Islam du Coran - La Plume d'Or
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Blog & Forum ayant pour vocation de faire connaître le véritable Islam pur se trouvant dans le Coran, l’Islam de Lumière, l’Islam originel, la vérité même.
 
AccueilRechercherConnexionDernières imagesS'enregistrerCalendrierGroupesMembresFAQ
Le Deal du moment :
TV LED 32” Continental Edison CELED32SAHD24B3
Voir le deal
139.99 €
Le Deal du moment : -46%
Oceanic OCEAB120W Batteur électrique – ...
Voir le deal
7.51 €

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Ismaël : le sacrifié

Aller en bas 
AuteurMessage
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4244
Date d'inscription : 29/04/2021

Ismaël : le sacrifié  Empty
01052023
MessageRe: Ismaël : le sacrifié

Le Sacrifice d’Ismaïl : Partie 1

Salam à tous les frères et sœurs, que Dieu vous garde tous sous sa protection, vous affermisse dans ce monde et dans l’autre et vous octroie de sa lumière..

Les frères, je vous avais dit il y a quelques jours que j’essayerais de vous livrer ma version de ce passage coranique parmi les plus connus, à savoir ; l’épreuve du sacrifice ; lorsque Abraham se vit en rêve en train d’immoler son fils. J’ai réfléchi à comment bien rentrer dans le sujet, mais c’est difficile.. Croyez-moi les frères, ce qui a eu lieu avec Ibrahim, l’ami intime de Dieu et son fils porte un enseignement central, un message du Seigneur destiné à l’ensemble de l’humanité (Comme tout ce qui est dit dans le Qur’an). J’ai presque envie de dire que ce passage résume et condense l’ensemble du message avec un grand M. Bien sûr, pour pouvoir recevoir le message, il faut déjà comprendre le passage correctement.

Qui n’a jamais entendu parler de ce verset ? Que ce soit les musulmans, les chrétiens ou les juifs, cet événement est au centre des doctrines des trois religions monothéistes. Le peuple juif se proclame fièrement être de la descendance de l’enfant du sacrifice.. : Isaac. On peut déjà commencer par là. Est-ce qu’on est ici en présence d’un des nombreux mensonges proférés par les pharisiens antiques, passés maîtres dans l’art de falsifier et de trafiquer les paroles du Seigneur ?! Regardons déjà dans la Torah; même si la vérité y est aujourd’hui mélangée au mensonge, Allah a fait en sorte qu’une part de vérité suffisante y ait été laissée pour confronter les faussaires et pour pouvoir les mettre face à leur mensonge.

Voilà ce qu’on trouve dans le livre de la Genèse, au chapitre 22.

“ 22.1
Après ces choses, Dieu mit Abraham à l’épreuve, et lui dit: Abraham! Et il répondit: Me voici!
22.2
Dieu dit: Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai.
22.3
Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il fendit du bois pour l’holocauste, et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit.
22.4
Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit le lieu de loin.
22.5
Et Abraham dit à ses serviteurs: Restez ici avec l’âne; moi et le jeune homme, nous irons jusque-là pour adorer, et nous reviendrons auprès de vous.
22.6
Abraham prit le bois pour l’holocauste, le chargea sur son fils Isaac, et porta dans sa main le feu et le couteau. Et ils marchèrent tous deux ensemble.
22.7
Alors Isaac, parlant à Abraham, son père, dit: Mon père! Et il répondit: Me voici, mon fils! Isaac reprit: Voici le feu et le bois; mais où est l’agneau pour l’holocauste?
22.8
Abraham répondit: Mon fils, Dieu se pourvoira lui-même de l’agneau pour l’holocauste. Et ils marchèrent tous deux ensemble.
22.9
Lorsqu’ils furent arrivés au lieu que Dieu lui avait dit, Abraham y éleva un autel, et rangea le bois. Il lia son fils Isaac, et le mit sur l’autel, par-dessus le bois.
22.10
Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils.

Les choses ne sont-elles pas claires ?

“ Prend ton fils, ton unique. “

Comment Isaac pourrait-il être le fils unique d’Abraham alors que quand il est né, Ismaël avait déjà 7 ans ?!

Posez cette question à un rabbin, il s’en sortira plus ou moins habilement en disant que le mot “unique” est à comprendre dans le sens de : “ Préféré” / “ plus aimé “. Paroles vides de sens que cela, et voilà les termes dans lesquels les rabbins menteurs sont décrits par Jésus dans l’évangile de Barnabé.. :

Jacques reprit : « Maître, dis-nous donc au sujet de qui est faite cette promesse? Car les Juifs disent que c’est au sujet d’Isaac et les Ismaélites au sujet d’Ismaël.» Jésus répondit : «David, de qui est-il le fils et de quelle race ? » Jacques dit : « D’Isaac, parce qu’Isaac fut le père de Jacob et que Jacob fut le père de Judas , de la race de qui est David. » Jésus reprit alors : « Et le Messager de Dieu, quand il viendra, de quelle race descendra-t-il? » Les disciples répondirent : « De David.» Alors Jésus dit : « Vous vous trompez, car David en esprit l’appelle « Seigneur» en disant : « Dieu a dit mon Seigneur : assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis l’escabeau de tes pieds. Dieu établira ton sceptre qui dominera au milieu de tes ennemis.» Si le Messager de Dieu, que vous appelez Messie était fils de David, comment David l’appellerait-il Seigneur ? » Croyez-moi, c’est en vérité que je vous dis : la promesse fut faite au sujet d’Ismaël, et non pas d’Isaac. »

Chapitre 44

Les disciples dirent donc : « Maîtres, il est écrit au livre de Moïse, que la promesse fut faite au sujet d’Isaac .» Jésus répondit avec un gémissement : « C’est bien ce qui est écrit, mais ce n’est pas Moïse qui l’a écrit, ni Josué, mais nos rabbins qui ne craignent pas Dieu. Moi je vous dis en vérité qui si vous considérez les paroles de l’ange Gabriel, vous découvrirez la malice de nos scribes et docteurs, car l’ange a dit : « Abraham, tout le monde saura/comment Dieu t’aime. Mais comment le monde saura-t-il l’amour que tu portes à Dieu ? Il est tout à fait nécessaire que tu fasses quelque chose pour l’amour de Dieu. » Abraham répondit : « voici le serviteur de Dieu, prêt à faire tout ce que Dieu voudra.» Alors Dieu parla : « Abraham, prends ton fils premier né, Ismaël, et viens le sacrifier sur la montagne. » Comment Isaac est-il le premier né, puisque quand Isaac est né, Ismaël avait sept ans?
Les disciples dirent alors : « Le mensonge de nos docteurs est patent. Dis-nous la vérité, car nous savons que tu as été envoyé par Dieu. » Jésus répondit alors : « Je vous le dis en vérité, Satan cherche toujours à détruire la loi de Dieu. C’est pourquoi avec ses partisans hypocrites et malfaisants, – les uns avec une doctrine fausse et les autres avec une vie très mauvaise, – ils ont aujourd’hui presque tout contaminé si bien qu’on trouve difficilement la vérité.. “

Il est clair est évident que l’enfant du sacrifice fût Ismaël, les éléments qui appuient cela ne se comptent plus. Malgré tout, certains des exégètes musulmans comme at-Tabari ont accepté cette opinion, à savoir que l’enfant du sacrifice fût Isaac. Ibn-Kathir lui même le contredit, voilà ce qui est dit dans son tafsir;

D’après les gens du Livre, Ismaël est né alors qu’Abraham -que Dieu le salue- avait quatre-vingt-six ans, Isaac est né et Abraham à l’âge de quatre-vingt-dix-neuf. Ils ont mentionné dans leurs Livres d’une façon erronée que Isaac fut le fils que Dieu a ordonné d’immoler, parce qu’il était leur ancêtre. Mais en réalité ce fut Ismaël le père des arabes. Même certains parmi les ulémas musulmans les ont cru et adopté leur histoire non fondée. En voilà le Livre de Dieu, ce glorieux Coran, qui cite explicitement que Ismaël était le fils en question, car II a dit: «Nous lui annonçâmes la venue d’Isaac comme Prophète d’entre les justes». Et dans un autre verset, Il a dit: «Nous lui annonçames qu’elle donnerait le jour à Isaac et qu’Isaac aurait un fils, Jacob». Ce qui signifie que Jacob naîtra de leur vivant et sera parmi sa descendance. Comment donc sera-t-il ordonné à Abraham d’immoler Isaac alors qu’il était un nourrisson? Et Dieu a dit que Ismaël sera d’un doux caractère.

En tout cas les frères, ne nous attardons pas sur cela, les choses sont claires pour qui accepte de voir, l’enfant du sacrifice fût bien Ismaïl. Et qu’on ne vienne pas nous demander d’arrêter de contredire les exégètes; nous arrêterons de les contredire le jour ou ils arrêterons de se contredire entre eux. En fait, il est dur de trouver un sujet ou les exégètes sont d’accord et en concordance.. fermons la parenthèse.
On commence à introduire le sujet en rappelant la méthodologie qu’on va utiliser, et en rappelant certains éléments importants. Le livre d’Allah est organisé en Sourates, le mot “ Soura “ en arabe fait référence à l’idée de mur / cloison / clôture / enceinte / haie / mur / muraille / enclos. voilà qui est parlant, voyez une Sourate comme une clôture, un enclos fermé ; tous les thèmes abordés dans le Sourate sont liés entre eux et sont liés aussi au titre de la Sourate. On va aussi se cantonner à cette condition qu’on s’était imposé pour David et les 99 brebis; se servir du Qur’an seulement.
Commençons par le commencement..; Pourquoi le récit du sacrifice d’Ismaïl est-il dans la sourate as-Saffat ?! Ce qui est étonnant, aucun exégète (à ma connaissance) n’a cru bon de s’arrêter sur cela. Croyez-moi les frères ; vous ne comprendrez pas ce qui s’est passé entre Ibrahim et son fils Ismaïl avant d’avoir compris pourquoi Allah le Sage a placé cette histoire dans la sourate As-Saffat. Les choses deviendront de plus en plus claires au fur et à mesure de l’exposé, du moins je l’espère. Allahouma, accorde nous ton assistance, permet moi de m’exprimer clairement.. Les frères, ceux qui ont tenté d’expliquer ce verset et ce passage sans prendre en compte la Sourate où il est placé auront nécessairement une compréhension fausse ou incomplète, n’est-ce pas ? Pourquoi ? Parce qu’Allah a jugé bon de placer ce verset ici, tout simplement. Allah n’est-il pas Savant est Sage ?

Comment ce verset est-il habituellement compris ?
Allah voulut éprouver la foi d’Ibrahim, son amour et son obéissance, il lui demanda donc de sacrifier son fils unique. Pas directement, pas en envoyant un messager; mais par l’intermédiaire d’un rêve qu’Ibrahim fit plusieurs fois. Étant sûr que ce rêve provenait du Seigneur, il se résolut à obéir et voulut sacrifier son fils unique, Ismaïl. Voilà ce qui est compris par à peu près tout le monde. Je vais être clair ici ; Ce tafsir n’est pas forcément entièrement faux, il est possible qu’Allah ait voulu éprouver Ibrahim pour voir s’il l’aimait plus que son propre fils, mais les frères.. il y a une erreur monumentale dans ce tafsir. Cette compréhension du passage est envisageable, mais le moins qu’on puisse dire; c’est qu’elle est partielle et incomplète. Le sens de ce passage, est (clairement) plus large que cela, la portée du message dépasse le simple fait de savoir l’amour que Ibrahim porte à Dieu. On y reviendra bientôt.
Les musulmans ont ignoré tout une partie du verset, alors que le message tout entier s’y trouvait.
On va sûrement devoir parler de beaucoup de choses pour introduire le sujet et poser les bases qui vont nous permettre de comprendre. Ensuite, on pourra rentrer dans le détail. Vous verrez que le sens de tout cela dépasse ce qu’on perçoit au début. Une fois n’est pas coutume, il est impossible de comprendre un passage coranique en le lisant comme un passage isolé, sans voir ce qu’il y a avant ou après, ou même ce qui se trouve dans toutes les autres sourates. Le Qur’an est organisé comme cela, les versets s’expliquent les uns les autres, mais il faut chercher un peu..

En tout cas, dès à présent, mettez bien en face de vous que ce verset à été placé dans la Sourate as-Saffat, et que cela ne peut pas être en vain. Lorsqu’on a parlé de la parabole des 99 brebis, on avait déjà utilisé cette sourate, la sourate as-Saffat ; “ Les rangés en rang “. On avait vu que la sourate commence par le récit de Nuh et termine avec le récit de Yunus. Celui qui est parfaitement resté dans le rang et celui qui est sorti du rang.. Entre le récit de Nuh et celui de Yunus…. ; le récit du sacrifice d’Ismaïl ?! Quel rapport ? Cela à pourtant tous les rapports du monde, on va voir ça.
Les frères, quels sont les premiers versets descendus sur le Prophète ?

“ 1. Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,
2. qui a créé l’homme d’une adhérence.
3. Lis! Ton Seigneur est le Très Noble,
4. qui a enseigné par la plume [le calame]
5. a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas.
6. Prenez-garde! Vraiment l’homme devient rebelle,
7. dès qu’il estime qu’il peut se suffire à lui-même “

Allah, le sage par excellence, jugea bon de faire descendre ces versets en premier sur le Prophète. Ce qui s’y trouve est le message fondamental et éternel qu’il incombe à tout croyant de comprendre.

“ Prenez-garde ! Vraiment l’homme devient rebelle,
..dès qu’il estime qu’il peut se suffire à lui même”

C’est ce qui se passe aujourd’hui. La société d’aujourd’hui, qui a été façonnée par Ibliss lui-même et son fils bien-aimé, le borgne menteur, ne vise qu’à une seule chose ; Donner aux êtres humains le sentiment qu’ils n’ont plus besoin de Dieu, ils sont devenus indépendants ; Ils pensent pouvoir se suffire à eux-même. Mais l’être humain a été créé ainsi, dès lors qu’il pense pouvoir se suffire à lui-même, il coupera tout lien entre lui et son Seigneur. Mais tout ça est une illusion, nous ne sommes pas indépendants et nous ne nous suffirons jamais à nous même; comment Allah nous rappelle-t-il cela ?

“ 1. Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,
2. qui a créé l’homme d’une adhérence. “

Vous êtes-vous déjà arrêtés sur ce verset les frères ?
Que signifie que l’homme ait été créé d’une adhérence (3alaq) ?

Ce qu’on entend le plus souvent à propos de ce verset, c’est qu’il constitue un miracle scientifique. Allah aurait décrit il y a 1400 la forme exacte d’un embryon ; celle d’une adhérence, d’un caillot de sang, d’une chose suspendue. Soit. Est-ce tout ?
C’est bien ce qui est exprimé en arabe par la racine 3ALAQA, une chose suspendue, une chose accrochée. On a par exemple ce verset, le 129 de la sourate an-Nisa :

“ Vous ne pourrez jamais être équitables entre vos femmes, même si vous en êtes soucieux. Ne vous penchez pas tout à fait vers l’une d’elles, au point de laisser l’autre comme en suspens (Mou3allaqa). Mais si vous vous réconciliez et vous êtes pieux… donc Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux. “

En suspens à été traduit de l’arabe “Mu3allaqa”. C’est vraiment cette idée qu’exprime ce mot en arabe. La première description de l’homme faite dans le Qur’an par le créateur est celle-là : “ Il a été créé d’une 3alaq “
D’une chose suspendue ! Suspendue à qui ? Quel est le sens ? L’homme a été créé dans le besoin. Parmi les premières sourates du Coran, on trouve “ la vache “, “ la table servie “, “ les bestiaux “. Cela appelle à la réflexion. Allah est notre Seigneur, nous sommes ses serviteurs, il nous a créés en suspens, accrochés à lui, dans le besoin.. c’est lui qui comble ces besoins. Comment Allah exprime-t-il cela ?
Allah dit dans la Sourate Hud :
“ 7. Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours, – alors que Son Trône était sur l’eau, – afin d’éprouver lequel de vous agirait le mieux. Et si tu dis : « Vous serez ressuscités après la mort », ceux qui ne croient pas diront : « Ce n’est là qu’une magie évidente “.

Vous êtes vous déjà demandés pourquoi Allah dit que son trône était sur l’eau ? Les frères, combien de temps peut tenir l’homme sans eau ? Il dit dans la Sourate al-Moulk (La royauté) :

“ Dis: « Que vous en semble ? Si votre eau était absorbée au plus profond de la terre, qui donc vous apporterait de l’eau de source ? »
Il dit également :

“ 14. Dis : « Devais-je prendre pour allié autre qu’Allah, le Créateur des cieux et de la terre? C’est Lui QUI NOURRIT TANDIS QUE PERSONNE NE LE NOURRIT. Dis : « On m’a commandé d’être le premier à me soumettre « . Et ne sois jamais du nombre des associateurs. “

Et il dit dans la Sourate ‘Abasa :

23. Eh bien non! [L’homme] n’accomplit pas ce qu’Il lui commande.
24. Que l’homme considère donc sa nourriture :
25. C’est Nous qui versons l’eau abondante,
26. puis Nous fendons la terre par fissures
27. et y faisons pousser grains,
28. vignobles et légumes,
29. oliviers et palmiers,
30. jardins touffus,
31. fruits et herbages,
32. pour votre jouissance vous et vos bestiaux.

Allah nous dit que, que nous le voulions ou non, nous sommes suspendus à lui, c’est-à dire ; nous sommes dans le besoin. Son trône était sur l’eau, son royaume et sa souveraineté est contenu dans l’eau.. Celui qui veut couper tout lien entre lui est son Seigneur, qu’il reste trois jours sans boire, et il saura ce qu’il y a entre lui et son Seigneur. Combien de fois Allah dit-il dans le Qur’an que c’est lui qui fait sortir la végétation du sol, c’est-à-dire la nourriture. Lorsqu’Allah retiens l’eau du ciel et ordonne à la terre d’arrêter de faire pousser sa nourriture, chacun saura ce qui le relie à son Seigneur, car on peut tout oublier, mais pas son ventre. Vous voyez où je veux en venir.

Ibliss le lapidé comprit cette vérité très profonde et regardez ce qu’il dit dans la Sourate an-Nisa.. :

“ Certes, je ne manquerai pas de les égarer, je leur donnerai de faux espoirs, je leur commanderai, et ils fendront les oreilles aux bestiaux; je leur commanderai, et ils altéreront la création d’Allah. Et quiconque prend le Diable pour allié au lieu d’Allah, sera, certes, voué à une perte évidente. “

“.. Je leur commanderai, et ils fendront les oreilles aux bestiaux; je leur commanderai, et ils altéreront la création d’Allah.. “.

Sob7anAllah, les frères.. Je vous le dit, la plupart des erreurs dans les livres de Tafsirs sont dûs à une seule chose ; l’incapacité des exégètes à comprendre le langage métaphorique. Pourquoi ce lien qui noue relie au bestiaux est-il si important ? Pourquoi Iblis comprit que pour la bonne exécution de son plan multiséculaire, il fallait faire quelque chose en rapport avec les bestiaux ? En l’occurrence fendre leurs oreilles. Sincèrement, je ne saurai pas vous dire ce que cela signifie exactement, mais en regardant attentivement dans le Coran, on voit qu’Allah accorde une place prépondérante aux bestiaux, et un lien indéfectible nous lie à eux. Je sais, vous êtes certainement en train de vous dire que je m’éloigne du sujet, s’il vous plaît les frères, attendez encore un peu.

Toute cette affaire a à voir avec la relation qui nous relie à Dieu, Allah souhaite montrer quelque chose et exprimer un message à travers ce qu’il s’est passé entre Ibrahim et Ismaïl. Vous comprendrez bientôt pourquoi ce passage à été mis dans la sourate as-Saffat, entre le récit de Nuh et celui de Yunus. Tout cela a à voir avec le fait que la royauté et la souveraineté soit toute entière à Dieu, et rien ni personne n’est exclu.

Revenons aux bestiaux. Regardons ce que nous dit Allah dans la sourate ya-sin :

“ 71. Ne voient-ils donc pas que, parmi ce que Nos mains ont fait, Nous leur avons créé des bestiaux dont ils sont propriétaires. “
Dans la Sourate yasin, en bas de la même page à la toute fin de la Sourate.. :

“ 83. Louange donc, à Celui qui détient EN SA MAIN LA ROYAUTÉ sur toute chose! Et c’est vers Lui que vous serez ramenés. “

Ou encore ici :

“ Il vous a créés d’une personne unique et a tiré d’elle son épouse. Et Il a fait descendre [créé] pour vous huit couples de BESTIAUX. Il vous crée dans les ventres de vos mères, création après création, dans trois ténèbres. Tel est Allah, votre Seigneur ! A Lui appartient toute LA ROYAUTÉ. Point de divinité à part Lui. Comment pouvez-vous vous détourner [de son culte] ?

Voyez-vous comment Allah lie ensemble les bestiaux et la royauté ? Il nous a donné quelque chose que nous possédons pour que nous puissions nous rappeler que nous avons nous même quelqu’un qui nous possède. Vous comprenez pourquoi une partie du plan d’Iblis concerne les bestiaux ?

Regardez ce qu’on trouve encore dans la Sourate al-Hajj :

“ 26.Et quand Nous indiquâmes pour Abraham (Ce n’est pas pour rien les frères, qu’Allah demanda à Ibrahim et son fils Ismaïl de reconstruire la maison sacrée et de faire l’annonce du Hajj; du grand pèlerinage. Allah s’est servi d’Ibrahim et d’Ismaïl pour reconstruire sa maison sacrée mais aussi pour poser les bases de la religion et de la croyance. Voilà pourquoi il s’agit de ces deux hommes dans les deux cas. Il y a donc un lien entre le fait que les deux hommes ait reconstruit la Kaaba et le fait qu’ils aient été tous deux l’objet de l’épreuve que vous connaissez) le lieu de la Maison (La Kaaba) [en lui disant]: « Ne M’associe rien; et purifie Ma Maison pour ceux qui tournent autour, pour qui s’y tiennent debout et pour ceux qui s’y inclinent et se prosternent » .

27.Et fais aux gens une annonce pour le Hajj . Ils viendront vers toi, à pied, et aussi sur toute monture, venant de tout chemin éloigné,

28.pour participer aux avantages qui leur ont été accordés et pour invoquer le nom d’Allah aux jours fixés, sur la bête de cheptel qu’Il leur a attribuée , « Mangez-en vous-mêmes et faites-en manger le besogneux misérable.

29.Puis qu’ils mettent fin à leurs interdits (qu’ils nettoient leurs corps), qu’ils remplissent leurs voeux, et qu’ils fassent les circuits autour de l’Antique Maison » .

30.Voilà [ce qui doit être observé] et quiconque prend en haute considération les limites sacrées d’Allah cela lui sera meilleur auprès de Son Seigneur. Le bétail, sauf ce qu’on vous a cité, vous a été rendu licite. Abstenez-vous de la souillure des idoles et abstenez-vous des paroles mensongères.
31.(Soyez) exclusivement [acquis à la religion] d’Allah ne Lui associez rien; car quiconque associe à Allah, c’est comme s’il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond.

32. Voilà [ce qui est prescrit]. Et quiconque exalte les injonctions sacrées d’Allah, s’inspire en effet de la piété des coeurs.

33. [De ces bêtes-là] vous tirez des avantages jusqu’à un terme fixé; puis son lieu d’immolation est auprès de l’Antique Maison.

34. A chaque communauté, Nous avons assigné un rite sacrificiel, afin qu’ils prononcent le nom d’Allah sur la bête de cheptel qu’Il leur a attribuée. Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s’humilient,

“.. A chaque communauté, Nous avons assigné un rite sacrificiel, afin qu’ils prononcent le nom d’Allah sur la bête de cheptel qu’Il leur a attribuée.. “

Car le message est toujours le même; Je vous possède tout comme vous possédez la nuque de cette bête que vous conduisez au sacrifice.

Le Sacrifice d’Ismaïl : Partie 2

Les frères, je vous ai dit que l’erreur des moufassirouns et principalement due à leur incapacité à comprendre le langage métaphorique.. Pourtant Allah utilise le langage métaphorique et donne des paraboles.

Allah nous a octroyé des bestiaux dont nous sommes propriétaires, pour nous rappeler que NOUS AVONS NOUS MÊME UN PROPRIÉTAIRE.

Le message est celui-là: Vous possédez, et moi je vous possède tout comme vous possédez. Le jour de l’Aid al-adha, on égorge une bête, regardez comment le mouton se comporte, il se débat à peine.. Cela ne vous rappelle-t-il pas le comportement d’Ismaïl ? Toute cette affaire a à voir avec le fait qu’Allah soit souverain et qu’il possède toute chose.

Une autre des clés pour comprendre toute cette affaire ; Pharaon.. Pharaon qui se proclama être Seigneur et souverain, voilà ce qu’Allah nous dit à son sujet :

“ Et [rappelez-vous] lorsque Nous vous avons délivré des gens de Fir’awn (Pharaon); qui vous infligeaient le pire châtiment: en égorgeant vos fils et épargnant vos femmes. C’était là une grande épreuve de la part de votre Seigneur. “
Pourquoi on a dans le Qur’an, on a :

– Le Vrai Seigneur et Souverain qui demande à Ibrahim d’égorger son fils.

– Celui qui a prétendu fallacieusement être le Seigneur qui égorge les fils et épargne les compagnes ?

Le fait que Pharaon égorge les fils et épargne les compagnes et un message de sa part ; Vous êtes ma propriété et je fais ce que je veux, je tue qui je veux et laisse vivre qui je veux.
Pharaon est celui qui pensa avoir atteint l’indépendance, au point ou il pensa être auto-suffisant, au point de penser qu’il pouvait faire mourir ou laisser vivre comme bon lui semblait. Notre Seigneur à dit vrai.. :

6. Prenez garde! Vraiment l’homme devient rebelle,
7. dès qu’il estime qu’il peut se suffire à lui-même

Maintenant, le Qur’an parle à un troisième endroit d’une histoire d’égorgement, la deuxième sourate en porte même le nom. On doit tout rassembler pour pouvoir comprendre :

“ 67. (Et rappelez-vous,) lorsque Moïse dit à son peuple : « Certes Allah vous ordonne d’immoler une vache » . Ils dirent : « Nous prends-tu en moquerie? » « Qu’Allah me garde d’être du nombre des ignorants » dit-il.

68. – Ils dirent : « Demande pour nous à ton Seigneur qu’Il nous précise ce qu’elle doit être ». – Il dit : « Certes Allah dit que c’est bien une vache, ni vieille ni vierge , d’un âge moyen, entre les deux. Faites donc ce qu’on vous commande ».

69. – Ils dirent : « Demande donc pour nous à ton Seigneur qu’Il nous précise sa couleur ». – Il dit : « Allah dit que c’est une vache jaune, de couleur vive et plaisante à voir ».

70. – Ils dirent : « Demande pour nous à ton Seigneur qu’Il nous précise ce qu’elle est car pour nous, les vaches se confondent. Mais, nous y serions certainement bien guidés , si Allah le veut ».

71. – Il dit : « Allah dit que c’est bien une vache qui n’a pas été asservie à labourer la terre ni à arroser le champ, indemne d’infirmité et dont la couleur est unie ». – Ils dirent : « Te voilà enfin, tu nous as apporté la vérité! » Ils l’immolèrent alors mais il s’en fallut qu’ils ne l’eussent pas fait.

Il m’a fallu du temps pour comprendre que cette histoire faisait exactement écho à l’histoire d’Ibrahim et de son fils. Gloire à Allah les frères..

Dans les deux cas, il est question d’égorger quelqu’un. Dans l’un des deux cas, il s’agit d’un homme pieux, prophète et fils de prophète : Ismaïl. Dans l’autre cas, il s’agit simplement d’une vache. Les enfants d’Israël, archétype du peuple au cœur dur et à la nuque raide reçoivent l’instruction directe d’un Prophète (Moussa) qui leur transmet de la manière la plus claire un ordre direct de Dieu : “ Certes, Allah vous ordonne d’immoler une vache.. “. Quelle est leur réaction ? Celle que vous connaissez. Passez moi l’expression, il font tourner leur prophète en bourrique en cherchant par tous les moyens possibles de ne pas faire ce qui leur est commandé, au point où Allah dit : “ Peu s’en faut qu’ils ne l’eussent pas fait.. “

De l’autre côté, il s’agit de l’immolation d’un homme pieux et croyant, et pour Ibrahim, il s’agit de son propre fils, la chair de sa chair. De plus, l’ordre n’est pas transmis directement comme dans le cas de la vache, Ibrahim se voit simplement en songe en train de l’immoler. Vous voyez que les situation sont exactement opposées ; D’un côté, l’immolation d’un homme pieux dans une vision, dans l’autre; l’ordre direct d’un Prophète qui ordonne d’immoler une simple vache. Ibrahim s’exécute pourtant sans tergiverser, quant aux autres, vous savez ce qu’il en est.

– D’un côté : » Faites donc ce qui vous est ordonné ! »

– De l’autre : » Vois donc ce que tu en penses. »

Les frères, nous sommes encore en train d’introduire le sujet, tout se mettra en place très bientôt, in sha Allah.

Le Qur’an tout entier vise à nous enseigner qu’Allah est notre Seigneur, le roi, celui qui possède tout sans le moindre associé, sur la terre et dans les cieux. Il a créé un être à partir de terre vile qu’il a désigné lieutenant sur la terre. Créé d’une goutte de sperme et qui pourtant lui dispute son droit et son titre de roi et Seigneur.. Incroyable. On expliquera bientôt le vrai sens de ce qui s’est passé entre Ibrahim, notre père et celui de tous les croyants, et son fils Ismaïl.

29. « Ô mon peuple, triomphant sur la terre, vous avez la ROYAUTÉ aujourd’hui . Mais qui nous secourra de la rigueur d’Allah si elle nous vient? » Pharaon dit : « Je ne vous indique que ce que je considère bon. Je ne vous guide qu’au sentier de la droiture ». (Sourate 40:29)

Regardez comment Pharaon remet ouvertement en question l’autorité divine, et proclame que c’est lui qui guide au sentier de la droiture, que c’est lui qui doit être obéi et suivi. Un peu plus tôt dans la Sourate.. :

16. “ le jour où ils comparaîtront sans que rien en eux ne soit caché à Allah. A qui appartient la ROYAUTÉ, aujourd’hui? A Allah, l’Unique, le Dominateur . “

On va commencer à expliquer maintenant les frères, gardez en mémoire ces versets :

6. Prenez garde! Vraiment l’homme devient rebelle,
7. dès qu’il estime qu’il peut se suffire à lui-même

On revient aux versets qui nous intéressent :

99. Et il dit : « Moi, je pars vers mon Seigneur et Il me guidera.

100. Seigneur, fais-moi don d’une [progéniture] d’entre les vertueux ».

101. Nous lui fîmes donc la bonne annonce d’un garçon (Ismaïl) longanime.

102. Puis quand celui-ci fut en âge de l’accompagner, [Abraham] dit : « Ô mon fils, je me vois en songe en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses ». (Ismaël) dit : « Ô mon cher père, fais ce qui t’es commandé : tu me trouveras, s’il plaît à Allah, du nombre des endurants ».

Mes chers frères, il y a une énorme incompréhension à propos de ce verset, vous savez pourquoi ? Parce que.. Qui est véritablement éprouvé dans l’histoire ? Ceux qui ne voient dans cette histoire qu’une épreuve d’Allah destinée à Ibrahim pour voir s’ il est prêt à sacrifier son fils ont oublié toute une partie de ce qui est écrit !!
“ 102. Puis quand celui-ci fut en âge de l’accompagner, [Abraham] dit : « Ô mon fils, je me vois en songe en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses ». (Ismaël) dit : « Ô mon cher père, fais ce qui t’es commandé : tu me trouveras, s’il plaît à Allah, du nombre des endurants « .

Ismaïl avait atteint l’âge de pouvoir se débrouiller sans son père, il avait atteint ce qui est décrit en arabe comme “ as-Sa3yy “. Un sens proche de celui d’indépendance et de liberté d’action. Qu’est-ce qui est le plus difficile les frères, d’être celui qui égorge ou bien d’être celui qu’on égorge ? je suis d’avis qu’il est plus difficile d’être celui qui met son cou sous la lame..

S’il s’agissait simplement d’éprouver Ibrahim et son degré d’obéissance, pourquoi ne pas lui avoir demandé d’égorger Ismaïl lorsqu’il était encore un nouveau-né ? Si ce qui avait été voulu par Allah avait été simplement cela, il aurait été encore plus pertinent de demander à Abraham d’immoler un nouveau né ou un enfant en bas âge.

Avant tout, il est primordial de correctement traduire le verset. Ismaïl a atteint “ as-Sa3ya “. Cela signifie qu’il n’était plus dépendant de son père. Il n’était plus contraint de rester avec son père pour survivre et pouvait se passer de lui. Toute la sagesse de l’histoire réside ici même. Toute personne qui essaye d’interpréter ce passage sans porter attention à cette partie du verset ne pourra que faire un tafsir inexact ou incomplet.

“ Puis, lorsqu’il atteint avec lui as-SA3YA, dit : « Ô mon fils, je me vois en songe en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses ». (Ismaël) dit : « Ô mon cher père, fais ce qui t’es commandé : tu me trouveras, s’il plaît à Allah, du nombre des endurants « .

Les frères, comprenez que l’épreuve concerne les deux hommes. Ibrahim est éprouvé, ismaïl tout autant ou plus. Ce n’est pas une épreuve simplement destinée à Ibrahim. Et d’ailleurs, c’est ce que montre la suite, car Ibrahim demanda l’avis de son fils :

“ Vois donc ce que tu en penses “

Regardez ce passage de la sourate al-Baqarah :

“ Et quand Ibrahim (Abraham) et Isma’il (Ismaël) élevaient les assises de la Maison: « Ô notre Seigneur, accepte ceci de notre part ! Car c’est Toi l’Audient, l’Omniscient. “

Regardez ce qui est dit.. Il est clair qu’il est ici question de deux hommes, aux paroles distinctes et à la volonté distincte. Les deux parlent dans le verset : “ Accepte ceci de notre part.. “

On ne peut donc pas dire qu’Ibrahim soit le seul personnage important dans cette histoire.

Dans la suite de la sourate as-Saffat :

“ 103. Puis quand TOUS DEUX se furent soumis (à l’ordre d’Allah) et qu’il l’eut jeté sur le front “

Il n’est pas dit : “ Lorsqu’Ibrahim se soumit et jeta son fils sur le front..”

Non les frères !! Il y a bien deux hommes dans cette affaire et l’épreuve les concerne tous les deux !

Quel est le secret de ce passage les frères ?

Allons regarder dans la Sourate al-Balad, une autre clé pour comprendre toute cette histoire.

1. Non! Je jure par cette Cité !

2. et toi, tu es un résident dans cette cité –

3. Et par le père et ce qu’il engendre!

4. Nous avons, certes, créé l’homme pour une vie de lutte.

5. Pense-t-il que personne ne pourra rien contre lui ?

6. Il dit : « J’ai gaspillé beaucoup de biens ».

7. Pense-t-il que nul ne l’a vu?

8. Ne lui avons Nous pas assigné deux yeux,

9. et une langue et deux lèvres?

“.. Et par le père et ce qu’il engendre..

(…)

“ Pense-t-il que personne ne pourra rien contre lui ?.. “

Commencez-vous à voir où je veux en venir les frères..?

le fils est engendré par son père et son père à tous les pouvoirs sur lui jusqu’au moment ou.. celui-ci atteint l’auto-suffisance et peut subvenir tout seul à ses besoins.

Le fils est engendré par son père et ce dernier à tous les pouvoirs sur son enfant; comment se comporte un nouveau-né avec ses parents ?!

Tout comme le père à pouvoir sur le fils qu’il a engendré, de même Allah à pouvoir sur ce qu’il a créé. Mais les frères.. Pourquoi fallait-il que cette épreuve ait lieu au moment où Ismaïl a atteint l’indépendance ? A l’âge ou Ismaïl était en capacité de pouvoir se débrouiller sans son père ?

Encore une fois, je remet ce passage.. :

“ 1. Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,

2. qui a créé l’homme d’une adhérence.

3. Lis! Ton Seigneur est le Très Noble,

4. qui a enseigné par la plume [le calame],

5. a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas.

6. Prenez-garde! Vraiment l’homme devient rebelle,

7. dès qu’il estime qu’il peut se suffire à lui-même.

Ne serait-il pas absurde de demander à un nouveau-né d’obéir à son père ?
Vous comprenez ? A quel moment on attend d’un fils qu’il obéisse à son père ? Lorsque celui-ci est en capacité de désobéir et sent qu’il a atteint ses pleines forces, c’est là que l’obéissance aura vraiment du sens. Avant cela, l’obéissance est déjà acquise, tout simplement.

On a essayé d’aller chercher dans le Coran ce qui pouvait avoir un lien avec notre sujet, mais il y a une chose sur laquelle on doit s’arrêter, les frères.. C’est vrai ; Pourquoi l’égorgement ?! N’est-ce pas là une chose cruelle ? Egorger une chèvre ou un bélier, d’accord pourquoi pas !! Mais Ismaïl ??! C’est dûr de penser qu’Allah ait pu ordonner une telle chose. L’éloquence coranique nous donnera toute la réponse ; Regardons attentivement ce qui est dit à propos de Pharaon, celui qui se proclama être le Seigneur.. :

2 : 49 – Quand Nous vous avons sauvés des gens de Pharaon, qui vous infligeaient le pire châtiment en égorgeant vos enfants et en épargnant vos femmes : en cela, il y avait une immense épreuve de la part de votre Seigneur.

7 : 127 – Les notables du peuple de Pharaon dirent : « Laisseras-tu Moïse et son peuple semer la corruption sur terre, et te laisser, toi et tes divinités ? » Il dit : « Nous allons tuer leurs fils et épargner leurs femmes. Nous sommes dominateurs sur eux ».

Regardez la différence entre ces deux passages, les frères. Dans la Sourate al-Baqarah ; Il est dit que Pharaon “Égorge” les enfants, tandis que dans la Sourate al-A’raf, il est dit que Pharaon “Tue” les enfants. Il y a une grande différence entre les deux, chers frères.

On avait vu que toute cette histoire avait à voir avec la royauté et le fait de dominer. En quoi le fait de tuer diffère du fait d’égorger ? Il est tout à fait possible de tuer quelqu’un qui n’est pas sous notre domination, un ennemi plus fort que nous.. Allah ne dit-il pas à propos de David :

“ Ils les mirent en déroute, par la grâce d’Allah. Et David tua Goliath “

Il est connu que Goliath était un ennemi surpuissant, mais David le tua grâce à une fronde. Il est aussi possible de tuer quelqu’un en le poignardant dans le dos par exemple, mais quelle différence avec le fait d’immoler et d’égorger ?
On ne peut égorger qu’un plus faible que soi ! L’égorgement implique une domination, implique que celui dont le cou est sous la lame soit nécessairement plus faible ou qu’il ait accepté de mettre son cou sous la lame. Voilà pourquoi c’est ce mot qui est utilisé dans l’histoire d’Ibrahim et d’Ismaïl.

Voyons une dernière chose avant de pouvoir resituer le passage dans son contexte.. Celui de la Sourate As-Saffat.

Lorsqu’Ibrahim se vit en songe en train d’immoler son fils, ce dernier était déjà en âge de pouvoir se débrouiller sans son père, il avait une volonté DISTINCTE de celle de son père. Le mot qui exprime cela dans le verset est “ as-Sa3ya “. Isma3il avait atteint “as-Sa3ya”. C’est incroyable que cet élément ne soit presque jamais pris en compte dans les tafassirs. Isma3il est éprouvé dans l’histoire autant que son père si ce n’est plus !! Et Ibrahim lui laissa le choix d’accepter ou non ! C’est à Ibrahim et Ismaïl qu’Allah ordonna de reposer les bases de la maison sacrée après le déluge, Et c’est ces deux hommes qu’il charga de transmettre un message à toutes les générations suivantes avec cette fameuse histoire du sacrifice.

On va essayer de voir ce que le Qur’an nous dit à propos de ce mot as-Sa3ya. C’est un mot difficile à traduire car il porte des sens divers, mais qui convergent en fait tous vers la même idée. il a parfois le sens de “ se mouvoir “, “ courir “, “ effort “ , “ agir indépendamment “

Voyons un peu ce que nous dit le Qur’an à propos du “Sa3ya”

53 : 39 – “et que l’Homme n’obtient que le fruit de ses efforts (ma sa3a)”

79 : 35 – “le jour où l’Homme se rappellera à quoi il s’est efforcé (ma sa3a)”

17 : 19 – “Ceux qui recherchent l’au-delà et fournissent les efforts (Sa3a) qui y mènent, tout en étant croyants, l’effort de ceux-là est reconnu.”

Rappelez-vous en tout cas que ce mot renvoie au fait d’agir de son propre chef, de sa propre volonté. Voilà pourquoi Allah dit que l’homme n’obtiendra que le fruit de son “ Sa3y “, c’est-à-dire ce qu’il fût libre de faire ou de ne pas faire, là où il avait un choix et où il a dû utiliser sa volonté propre.

Il y a quelqu’un d’autre à propos duquel le mot “Sa3y” fût utilisé.. Devinez de qui il s’agit ?…

15. Le récit de Moïse t’est-il parvenu?

16. Quand son Seigneur l’appela, dans Touwa, la vallée sanctifiée :

17. « Va vers Pharaon. Vraiment, il s’est rebellé! (L’homme devient rebelle dès qu’il estime qu’il peut se suffire à lui-même, rappelez-vous les premiers versets descendus)

18. Puis dis-lui : « Voudrais-tu te purifier?

19. et que je te guide vers ton Seigneur afin que tu Le craignes? »

20. Il lui fit voir le très grand signe.

21. Mais il le qualifia de mensonge et désobéit;

22. Ensuite, il tourna le dos, yass3a..

23. rassembla [les gens] et leur fit une proclamation,

24. et dit : « C’est moi votre Seigneur, le très-Haut ».

Ok, ici le passage est généralement traduit par “ Il tourna le dos, précipitamment “. Mais c’est bien le mot “yass3a” qui est utilisé. C’est un message profond qu’Allah nous transmet à propos de Pharaon. Il vit que sa puissance était telle qu’il pouvait être son propre Dieu et Seigneur. Il pensa avoir un royaume et une volonté distincte de celle de Dieu.
Les frères, comprenez-vous pourquoi Allah attendit qu’Ismaïl atteigne l’âge de pouvoir se débrouiller sans son père pour ordonner le sacrifice ? Car c’est un message destiné à tous ceux qui pensent être au-dessus de la volonté divine, qui pensent être affranchis du joug de l’autorité divine. Ayants atteint leurs pleines forces, ils pensent pouvoir agir comme bon leur semble. Pourquoi cette histoire est-elle placée dans la Sourate as-Saffat, entre Nuh et Yunus ?..


Le sacrifice d’Ismaïl : Partie 3

Maintenant, avec tous ces éléments en arrière-plan, on va pouvoir expliquer ce qu’on avait promis au tout début..

1. Par ceux qui sont rangés en rangs .

2. Par ceux qui poussent (les nuages) avec force.

3. Par ceux qui récitent, en rappel :

4. « Votre Dieu est en vérité unique.

(…)

164. Il n’y en a pas un, parmi nous, qui n’ait une place connue ;

165. nous sommes certes, les rangés en rangs;

166. et c’est nous certes, qui célébrons la gloire [d’Allah].

Ce sont les anges qui parlent : » Chacun d’entre nous a une place connue » , « et nous sommes rangés en rang ».. ; Sous-entendu ; Pas de volonté propre, pas de liberté de choix. Mais il en est un dans cette même sourate à qui il est dit ..: » Vois donc ce que tu en penses..! » Vous voyez, il fallait que Ismaïl aie le choix pour que tout cette affaire aie du sens. Il n’a jamais s’agit de simplement éprouver la foi d’Ibrahim.

Le Message qui transparait dans cette Sourate ; Vous êtes tous dans le rang, que vous le vouliez ou non, que vous le sachiez ou non ! Et vous accomplissez ma volonté, que vous le compreniez ou non !

La Sourate commence avec Nuh, prophète qui a parfaitement rempli sa mission et accompli la volonté divine, et est resté dans le rang pendant 950 années.

A la fin, l’histoire de Yunus, qui est sorti du rang, à a essayé d’agir de sa propre volonté, s’écartant de la mission qui lui avait été donnée et sortant donc du rang. Allah nous a laissé une liberté de choix, mais quoi que nous choisissions, nous ne sortons jamais réellement de l’autorité divine. Et c’est cela qu’expérimenta Yunus lorsqu’il fût ramené malgré lui vers l’endroit qu’il avait quitté. Regardez ce qui est dit à propos de Yunus dans la Sourate 21 :

“ 21 : 87 – Et Dhu an-Nun, abandonna sa mission en signe de protestation, PENSANT QUE NOUS NE POUVIONS RIEN FAIRE CONTRE LUI. Il finit par nous implorer de l’obscurité (du ventre du grand poisson): « Il n’y a aucun dieu autre que Toi. Sois glorifié. J’ai commis un grave péché. »

Sob7anAllah les frères.. j’espère que les choses apparaissent clairement maintenant.

Cela ne vous rappelle rien ?..

3. Et par le père et ce qu’il engendre! (Ibrahim qui a engendré Ismaïl par exemple)

4. Nous avons, certes, créé l’homme pour une vie de lutte.

5. PENSE-T-IL QUE PERSONNE NE POURRA RIEN CONTRE LUI ?

C’est cela le sens de la parabole de Ibrahim et Ismaïl, continuons avec la Sourate as-Saffat,

11. “ Demande-leur s’ils sont plus difficiles à créer que ceux que Nous avons créés? Car Nous les avons créés de boue collante ! “

Message adressé à tous ceux qui pensent avoir atteint le point de pouvoir se passer de Dieu, souvenez-vous que vous avez étés créés de boue collante !

(…)

18. Dis : « Oui! et vous vous humilierez ».

19. Il n’y aura qu’un seul Cri, et voilà qu’ils regarderont,

20. et ils diront : « Malheur à nous! c’est le jour de la Rétribution ».

21. « C’est le jour du Jugement que vous traitiez de mensonge ».

22. « Rassemblez les injustes et leurs épouses et tout ce qu’ils adoraient,

23. en dehors d’Allah. Puis conduisez-les au chemin de la Fournaise.

24. Et arrêtez-les : car ils doivent être interrogés ».

25. « Pourquoi ne vous portez-vous pas secours mutuellement »?

26. Mais ce jour-là, ils seront complètement soumis (moustaslimoun).. “

Allah nous montre qu’ici bas, on a l’illusion du choix et de la liberté, mais au jour du jugement, qu’en est-il ? “ Rassemblez les injustes et leurs épouses “ , “ Conduisez-les “ , “ Arrêtez-les “. Plus de choix.. Ce jour-là, la royauté et le commandement tout entier sera à Allah. Et un point important qui nous montre que l’agencement du Qur’an ne peut venir que d’Allah.. : regardez attentivement le mot utilisé.. “ Mais ce jour-là, ils seront complètement MOUSTASLIMOUN “

Il n’est pas dit “mouslimoun”, mais “moustaslimoun”. En arabe, cela fait une grande différence et sachez que ce mot, sous cette forme-là, n’est utilisé qu’une seule fois dans tout le Coran ! Ici-même.

Mouslim signifie “soumis”, mais “moustaslim” signifie celui qui “cherche/demande à se soumettre”.. C’est en lien direct avec l’histoire d’Ibrahim et Ismaîl et ce qu’on trouve dans la Sourate as-Saffat. Lorsque tu atteins tes pleines forces, lorsque tu as l’impression d’être devenu auto-suffisant, lorsque tu as la capacité de sortir du rang, c’est exactement à ce moment qu’il faudra rester dans le rang et montrer ta fidélité.. Ismaïl avait, à ce moment-là, une volonté propre et avait le pouvoir de refuser l’injonction.. Mais il a accepté de rester sous la coupe de son père et de présenter son cou à la lame. Rappelez-vous qu’il ne s’agit ici que de paraboles.

Continuons encore avec la Sourate as-Saffat :

75. Noé, en effet, fit appel à Nous qui sommes le Meilleur Répondeur (qui exauce les prières).

76. Et Nous le sauvâmes, lui et sa famille, de la grande angoisse,

77. et Nous fîmes de sa descendance les seuls survivants.

78. et Nous avons perpétué son souvenir dans la postérité,

79. Paix sur Noé dans tout l’univers!

80. Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants.

81. Il était, certes, un de Nos serviteurs croyants.

82. Ensuite Nous noyâmes les autres.

(…)

Ensuite, après l’histoire de Nuh, que nous dit la Sourate ?..

83. Du nombre de ses coreligionnaires, certes, fut Abraham.

84. Quand il vint à son Seigneur avec un coeur sain.

85. Quand il dit à son père et à son peuple : « Qu’est-ce que vous adorez? »

86. Cherchez-vous, dans votre égarement, des divinités en dehors d’Allah?

87. Que pensez-vous du Seigneur de l’univers? »

88. Puis, il jeta un regard attentif sur les étoiles,

89. et dit : « Je suis malade » .

90. Ils lui tournèrent le dos et s’en allèrent.

91. Alors il se glissa vers leurs divinités et dit : « Ne mangez-vous pas?

92. Qu’avez-vous à ne pas parler? »

93. Puis il se mit furtivement à les frapper de sa main droite.

94. Alors [les gens] vinrent à lui en courant.

95. Il [leur] dit : « Adorez-vous ce que vous-mêmes sculptez,

96. alors que c’est Allah qui vous a créés, vous et ce que vous fabriquez? »

Par Allah les frères, une des phrases prononcées par Ibrahim est la clé de toute cette histoire..

96. “.. Alors que c’est Allah qui vous a créés, vous et ce que vous fabriquez.. ? “

Ce verset n’a pas de semblable dans tout le Coran, Il n’est prononcé que par Ibrahim, dans une seule Sourate, et il prononce cette phrase juste avant les versets sur le sacrifice.

C’est Allah qui vous a créés, et c’est Allah également qui crée ce que vous fabriquez. La Sourate as-Saffat nous apprend; Que tu en sois conscient ou non, tu te trouves dans un rang, tout ce que tu fais et crois faire de ton propre chef, c’est en fait Allah qui le crée, c’est lui qui fait toute chose. Message particulièrement adressé à ceux qui essayent d’Aller contre la volonté divine et pensent être leurs propres Seigneurs, vous ne faites rien, C’est Allah qui vous a créé et c’est lui qui crée vos actions.
Ce sens est appuyé ailleurs dans le Qur’an comme dans la Sourate al-Waqi3a :

“ 58. Voyez-vous donc ce que vous éjaculez :

59. est-ce vous qui le créez ou [en]: sommes Nous le Créateur?

60. Nous avons prédéterminé la mort parmi vous. Nous ne serons point empêchés

61. de vous remplacer par vos semblables, et vous faire renaître dans [un état] que vous ne savez pas.

62. Vous avez connu la première création. Ne vous rappelez-vous donc pas?

63. Voyez-vous donc ce que vous labourez?

64. Est-ce vous qui le cultivez? ou [en] sommes Nous le cultivateur?

65. Si Nous voulions, Nous le réduirions en débris. Et vous ne cesseriez pas de vous étonner et [de crier]:

66. « Nous voilà endettés!

67. ou plutôt, exposés aux privations ».

68. Voyez-vous donc l’eau que vous buvez?

69. Est-ce vous qui l’avez fait descendre du nuage? ou [en] sommes Nous le descendeur?

70. Si Nous voulions, Nous la rendrions salée. Pourquoi n’êtes-vous donc pas reconnaissants?

71. Voyez-vous donc le feu que vous obtenez par frottement?

72. Est-ce vous qui avez créé son arbre ou [en] sommes Nous le Créateur?

Allah nous explique très clairement que ce qu’on croit faire nous même par notre force et volonté propre, c’est lui qui le crée. C’est lui qui nous a donné le corps, l’esprit, l’intelligence, l’âme etc.. Toutefois, l’homme à quand même une liberté de manœuvre et de choix.

Ensuite, dans la Sourate :

“ 114. Et Nous accordâmes certes à Moïse et Aaron des faveurs,

115. et les sauvâmes ainsi que leur peuple, de la grande angoisse,

116. et les secourûmes, et ils furent eux les vainqueurs.

117. Et Nous leur apportâmes le livre explicite

118. et les guidâmes vers le droit chemin.

119. Et Nous perpétuâmes leur renom dans la postérité :

120. « Paix sur Moïse et Aaron »

121. Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants;

122. car ils étaient du nombre de Nos serviteurs croyants.. “

Allah nous parle de comment il a sauvé Moussa et Haroun ainsi que leur peuple. Lorsqu’Allah a sauvé Moussa et son peuple de Pharaon, il s’est manifesté dans le monde comme jamais auparavant, c’est la fois ou la souveraineté et l’autorité d’Allah fût la plus manifeste et visible de toute l’histoire. Il n’a pas agi par le biais de causes secondes comme il a fait en demandant à Nuh de construire une arche pour y mettre les croyants. Non.. IL A OUVERT LA MER EN DEUX. Vous voyez ce que cela signifie dans le contexte de la Sourate ? Toute chose est dans le rang et obéit parfaitement à Dieu. Les mers, les océans, les montagnes etc.

Un dernier élément dans la Sourate qui risque de nous aider à comprendre, et pas des moindres.

123. Elie était, certes, du nombre des Messagers.

124. Quand il dit à son peuple : « Ne craignez-vous pas [Allah]? »

125. Invoquerez-vous Baal (une idole) et délaisserez-vous le Meilleur des créateurs,

126. Allah, votre Seigneur et le Seigneur de vos plus anciens ancêtres? »

Chers frères.. L’idole BAAL n’est mentionnée dans le Qur’an qu’ici (Encore une fois, ce n’est pas par hasard).. Qu’est-ce que cela nous apprend ? Revenons d’abord au mot Baal et voyons quel sens il a. Déjà, on peut voir qu’en arabe, l’époux peut être appelé “Baal”, comme on le voit ici :

“ 11 : 72 – Elle dit : « Malheur à moi ! Vais-je enfanter alors que je suis vieille et que mon mari (BAALI) que voici est un vieillard ? Voilà une chose étonnante ! »

La femme d’Ibrahim se demande comment pourrait-elle enfanter alors que son “Baal”, son mari, est un vieillard ?

Pourquoi la femme d’Ibrahim prononce cette phrase ? tout simplement parce qu’elle pense que c’est son mari, son Baal qui est la cause de l’enfantement. Si son mari est vieux, comment pourrait-elle enfanter ?!

L’idole Baal est l’idole de ceux qui croient aux causes premières et ne vont pas au-delà.. ; c’est l’homme qui a une relation avec sa femme et qui sera la cause de l’enfantement. C’est le ciel qui fait tomber la pluie et fait donc sortir la végétation. C’est le soleil qui se lève et nous apporte la lumière. Les adorateurs de Baal sont ceux qu’on appelle aujourd’hui les matérialistes; ils ne vont pas au-delà de la matière, au-delà de ce qu’ils voient. Message grandiose que nous transmet Allah en ayant placé cela dans cette sourate ! Il n’y a pas de Baal, il n’y a pas de causes premières ou secondes, ce n’est pas le mari qui te fera enfanter, ce n’est pas le ciel qui fait tomber la pluie, c’est bien Allah qui fait toute chose.

Rappelez-vous ce que dit Ibrahim au début de la Sourate : “ Allah vous a créés, vous et ce que vous faites “.

l’affaire entière est dans le creux de la main de Dieu, et tout ce qui existe fait bon gré, mal gré la volonté d’Allah.

Quelle est réellement l’exhortation qui nous est adressée par Allah à travers la parabole du sacrifice d’Ismaïl ?

Allah est aux commandes de toutes choses, et on peut penser qu’il nous dit à travers cette parabole : (Allah sait mieux ce qu’il a voulu nous dire).. ; lorsque vous aurez l’impression d’avoir atteint l’auto-suffisance et l’indépendance. Que vous aurez l’impression d’être affranchis d’une quelconque autorité au-dessus de vous, que vous aurez l’impression de pouvoir sortir du rang et désobéir, n’oubliez pas que vous êtes toujours dans le creux de ma main. Du jour de votre naissance jusqu’au jour de votre mort.. Aucune différence pour Allah, il a toujours été aux commandes, même si on ne le percevait pas. Maintenant, on peut choisir d’agir comme Yunus (Sur lui la paix) qui désobéit et pensa que Dieu ne pourrait rien contre lui ou bien suivre le comportement exemplaire de notre père Ismaïl qui, bien qu’il fût en âge de désobéir à son père et d’aller contre sa volonté, accepta de rester sous la coupe de ce dernier.

Lorsqu’on voit quelqu’un qui est faible, alité chez lui et malade, incapable de rien faire.. et tout d’un coup, lorsqu’Allah lui octroie la bonne santé, l’argent et les pleines forces, il se met à désobéir et à faire tout ce qui lui était interdit..

A l’inverse, Celui à qui tout fût octroyé (tel que David, Salomon etc par exemple) et qui décida quand même de mettre sa propre volonté au second plan pour faire la volonté divine.. C’est exactement cela le sens de ce qui s’est passé entre Ibrahim et Ismaïl. Lorsque tu es en capacité de suivre ta propre volonté et de mettre celle de Dieu derrière toi, c’est exactement à ce moment qu’il faudra prouver ta fidélité, en te comportant comme s’est comporté Ismaïl.

Cela n’aurait eu aucun intérêt de demander à Ibrahim de sacrifier son fils lorsqu’il était un nouveau-né ou un jeune enfant, car ce dernier n’aurait pas eu son mot à dire, la parabole et l’exhortation n’auraient rien signifiées pour nous.

Comme dans le cas de David et les 99 brebis, l’exhortation dépassait le cadre de la personne de David, elle était adressée à tout le monde. C’est pareil ici; le récit du sacrifice dépasse le cadre de la personne d’Ibrahim et Ismaïl, c’est un message adressé à l’humanité.

Quand on comprend le véritable sujet de l’exhortation, on comprend pourquoi ce passage devait nécessairement être dans la Sourate as-Saffat, ceux qui sont “ rangés en Rang “. Et lorsqu’on finit par avoir une vision plus large de ce que signifie vraiment tout cela, on comprend que l’épreuve du sacrifice d’Ibrahim et d’Ismaïl cristallise toute la doctrine coranique.

Notre Seigneur dit dans la Première Sourate :

1. Louange à Allah, Seigneur de l’univers.
2. Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,
3. “MAÎTRE” du Jour de la rétribution…

Il dit dans la dernière Sourate :

1. Dis : « Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes.
2. Le MAÎTRE des hommes,
3. Dieu des hommes..

Je sais que j’ai beaucoup insisté sur certains points, notamment sur l’importance de remettre le passage dans le contexte de la Sourate as-Saffat, mais c’est vraiment parce que selon moi, le passage ne peut se comprendre que comme ça.

Le message est aussi adressé à nos chers Pharaons contemporains et à tout ce système pharaonique qui pense être sorti de l’autorité d’Allah en changeant sa création, que ce soit le transhumanisme ou autre.. Par le biais d’Ibrahim et Ismaïl; Allah leur dit à tous autant qu’ils sont; Aussi puissants que vous pensez être devenus, vous êtes en fait aussi vulnérables que le fût Ismaïl sous la lame du couteau.

En conclusion, je comprends que cet épisode et ce passage du Qur’an puisse heurter au premier abord et causer une gêne et une perplexité dans l’esprit de certains. Mais quand on regarde cette histoire du point de vue d’Ismaïl plutôt que d’Ibrahim, on comprend mieux la chose. Il est clair que ce n’est pas rien; il s’agit d’égorger un homme parmi les plus pur et pieux qui soient ; Notre père Ismaïl. L’affaire est extrême et la demande est extrême mais tout simplement parce que la puissance et l’importance du message sont extrêmes également. Il s’agit pour Allah, Seigneur de l’univers d’exprimer qu’il a autorité sur absolument toutes ses créatures, Pourquoi l’immolation était-elle nécessaire ? Pourquoi ne pas inspirer plutôt à Ibrahim de blesser, d’abandonner, de gifler ou de renier Ismaïl plutôt. S’il s’agissait simplement d’éprouver la foi d’Ibrahim, cela aurait pu suffire ? Mais Il y a quelque chose de spécifique avec l’immolation; Tu ne peux immoler que ce qui t’appartient et présente de plein gré sa nuque à la lame du couteau. C’est cela le sens d’avoir autorité sur quelqu’un. David à “tué” Goliath, cela ne signifie pas que Goliath était sous son autorité et lui appartenait. Pharaon, lui, “égorgeait” les fils et laissait les compagnes, une manière de dire qu’ils étaient sa propriété. C’était nécessaire dans l’exemple car Allah voulait expliciter que nous lui appartenons, quoi de plus parlant que l’immolation pour exprimer cela ?! C’est ainsi, pour faire passer un message de la plus haute importance, il faut parfois le faire de manière à heurter et bousculer les esprits.

Les frères, si vous trouvez dans ce que j’ai écrit parole droite et bien guidée, c’est la grâce d’Allah seul. Dans le cas contraire, cela vient de moi seulement.

Allahouma, guide moi et pardonne moi ainsi qu’aux frères et sœurs, amine.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Partager cet article sur : reddit

Ismaël : le sacrifié :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Ismaël : le sacrifié

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Islam du Coran - La Plume d'Or  :: Apôtres/Serviteur de la Lumière :: Apôtres/Serviteur de la Lumière-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: