasiment toutes les sociétés, on se mariait généralement au sein de sa communauté et la procédure pour y parvenir était standard. Mais, aujourd’hui, les gens sont face à un dilemme, car il devient difficile, voire quasi-impossible, de se marier sans avoir vécu avec la personne préalablement, et quant à l’option d’aller au mariage directement à peine quelques mois après la rencontre, cela ne se fait plus et ne peut mener qu’à l’échec, car c’est comme si on se mariait sans vraiment connaître la personne en face. D’autre part, il est difficile, passé un certain délai d’attente, de former un couple si on ne vit pas sous le même toit et sans rapports intimes. En effet, aucun homme ou femme en couple ne va par exemple accepter d’attendre des années avant d’avoir des relations intimes, ce qui conduit généralement à la mort du couple avant même d’arriver au mariage. Tout ceci fait que ceux qui veulent suivre la prescription du Coran n’arrivent pas à trouver de conjoint ou bien se mettent en couple avec le sentiment de culpabilité qu’ils désobéissent à Dieu. Sachez que les règles de Dieu sont toujours applicables, et quand Dieu abroge une règle, c’est pour en apporter une équivalente ou meilleure. Je vais donc vous donner la prescription de Dieu en la matière concernant notre monde moderne d’aujourd’hui.

L’objectif premier du mariage est la création d’un cadre stable permettant l’épanouissement du couple sur le long terme et la création d’un foyer favorable à la naissance et à la croissance d’une progéniture, et sert aussi à prévenir le libertinage qui est un véritable fléau, détruisant ceux qui y prennent part et la société toute entière, semant le vice et la tentation au sein des hommes et des femmes. C’est donc cet esprit qui est derrière le mariage, et pour arriver à le mettre en œuvre, il n’existe pas un seul chemin, celui des sociétés du passé, mais il en existe plusieurs. Les chiffres du divorce montrent que se marier à l’ancienne, à savoir de ne découvrir sa femme et de ne la connaître dans l’intimité de la vie de tous les jours qu’une fois le mariage contracté, conduit dans la très grande majorité des cas à l’échec du couple. De plus, ceux aujourd’hui qui acceptent de se marier selon la méthode ancienne sont généralement des gens déconnectés de la société et sectaires, et ne sont pas forcément les meilleurs éléments à choisir en tant que conjoint. La voie classique aujourd’hui pour ceux qui sont établis dans un mariage stable et heureux est de vivre en tant que mari et femme avant même de se marier civiquement, à savoir avec les mêmes droits et devoirs que les couples mariés, puis de se marier par la suite quand le couple a fait ses preuves. Procéder ainsi ne va pas à l’encontre des règles de Dieu tant qu’on a pour objectif réel de fonder un foyer et qu’on n’est pas dans une démarche de libertinage. Ce que je dis n’invite aucunement au libertinage ou à coucher au premier soir, mais de construire une relation progressive en prenant le temps nécessaire à chaque étape, qui généralement commence par la rencontre, puis des rendez-vous seul-à-seul en extérieur, puis la rencontre avec le cercle d’amis et les proches, puis le début des relations intimes une fois que l’on est décidé à s’engager plus loin avec pour objectif de se marier, puis la vie commune sous un même toit, et seulement après tout cela viennent les enfants et le mariage officiel. Voilà comment aujourd’hui la plupart des couples sérieux et solides se construisent, et cela respecte totalement la prescription de Dieu en la matière.

Je tiens cependant à insister sur le fait de prendre suffisamment de temps avant de commencer les relations intimes et d’habiter sous un même toit, car une fois qu’on décide de passer à cette étape cruciale, il faut déjà être clair dans sa tête quant à sa volonté de former un couple avec la personne en face. Donc, avant d’en arriver là, prenez le temps de bien connaître votre conjoint, testez le de manière poussée sur tous les aspects, que ce soit sur le plan spirituel, psychologique, moral, familial, financier, professionnel … tâtez le terrain autant que vous pouvez et prenez le temps nécessaire pour vous assurer que c’est bien avec cette personne que vous voulez être et aussi pour découvrir si la personne en face ne simule pas. Ce qui doit motiver votre décision de passer à l’étape suivante, à savoir les relations intimes et la vie sous un même toit, ce n’est pas le désir sexuel ou amoureux, mais le fait que la personne corresponde à vos propres critères ET également et surtout aux critères de Dieu. Et, si jamais votre couple doit se séparer avant même d’arriver au mariage, alors ce n’est pas grave si c’est la force des choses et que vous avez tout essayé, cela signifie justement que si vous étiez directement passé par le mariage, l’échec n’en aurait été que plus grand. Arriver au stade du mariage pour un couple aujourd’hui, c’est l’ultime étape et montre que le couple est arrivé à pleine maturité, et cela fonctionne donc comme une confirmation. Je ne dis pas pour autant qu’il n’est possible de se marier à l’ancienne, car je suis bien conscient que dans certains cas cela peut conduire aussi à un mariage réussi. Je dis seulement que ce n’est plus la seule manière d’agir aujourd’hui, et je dirais même que cela devient de plus en plus isolé de procéder de la sorte.

Pour bien me faire comprendre, je ne suis pas en train de dire que les relations sexuelles sont autorisées hors mariage, mais plutôt de dire que le mariage peut dans un premier temps uniquement être religieux, c’est à dire de prendre Dieu pour témoin qu’on forme désormais un couple avec la personne (inutile de passer par une tierce personne comme le font par exemple les musulmans, Dieu suffit largement comme témoin). Puis, une fois qu’on en a la possibilité, alors il faut finaliser cette union avec un mariage civique en mairie en bonne et due forme. Je ne dis pas non plus qu’il faut absolument procéder de la sorte, car si vous avez la possibilité de vous marier civiquement avant, alors c’est la bonne chose à faire. Dieu veut faciliter autant que possible les choses pour ses serviteurs et leur offre toutes les options possibles, et Dieu jugera chacun au cas par cas en fonction de ce qu’il y a à l’intérieur de lui-même.

https://thetruthisfromgod.com/2022/08/06/comment-se-mettre-en-couple-dans-le-monde-daujourdhui/


La Plume : Pour les témoins prenez un témoin de chaque famille et non seul.


Dernière édition par La Plume le Mar 3 Jan - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptyVen 30 Déc - 16:33

Six étapes pour sauver un couple d’un éventuel divorce

29 Décembre 2022

Rédigé par Aissa Ghribi et publié depuis Overblog

Six étapes pour sauver un couple d’un éventuel divorce : 4:34-35

 

(4:34) Pour les femmes, les hommes sont des soutiens et protecteurs.

Avec ce qu’ils dépensent, ils prennent soin de ces dames en débiteurs.

Dieu a fait que, dans certains domaines, les hommes sont des bosseurs

et que dans certains autres domaines, les femmes sont encore meilleures.

Les hommes doivent veiller à ce que les femmes soient mises en valeur

et à ce qu’elles puissent se tenir dans la société debout comme des fleurs.

Ainsi, les femmes justes sont obéissantes aux lois de Dieu avec honneur

et gardent leurs valeurs morales en privé ou en public avec ardeur,

des valeurs que Dieu a recommandé de garder sans aucune erreur.

Si vous faites l’expérience de la rébellion des femmes en connaisseur,

et qu’elles se dressent contre vous à la manière d’un dénigreur,

informez-les d’abord des conséquences possibles à leur faire peur,(1)

ensuite, laissez-les dans leurs lieux de repos en solitaires, (2)

sinon, vous allez jouer le mauvais rôle de dénonciateur. (3)

Si elles vous prêtent attention, ne soyez guère querelleurs ! (4)

Dieu est Très-Haut, dans sa toute puissante grandeur !

 

(4:35) Si un couple craint la séparation qui est prise en horreur,

vous nommerez de chaque famille le meilleur médiateur. (5)

S’ils décident de faire appel à ces modérateurs - réconciliateurs,

Dieu les aidera à se remettre ensemble dans la joie et le bonheur. (6)

Dieu est Omniscient, Connaissant et c’est Lui le Concepteur.

http://nadir2280.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  EmptySam 15 Avr - 21:26

Le divorce au commencement selon L’évangile de Matthieu :

Matthieu 19 - 7 Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme une lettre de divorce et de la répudier?
8 Il leur répondit: C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; au commencement, il n'en était pas ainsi.
9 Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère.
10 Ses disciples lui dirent: Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il n'est pas avantageux de se marier.
11 Il leur répondit: Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné.
12 Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.


Même le Coran prône une seule femme si nous n’en n’avons pas moyens d’en avoir deux, trois ou quatre. Tandis que les âmes sombre se relaient les uns des autres un harem pour homme, la polygamie en Islam visent à ce que les orphelins ont un père et a restructuré des familles fragiles mais seuls à qui la Lumière à été donné peuvent le comprendre.

Je suis partisan du prince charmant fidèle à sa flamme jumelle à la vie à la mort, pour le meilleur et pour le pire !

Alfou aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Contenu sponsorisé





Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty
MessageSujet: Re: Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )    Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mariage entre musulmans et mécréants ( Gens du Livre )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les musulmans entre l’Islam authentique et les apocryphes
» Croyants ? Musulmans ? quelles différences ?
» Sunnites, chiites, malikites, ou simplement " musulmans " ?
» Note sur ce Livre qui est un guide pour les pieux
» Interprétation des paraboles d'Allah dans le Sage Coran

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Islam du Coran - La Plume d'Or  :: Rétablissons la Vérité :: Rétablissons la Vérité :: Dénoncons le blamable ! :: Actualité - Société-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: