Islam du Coran - La Plume d'Or
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Blog & Forum ayant pour vocation de faire connaître le véritable Islam pur se trouvant dans le Coran, l’Islam de Lumière, l’Islam originel, la vérité même.
 
AccueilRechercherConnexionDernières imagesS'enregistrerCalendrierGroupesMembresFAQ
Le deal à ne pas rater :
Disney Lorcana Chapitre 3 : où acheter le Coffret Cadeau Les Terres ...
Voir le deal
-42%
Le deal à ne pas rater :
-42% Samsung TV QLED 4K 65″ 164 cm – TQ65Q64C 2023
699 € 1199 €
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Hajj & Umra

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Hajj & Umra  - Page 3 Empty
15032022
MessageHajj & Umra


Article complet ici : https://docs.google.com/document/d/1ZIhqwk5Dvj_bAw04UtzYa6naWHsTdBvW/edit?usp=sharing&ouid=113223037966725089623&rtpof=true&sd=true


Tout au long de leur vie, les musulmans font la prière en direction de la mosquée sacrée de La Mecque, paient leur part de charité obligatoire (zakât), et jeûnent pendant le mois de Ramadan. L’accomplissement ultime de la vie d’un musulman est pour quiconque peut se le permettre d’accomplir le pèlerinage à la mosquée sacrée (2:196). Dieu a établit la Ka’bah, la maison de Dieu, au temps d’Adam et Eve (3:96), afin que nous puissions nous réunir, Le glorifier et nous ressourcer à l’endroit même où nos parents ont initié l’histoire de l’humanité (2:125, 22:27). Le hajj démontre que nous sommes une seule et même famille. Nos différentes ethnies ne font qu’embellir la beauté de la race humaine et nous attire les uns vers les autres plutôt que de nous diviser (49:13). Le racisme n’a pas sa place en Islam. La ‘oumrah et le hajj, de même que tous les rituels de l’Islam, ont été révélés à Abraham il y a près de 4000 ans (22:26–27). Les prophètes de la Bible ont soit accompli le hajj, tel que le Coran le souligne au sujet de Moïse (28:27), ou au moins en étaient au courant quand ils ne pouvaient plus l’effectuer quand les arabes ont corrompu la Ka’bah et sombré dans l’idolâtrie. Mohammed fut finalement envoyé pour purifier la mosquée sacrée et les rituels de l’islam, et détruire les vaines idoles. Tragiquement, l’histoire se répète, et le monde musulman a « rejeté le Coran » et ses enseignements purs, tel que le prophète le proclamera le jour du jugement (25:30). En suivant des paroles et lois autres que celles de Dieu et Ses révélations (45:6), l’islam traditionnel a perdu contact avec l’enseignement coranique et a à nouveau sombré dans l’idolâtrie, laquelle entache notamment le rituel du hajj. Nous allons expliquer les rituels de la ‘oumrah et du hajj, et expliqueront quels types de corruption les affectent : L’islam sunnite et shiite repose sur les hadiths pour déterminer les mois sacrés (Bokhari Vol 4, book 54, Hadith 419, Al Tabari vol. 9, pp. 112-113), lesquels désignent les 7ème, 11ème, 12ème et 1er mois lunaires. Plus récemment, la secte des Submitters a prétendu qu’il s’agit des 12ème, 1er, 2ème et 3ème mois lunaires. Nous allons voir que ces interprétations contredisent le Coran : Nous verrons dans un premier temps que Dieu a décrété 4 mois sacrés continus pour pratiquer le hajj (9:2, 9:5), qui commencent avec Ramadan (le 9ème mois) et se terminent avec zoul hijjah (le 12ème mois), tel que précisé dans les sourates 2 et 9. Le fait que le hajj ait été réduit à 5 jours dans l’islam traditionnel est en complète contradiction avec le Coran (2:197, 9:36) et la réalité de la démographie moderne.

Beaucoup de pèlerins sombrent dans l’idolâtrie à la ka’bah en cherchant à embrasser la pierre noire pendant le tawaf ; de même, ils visitent la tombe du prophète à Médine entre la ‘oumrah et le hajj, interrompant ainsi la séquence continue entre les deux décrétée par le Coran en 2:196. Le rituel de la lapidation de satan et de passer la nuit à Muzdalifah ne sont pas non plus mentionnés dans le Coran, et ne font donc pas partie du rituel islamique (45:6). Nous verrons enfin que l’ordre des rituels a été légèrement altéré, car la retraite spirituelle de 2 jours qui termine le hajj doit avoir lieu à la mosquée sacrée, et non pas dans la plaine d’Arafat.

1. Hajj : Définition

La racine « hajja » (حج) signifie pointer en direction de quelque chose, « aller en pèlerinage », « converger » vers une destination spécifique pour un pèlerinage. Le mot « al hajj » signifie littéralement « le pèlerinage », et réfère dans le Coran au « plus grand pèlerinage » (9:3), c’est-à-dire le pèlerinage vers la vallée de la Mecque et trois emplacements précis : La mosquée sacrée, le mont ‘Arafat et Al Mash’ar Al Haram où des rituels bien précis doivent être accomplis, et dont nous allons donner le détail à la lumière du coran.

Contrairement à l’enseignement shiite et sunnite, le Coran définit 4 mois sacrés pour accomplir le hajj, du mois de Ramadan au mois de Zoul Hijjah, pendant lesquels il est interdit de combattre. Nous apporterons des preuves décisives à ce sujet dans cette étude.

Le singulier du mot « hajj » apparait 11 fois dans le Coran dans les versets 2:158 (1), 2:189 (1), 2:196 (3), 2:197 (3), 3:97 (1), 9:3 (1) et 22:27 (1).

2. ‘Oumrah : Définition

La racine « ‘amara » (عمر) signifie « habiter », « demeurer », « réparer », « cultiver », « faire une visite sacrée », « peupler ». Le mot « ‘oumrah » réfère spécifiquement à la visite de la mosquée sacrée de la Mecque, et peut, par défaut, être accomplie à n’importe quel moment de l’année puisque le Coran mentionne « le hajj et la ‘oumrah » de pair en 2:196, mais ne décrète de restriction temporelle que pour le hajj en 2:197. La ‘oumrah consiste en deux rituels : (1) Le tawaf (tourner autour de la ka’bah, voir 2:125, 22:26, 22:29), qui est obligatoire, et le sa’ï (traverser la distance entre les monticules de Al Safa et Al Marwah et les contourner), lequel est optionnel.

إِنَّ الصَّفَا وَالْمَرْوَةَ مِن شَعَائِرِ اللَّهِ فَمَنْ حَجَّ

الْبَيْتَ أَوِ اعْتَمَرَ فَلَا جُنَاحَ عَلَيْهِ أَن يَطَّوَّفَ

بِهِمَا وَمَن تَطَوَّعَ خَيْرًا فَإِنَّ اللَّهَ شَاكِرٌ عَلِيمٌ

(2:158) Certes [les monticules d’] Al Safa et d’Al Marwah sont parmi les rites révélés par Dieu. Ainsi, quiconque accomplit le hajj vers la maison [sacrée], ou accomplit la ‘oumrah, n’encoure aucun péché à les contourner. Et quiconque se porte volontaire à faire plus, alors Dieu est certainement Appréciatif, Omniscient.

Le mot « ‘oumrah » apparaît trois fois dans le texte coranique en 2:158 (1) et 2:196 (2).

3. Différences et points communs entre le hajj et la ‘oumrah

Les rituels du hajj et de la ‘oumrah sont identiques, hormis le fait que le hajj comporte plusieurs étapes supplémentaires :

– La ‘oumrah et le hajj sont tous deux des rituels obligatoires (2:196).

– La ‘oumrah n’a lieu qu’à la mosquée sacrée, alors que le hajj commence au mont ‘Arafat (2:198) et se termine à la mosquée sacrée.

– Contrairement au hajj, la ‘oumrah ne nécessite pas d’entrer en état de sacralisation (ihrâm) lorsqu’elle est effectuée en dehors des mois sacrés ; c’est autrement obligatoire aussi bien pour la ‘oumrah que le hajj, qui sont effectués de concert.

– Il n’y a pas d’interdiction de chasse quand la ‘oumrah est effectuée en dehors des mois sacrés, ce qui n’est pas le cas pendant les mois sacrés aussi bien pour la ‘oumrah que le hajj (5:95).

– D’après 2:158, le sa’ï peut être accomplis à la fois pendant le hajj et la ‘oumrah, bien qu’il ne soit obligatoire dans aucun des deux cas (2:158), tel que nous y reviendrons plus tard.

– Le tawaf (tourner autour de la ka’bah) est un rituel obligatoire à la fois pendant la ‘oumrah et le hajj (2:125, 22:26, 22:29).

– La ‘oumrah doit être accomplit juste avant le hajj pendant les quatre mois sacrés (2:196).

– Le Coran définit une période précise pour effectuer le hajj (2:196, 9:36, pendant les 4 mois sacrés), mais pas pour la ‘oumrah, qui peut donc par défaut être accomplie à n’importe quel moment de l’année. En dépit du fait que la ‘oumrah doit être effectuée juste avant le hajj pendant les mois sacrés, le mot « ‘oumrah » est mentionnée après le mot hajj en 2:158 et 2:196, justement parce que, contrairement au hajj, elle peut être effectuée à n’importe quel moment de l’année. L’ordre des mots souligne également que les deux rituels sont bien distincts.

– Le hajj démarre au mont ‘Arafat, se continue par un arrêt à Al Mash’ar Al Haram (situé juste au pied du mont) où l’on glorifie Dieu, puis Lui demande pardon en partant, se continue par l’accomplissement du rituel de sacrifice et de manger de la viande sacrifiée, puis de se raser la tête ou se couper les cheveux et faire des vœux, se continue ensuite par le tawaf final autour de la Ka’bah et un sa’ï non obligatoire, et se termine finalement par une retraite spirituelle d’un minimum de deux jours à la mosquée sacrée (2:203) : Tout ceci n’a rien à voir avec la ‘oumrah.

4. Où a lieu le hajj ?

(48:24) Il est Celui qui a empêché leurs mains de vous porter atteinte, de même que vos mains, à l’intérieur de la Mecque, après vous avoir accordé la victoire sur eux ; et Dieu a été témoin de tout ce que vous avez fait. (48:25) Ils sont ceux qui ont rejeté la foi, vous ont maintenu à l’écart de la mosquée sacrée, et ont empêché vos sacrifices d’atteindre leur destination légitime. Et s’il n’en était qu’il y avait des hommes et des femmes croyants que vous ne connaissiez pas et que vous auriez annihilés, et qui vous auraient [également] porté atteinte sans que vous soyez au courant de la situation… : C’est ainsi que Dieu embrasse de Sa miséricorde qui Il veut. S’ils avaient été [un groupe] distinct, Nous aurions certainement infligé à ceux qui ont rejeté la foi une rétribution douloureuse.

Le pèlerinage a lieu dans la vallée de La Mecque, c’est-à-dire entre la mosquée sacrée de La Mecque et le mont ‘Arafat, ce sur quoi nous reviendront. 3:96 (cité plus loin) explique que la mosquée sacrée était le premier temple dédié à Dieu dans l’histoire de l’humanité. 6:92 précise que La Mecque est « la mère des cités », car il s’agit du lieu ou Adam et Ève ainsi que leur famille se sont installés juste après leur éviction du jardin d’Éden.

وَهَٰذَا كِتَابٌ أَنزَلْنَاهُ مُبَارَكٌ مُّصَدِّقُ الَّذِي بَيْنَ يَدَيْهِ

وَلِتُنذِرَ أُمَّ الْقُرَىٰ وَمَنْ حَوْلَهَا وَالَّذِينَ يُؤْمِنُونَ

بِالْآخِرَةِ يُؤْمِنُونَ بِهِ وَهُمْ عَلَىٰ صَلَاتِهِمْ يُحَافِظُونَ

(6:92) Et voici un livre que Nous avons révélé plein de bénédictions, et qui confirme ce qui a été révélé avant ce qu’il a reçu entre ses mains, afin que vous puissiez avertir la mère des cités (La Mecque) et toutes celles à l’entour. Ceux qui croient en l’au delà y croiront et pratiqueront avec assiduité leurs prières rituelles.

Hajj & Umra  - Page 3 Gates-al-masjid-al-haram

4.1 Mecca, Baccah et la mosquée sacrée

جَعَلَ اللَّهُ الْكَعْبَةَ الْبَيْتَ الْحَرَامَ قِيَامًا لِّلنَّاسِ وَالشَّهْرَ

الْحَرَامَ وَالْهَدْيَ وَالْقَلَائِدَ ذَٰلِكَ لِتَعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ يَعْلَمُ مَا

فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ وَأَنَّ اللَّهَ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ

(5:97) Dieu a créé la Ka’bah, la maison sacrée édifiée pour la race humaine, ainsi que le mois sacré, les animaux sacrificiels et les guirlandes, afin que vous sachiez que Dieu sait ce qu’il y a dans les cieux et sur la terre, et que Dieu est connaisseur de toutes choses.

Hajj & Umra  - Page 3 Kabah-1

4.2 La Ka’bah et la mosquée sacrée

4.2.1 La Ka’bah

La Ka’bah est désignée comme étant « la maison » (2:125, 2:127, 2:158, 3:97, 8:35, 11:73, 22:26), et Dieu l’appelle « Ma maison » (2:125, 22:26), montrant qu’il s’agit de la maison de Dieu. Elle porte également le nom de « maison sacrée » (5:2, 5:97), Abraham l’appelant « Ta maison sacrée » en s’adressant directement à Dieu (14:37), et confirmant qu’il s’agit de la maison de Dieu. Elle porte encore le titre d’« ancienne maison » (22:29, 22:33), car il s’agit de « la première maison établie pour la race humaine » (3:96). Ka’bah signifie littéralement « cube », en raison de son architecture, et représente le point focal pour l’humanité pour ce qui est de la prière, de la ‘oumrah, et du hajj.

4.2.2 La mosquée sacrée

La Ka’bah est située dans la mosquée sacrée (mentionnée en 2:144, 2:149, 2:150, 2:191, 2:196, 2:217, 5:2, 8:34, 9:7, 9:19, 9:28, 17:1, 22:25, 48:25, 48:27). Une preuve toute simple que la mosquée sacrée comprend la Ka’bah et l’enceinte qui l’entoure est que « al masjid al Haraam » signifie « l’endroit sacré où l’on se prosterne » : Les croyants font la prière en direction de la Ka’bah lorsqu’ils se trouvent à l’intérieur de la mosquée sacrée. Où que nous soyons sur terre, Dieu nous ordonne de « tourner nos visages en direction de la mosquée sacrée » (2:144, 2:149, 2:150), laquelle représente la « qiblah » (direction pour pratiquer la prière), mentionnée en 2:143, 2:144, 2:145 et 10:87.

Ésaïe 60 dans la Bible montre très clairement que la mosquée sacrée est située en Arabie (Ésaïe 60:6-7) dans « la ville du seigneur » (60:14), où la race humaine se réunit autour de la maison de Dieu pour faire un pèlerinage (60:4) « en volant comme des nuages, comme des colombes vers leur colombier » (Ésaïe 60:8, ce qui réfère aux avions qui acheminent aujourd’hui les pèlerins vers La Mecque par millions), et où les hommes effectuent la prière rituelle « en se courbant à la semelle de Tes pieds » (Ésaïe 60:14). Le chapitre procure beaucoup de détails véritablement étonnants au sujet des rituels du hajj, tels que le sa’ï, le sacrifice (Ésaïe 60:7), et mentionne par exemple que « les portes » de la mosquée sacrée sont ouvertes jour et nuit (Ésaïe 60:11). Il est un fait que la mosquée sacrée reste ouverte 24 heures sur 24 et tous les jours de l’année. Ce détail confirme également que la mosquée sacrée comprend non seulement la Ka’bah, mais aussi les murs qui l’entoure.

4.3 Mecca et Baccah

إِنَّ أَوَّلَ بَيْتٍ وُضِعَ لِلنَّاسِ لَلَّذِي بِبَكَّةَ مُبَارَكًا وَهُدًى لِّلْعَالَمِينَ

(3:96) En vérité, la première maison (de culte) établie pour l’humanité est celle située à Baccah . Elle est bénie et fait office de direction pour l’univers.

Baccah n’est pas l’ancien nom de La Mecque, tel qu’avancé par beaucoup d’exégètes sunnites. D’après le Coran, La Mecque est le nom de la ville sainte (48:24), alors que « Baccah » est l’endroit géographique précis où se trouve la mosquée sacrée. La préposition « bi » in « Bibakkah »” (ببكة) indique un lieu géographique. Nous voyons dans le verset qu’il s’agit de l’endroit où a été établi le premier temple dédié à Dieu sur terre par la race humaine, qui fut bâti par Adam et sa famille. « Baccah » est donc un nom extrêmement ancien qui remonte peut être à Adam et Eve et a été associé à la notion de pèlerinage au moins depuis le temps d’Abraham, et peut être très longtemps avant puisque son histoire remonte aux premiers êtres humains. Le Coran reconnait les psaumes de David comme écritures révélées, et nous voyons dans le psaume 84 que les gens qui suivaient la religion d’Abraham au temps de David savaient parfaitement que « la vallée de Baccah » était l’endroit où le pèlerinage avait lieu :

(Psaume 84:4-7) Ashrei yoshvei veitekha ‘od yehalilukha, sela. Ashrei adam ‘oz lo bakh. Mesillot be-levavam, ‘ovrei be-‘eimeq ha-Baca, ma‘yan yesheetuhu…yeilkhu mei-hayil el hayil….

(84:4-7) Bénis soient ceux qui résident en Ta maison ; Ils peuvent te célébrer encore, Sélah. Bénis soient ceux qui trouvent leur force en Toi. Ils trouvent dans leurs cœurs des chemins de pèlerinage ; lorsqu’ils traversent la vallée de Baccah, ils la transforment en lieu de source, … Ils marchent d’une hauteur à l’autre …

Nous voyons également que « la maison » de Dieu, en plus d’être dans la vallée de Baccah, est située près d’une source (connu aujourd’hui sous le nom de Zam Zam), et que les pèlerins marchent d’une hauteur à l’autre, ce qui est une allusion au rituel de sa’ï et de la marche entre les monticules de Al Safa et Al Marwah.

Hajj & Umra  - Page 3 Moon-phases

5. Les mois sacrés du hajj : Quand peut-on effectuer le pèlerinage ?

Contrairement aux enseignements corrompus de l’islam sunnite qui limite le hajj à cinq jours pendant le mois de Zoul Hijjah, et définit les mois sacrés comme étant les 11ème, 12ème, 1er et 7ème mois (zhoul-Qi’dah, zhoul-Hijjah, Muharram and Rajab), une lecture attentive du Coran prouve que les mois sacrés du hajj sont les quatre derniers mois de l’année lunaire.

5.1 Combien de mois sont sacrés ?

5.1.1 Les mois « bien connus »

الْحَجُّ أَشْهُرٌ مَّعْلُومَاتٌ فَمَن فَرَضَ فِيهِنَّ الْحَجَّ

فَلَا رَفَثَ وَلَا فُسُوقَ وَلَا جِدَالَ فِي الْحَجِّ وَمَا

تَفْعَلُوا مِنْ خَيْرٍ يَعْلَمْهُ اللَّهُ وَتَزَوَّدُوا فَإِنَّ

خَيْرَ الزَّادِ التَّقْوَىٰ وَاتَّقُونِ يَا أُولِي الْأَلْبَابِ

(2:197) Le hajj doit être accompli pendant les mois bien connus. Ainsi, quiconque accompli le hajj dans cet intervalle doit s’abstenir de toute relation intime, mauvaise conduite et querelles pendant le hajj. Et Dieu sait parfaitement ce que vous faites. Et faites des provisions ; mais en réalité la chose la plus importante est la droiture. Et craignez Moi, O vous qui êtes doués d’intelligence !

2:197 spécifie que le hajj peut être accompli pendant « les mois bien connus ». Le pluriel « mois » (اشهر) implique trois mois ou plus par définition en arabe. Ce simple fait prouve à lui seul que l’Islam sunnite a gravement dévié de l’enseignement du Coran.

5.1.2 9:36 : Quatre mois sont sacrés

إِنَّ عِدَّةَ الشُّهُورِ عِندَ اللَّهِ اثْنَا عَشَرَ شَهْرًا

فِي كِتَابِ اللَّهِ يَوْمَ خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ

مِنْهَا أَرْبَعَةٌ حُرُمٌ ذَٰلِكَ الدِّينُ الْقَيِّمُ فَلَا تَظْلِمُوا

فِيهِنَّ أَنفُسَكُمْ وَقَاتِلُوا الْمُشْرِكِينَ كَافَّةً كَمَا

يُقَاتِلُونَكُمْ كَافَّةً وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ مَعَ الْمُتَّقِينَ

(9:36) En vérité, le nombre de mois décrétés par Dieu est de douze mois, conformément au livre de Dieu depuis le jour qu’Il a créé les cieux et la terre ; parmi eux, quatre sont sacrés. C’est la religion correcte. Alors ne causez pas de tort à vos âmes à ce sujet, et combattez les idolâtres en un seul bloc, de la même façon qu’ils vous combattent en un seul bloc. Et rappelez-vous que Dieu est du coté des véridiques.

Le verset nous indique que Dieu a créé un système basé sur douze mois, et que quatre sont sacrés, ce qui a été le cas depuis que Dieu a créé les cieux et la terre, c’est-à-dire des millions d’années avant Abraham.

5.1.3 Il est interdit de combattre pendant les quatre mois sacrés du hajj

يَسْأَلُونَكَ عَنِ الشَّهْرِ الْحَرَامِ قِتَالٍ فِيهِ قُلْ قِتَالٌ

فِيهِ كَبِيرٌ وَصَدٌّ عَن سَبِيلِ اللَّهِ وَكُفْرٌ بِهِ وَالْمَسْجِدِ

الْحَرَامِ وَإِخْرَاجُ أَهْلِهِ مِنْهُ أَكْبَرُ عِندَ اللَّهِ وَالْفِتْنَةُ

أَكْبَرُ مِنَ الْقَتْلِ وَلَا يَزَالُونَ يُقَاتِلُونَكُمْ حَتَّىٰ يَرُدُّوكُمْ

عَن دِينِكُمْ إِنِ اسْتَطَاعُوا وَمَن يَرْتَدِدْ مِنكُمْ عَن دِينِهِ

فَيَمُتْ وَهُوَ كَافِرٌ فَأُولَٰئِكَ حَبِطَتْ أَعْمَالُهُمْ فِي الدُّنْيَا

وَالْآخِرَةِ وَأُولَٰئِكَ أَصْحَابُ النَّارِ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ

(2:217) Ils te consultent au sujet de combattre pendant les [quatre] mois sacrés. Proclame : « Combattre est un grand [péché] ; [mais] égarer du chemin de Dieu, mécroire en Lui et en la mosquée sacrée, et en évincer les gens est [encore] pire aupres de Dieu ; l’oppression est pire que le meurtre. Ils ne cesseront de vous combattre jusqu’à tant qu’ils vous écartent de votre religion, s’ils en ont l’occasion. Et quiconque parmi vous s’écarte de sa religion, et meurt en état d’impiété, sont ceux qui auront nullifiés leurs actes dans ce monde, de même que dans l’au delà. Ils sont ceux qui seront les compagnons du feu, dans lequel ils résideront de façon permanente.

Le verset ci-dessus fait état du fait qu’il est interdit de combattre pendant les mois sacrés, ce qui est crucial pour comprendre ce qui suit :

5.1.4 9:2 : Une trêve de quatre mois fut décrétée avec les polythéistes parce que combattre est interdit pendant les quatre mois du hajj

فَسِيحُوا فِي الْأَرْضِ أَرْبَعَةَ أَشْهُرٍ وَاعْلَمُوا أَنَّكُمْ

غَيْرُ مُعْجِزِي اللَّهِ وَأَنَّ اللَّهَ مُخْزِي الْكَافِرِينَ

(9:2) En conséquence, parcourez le pays [librement] pendant quatre mois, et sachez que vous ne pouvez échapper à Dieu, et que Dieu humilie les mécréants.

Les croyants furent en guerre avec les polythéistes pendant la majeure partie du ministère du prophète, et c’est parce qu’il est interdit de combattre pendant les quatre mois sacrés du hajj que Dieu a décrété une trêve de quatre mois entre les deux adversaires. Le verset clarifie d’autre part que les quatre mois sacrés sont consécutifs : « En conséquence, parcourez le pays [librement] pendant quatre mois… ».

فَإِذَا انسَلَخَ الْأَشْهُرُ الْحُرُمُ فَاقْتُلُوا الْمُشْرِكِينَ

حَيْثُ وَجَدتُّمُوهُمْ  وَخُذُوهُمْ وَاحْصُرُوهُمْ

وَاقْعُدُوا لَهُمْ كُلَّ مَرْصَدٍ فَإِن تَابُوا وَأَقَامُوا الصَّلَاةَ

وَآتَوُا الزَّكَاةَ فَخَلُّوا سَبِيلَهُمْ إِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ

(9:5) Et lorsque que les mois sacrés seront parvenus à terme, alors tuez les incrédules où que vous les trouviez, assiégez-les, et attendez-les où que vous puissiez leur tendre une embuscade. Mais s’ils se repentent, pratiquent la prière rituelle, et paie la zakat, alors ne vous mettez pas en travers de leur chemin ; Certes, Dieu est enclin au pardon, Miséricordieux.

En plus du verset 9:2 qui était déjà très clair dans le contexte coranique au sujet de 4 mois sacrés consécutifs, 9:5 confirme de façon définitive que les mois pendant lesquels la trêve a été instituée ne sont pas n’importe quels mois, mais bien les mois sacrés du hajj (!), de même que le verset souligne à nouveau qu’ils sont consécutifs : « Et lorsque que les mois sacrés (!) seront parvenus à terme,… ».

Des gens mal intentionnés pourraient tenter de répondre ici que rien n’établit le lien entre les mois sacrés et le hajj dans la sourate 9. Mais ont-ils seulement lu le verset 9:3 ?

(9:2) En conséquence, parcourez le pays [librement] pendant quatre mois, et sachez que vous ne pouvez échapper à Dieu, et que Dieu humilie les mécréants. (9:3) Et [ceci est] une proclamation de Dieu et de Son messager à l’intention du peuple en ce jour du plus grand pèlerinage (Yawma-lhajji al akbar),… (9:5) Et lorsque que les mois sacrés seront parvenus à terme,…

Il est donc impossible d’échapper au fait que les mois sacrés et le hajj sont clairement liés dans la sourate 9, de même que c’était déjà de toute façon le cas dans la sourate 2 (2:197). Nous expliqueront la signification exacte de la notion de « jour du plus grand pèlerinage » dans quelques paragraphes.

D’après mon expérience, et en dépit de ces faits coraniques clairs et décisifs, l’immense majorité des sunnites et des shiites mis en face de ces preuves irréfutables préfèrent malgré tout suivre aveuglément les lois idolâtres basées sur les hadiths qui modifient régulièrement la loi de Dieu et prétendent notamment que les mois sacrés sont les 11ème, 12ème, 1er et 7ème mois. Je n’ai jamais rencontré qui que ce soit qui puisse avancer le moindre argument pour contrer ce que nous venons d’aborder et pour une bonne raison : Ils n’y a strictement rien à y redire.

5.1.5 Verset 9:28: La clef pour cerner quels sont les quatre mois sacrés du hajj

يَأَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِنَّمَا الْمُشْرِكُونَ نَجَسٌ فَلَا يَقْرَبُوا

الْمَسْجِدَ الْحَرَامَ بَعْدَ عَامِهِمْ هَٰذَا وَإِنْ خِفْتُمْ عَيْلَةً فَسَوْفَ

يُغْنِيكُمُ اللَّهُ مِن فَضْلِهِ إِن شَاءَ إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ حَكِيمٌ

(9:28) Ô vous qui croyez, en vérité, les incrédules sont impurs, alors ne les laissez pas s’approcher de la mosquée sacrée à l’issue cette [dernière] année lunaire qui leur est octroyée. Et si vous craignez la pauvreté, alors Dieu vous enrichira de Ses largesses, si telle est Sa volonté. Certes, Dieu est Savant et Sage.

Les incrédules avaient encore le droit de se déplacer librement dans le pays pendant les quatre mois de trêve (9:2), y compris à la Mecque pour accomplir le hajj, puisque 9:28 nous montre qu‘ils n’étaient plus autorisés à « s’approcher de la mosquée sacrée à l’issue cette année lunaire ». Le mot « ‘âm » (عام) en 9:28 signifie systématiquement « année lunaire » en arabe coranique, dans ce cas précis car la période du hajj est indexée sur un pur calendrier lunaire sans mois intercalaire. Le pronom démonstratif « hadha » (هذا = ce, cette) dans l’expression « à l’issue de cette année lunaire qui leur soit octroyée » (بعد عامهم هذا) souligne que les incrédules n’étaient plus autorisés à accomplir le hajj ni à fréquenter la mosquée sacrée à l’issue de l’année lunaire faisant suite au début de la trêve de quatre mois: Le dernier mois du calendrier lunaire s’appelant « dhoul hijjah » (littéralement « possesseur du hajj »), ceci implique donc que la trêve établie pendant les quatre mois sacrés s’est terminée avec le dernier jour du dernier mois du calendrier lunaire, qui est donc par définition le dernier des quatre mois du hajj. Si les quatre mois sacrés du hajj étaient à cheval sur deux années, comme l’Islam traditionnel le prétend, l’emploi du démonstratif « hadha » (هذا  = ce, cette) n’aurait pu être possible.

9:28 constitue donc la preuve coranique que les quatre mois sacrés du hajj sont les 9ème, 10ème, 11ème et 12ème du calendrier lunaire musulman, c’est-à-dire les mois de ramadan, shawwal, dhoul-qi’dah and dhoul-hijjah.

5.1.6 La corruption des hadiths

Hadith al-Bokhari, 2958:

Abu Bakarah (que Dieu soit content de lui) a rapporté que le prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a dit : « L’année comporte 12 mois, parmi lesquels quatre sont sacrés : Les trois mois consécutifs de dhoul-qaddah, dhoul hijjah et mouharram (11ème et 12ème et 1er mois) et rajab moudar (le 7ème mois), qui est situé entre joumadah et sha’ban.

Le hadith ci-dessus contredit le Coran à deux niveaux :

– Il insinue que les quatre mois du hajj ne sont pas consécutifs (!) alors que le Coran proclame qu’une trêve de quatre mois avait été décrétée (9:2) le jour du plus grand pèlerinage (9:3) pour éviter d’avoir à combattre pendant les mois sacrés (9:5).

– Il prétend qu’ils sont les 11ème, 12ème, 1er et 7ème mois lunaires (dhoul-Qi’dah, dhoul-Hijjah, mouharram and rajab) alors que le Coran implique en 9:28 qu’ils sont les quatre derniers du calendrier lunaire, de même que d’autres preuves disponibles dans l’article sur « les quatre mois sacres du hajj » qui rentre plus en détail sur la question.

Nous avons ici un parfait exemple de la raison pour laquelle l’islam a dévié à cause de « hadiths autres que Dieu et Ses révélations » (45:6), quand bien même ils contredisent outrageusement le Coran. La corruption est si profonde que le nom du premier mois de l’année lunaire dans l’islam shiite et sunnite a été modifié pour tenter de faire croire qu’ils s’agit de l’un des mois sacrés, ce dernier étant appelé « mouharram » (ce qui signifie « interdit »), insinuant qu’il y est « interdit » de combattre.

5.1.7 Les noms des 12 mois lunaires

D’après Muhammad Shaykh, « mouharram », actuellement connu comme le premier mois du calendrier islamique, n’est pas le vrai nom du premier mois, lequel est en réalité safar 1 (Safar al-Awwal). Le nom du deuxième mois est actuellement « safar », qui doit être en réalité « safar 2 » (Safar al-Thānī).

Les 12 mois lunaires en Islam :

1 Safar al-Awwal       صفر الأوّل

2 Safar al-Thānī        صفر الثاني

3 Rabīʿ al-Awwal      ربيع الأوّل

4 Rabīʿ al-Thānī        ربيع الثاني

5 Jumādā al-Oulā       جمادى الأولى

6 Jumādā al-Thāniya  جمادى الثانية

7 Rajab                       رجب

8 Shaʿbān                   شعبان

9 Ramaḍān                 رمضان

10 Shawwāl               شوّال

11 Dhou al-Qaʿda      ذو القعدة

12 Dhou al-Ḥijja        ذو الحجّة

Il est important de noter que l’addition des valeurs mathématiques des quatre mois sacrés est multiple de 19 : 1091 + 337 + 916 + 753 = 3097 = 19 × 163. Le signe de 19 est clairement associé à la notion de temps (voir l’article intitulé « miracle de 19 » sur ce site). Aucun autre total incluant quatre mois consécutifs n’est multiple de 19.

5.2 Quelle est la signification du « jour du plus grand pèlerinage » (Yawma-lhajji al akbar) en 9:3 ?

وَأَذَانٌ مِّنَ اللَّهِ وَرَسُولِهِ إِلَى النَّاسِ يَوْمَ الْحَجِّ

الْأَكْبَرِ أَنَّ اللَّهَ بَرِيءٌ مِّنَ الْمُشْرِكِينَ وَرَسُولُهُ

فَإِن تُبْتُمْ فَهُوَ خَيْرٌ لَّكُمْ وَإِن تَوَلَّيْتُمْ فَاعْلَمُوا أَنَّكُمْ

غَيْرُ مُعْجِزِي اللَّهِ وَبَشِّرِ الَّذِينَ كَفَرُوا بِعَذَابٍ أَلِيمٍ

(9:3) Et [ceci est] une proclamation de Dieu et de Son messager à l’intention du peuple en ce jour du plus grand pèlerinage, que Dieu est libre de tout engagement vis-à-vis des incrédules, de même que Son messager. Ainsi, si vous vous repentez, ce sera mieux pour vous ; mais si vous détournez, alors sachez que vous ne pouvez échapper à Dieu ; et avertissez ceux qui mécroient d’une rétribution douloureuse.

Muhammad Assad a écrit le commentaire suivant au sujet du « jour du plus grand pèlerinage » :

« La signification du « jour du plus grand pèlerinage » ne fait point l’unanimité entre les commentateurs. La plupart assument qu’il s’agit du pèlerinage de la neuvième année de l’hégire, auquel le prophète n’a pas pris part, ayant confié le titre d’émir du hajj à Abou Bakr. Ce fait précis, par ailleurs, rendrait improbable que la désignation de « plus grand pèlerinage » puisse avoir été donnée dans le Coran à ce pèlerinage en particulier. il existe d’autre part une tradition attribuée à `Abd Allah ibn `Umar concernant le fait que le prophète a décrit en ces termes le dernier pèlerinage qu’il a conduit en l’an 10 de l’hégire, et connu en tant que pèlerinage d’adieu (Zamakhshari, Razi) ; On pourrait donc supposer qu’il s’agit de ce dont il est fait allusion ici. Si cette supposition est correcte, cela justifierait la conclusion que les versets 3 et 4 de cette sourate furent révélés durant le pèlerinage d’adieu, c’est-à-dire peu avant la mort du prophète. Cela pourrait expliquer ce qui semblerait autrement être une déclaration étonnante, attribuée au compagnon du prophète Al Bara’ conformément aux règles de fiabilité (Bokhari, Kitab at-Tafsir), qu’Al Tawbah fut la dernière sourate révélée au prophète : Car, bien qu’il soit établit sans le moindre doute que la sourate fut révélée dans son intégralité en l’an 9 de l’hégire, et fut suivie de plusieurs autres parties du Coran, comme Al-Ma’idah, il est possible que ce qu’Al-Bard’ avait à l’esprit n’était que ces deux versets (3 et 4) d’At-Tawbah, dont il est concevable qu’ils furent révélés pendant le pèlerinage d’adieu. »

(Traduit de l’anglais par l’auteur de l’article)

Le commentaire ci-dessus démontre non seulement que les commentateurs sunnites sont divisés sur la question, mais surtout qu’ils ne peuvent en aucun cas comprendre la signification réelle du « jour du plus grand pèlerinage » car des paroles (hadiths) autres que celles de Dieu et de Ses révélations (45:6, 77:50) les empêchent de saisir le sens réel du Coran. Si l’on s’en remet exclusivement à la parole de Dieu, de telles divisions s’estompent, car il s’agit du livre qui n’admet aucun doute (2:1) :

La sourate 9 jette les bases de la victoire finale des musulmans juste après la bataille décisive de Hounaïn (9:25-26), et annonce l’éviction définitive de La mosquée sacrée des polythéistes dans un délai de quatre mois (9:28). Elle fut révélée en l’an 9 de l’hégire (630) si les sources historiques généralement reconnues sont correctes. Compte tenu du contexte de la sourate qui mentionne de concert le début la trêve pendant les quatre mois sacrés et le hajj (9:1-5), « le jour du plus grand pèlerinage » (يوم الحج الاكبر  = Yawma-lhajji al akbar) est donc tout simplement le premier jour de ces quatre mois. En d’autres termes, « le jour du plus grand pèlerinage » est donc le nom donné au jour d’ouverture de la saison du hajj chaque année le premier jour de ramadan. Nous pouvons donc logiquement déduire que la sourate 9 fut révélée le premier jour de ramadan de l’an 9 de l’hégire (le 12 décembre 630).

L’expression « jour du plus grand pèlerinage » souligne par ailleurs (et de facto) la différence entre les huit premiers mois de l’année où seule la ‘oumrah est pratiquée (le petit pèlerinage) et la période du hajj : C’est le comparatif « al akbar » (الاكبر) qui nous permet de dériver par comparaison que la ‘oumrah est « le petit pèlerinage » effectué le reste de l’année. Une autre façon de le dire est qu’il n’y a aucun autre pèlerinage autorisé en islam que celui de La Mecque selon le Coran qui est pleinement détaillé (7:52, 6:114, 10:37, 11:1, 12:111, 41:3), c’est pourquoi l’expression « al akbar » permet d’appeler la ‘oumrah comme étant « le petit pèlerinage », « plus petit pèlerinage » par comparaison.

5.3 Pourquoi le mois de ramadan est-il mentionné parmi les versets décrivant le hajj dans la sourate 2 ?

Le seul endroit du Coran qui mentionne un nom de mois (2:185), en l’occurrence le mois de ramadan, nous éclaire indirectement sur le fait qu’il s’agit bien du mois d’ouverture de la saison du hajj, car il est situé parmi les versets ayant trait au hajj :

(2:158) Certes, [les monticules] de Al safa et Al Marwah sont parmi les rites [inspirés] par Dieu. En conséquence, quiconque effectue le hajj à la maison [sacrée] ou effectue la ‘oumrah, n’encoure aucun blâme à les contourner à pied. Et quiconque désire faire plus, Dieu est certes Appréciatif et Omniscient.

(2:183) Ô vous qui croyez, le jeûne vous a été prescrit comme il a été prescrit à vos prédécesseurs, afin que vous deveniez vertueux: (2:184) Il s’agit d’un nombre de jours précis, alors, quiconque d’entre vous est malade ou en voyage devra compenser par le même nombre de jours ultérieurement. Et quant à ceux qui peinent à le faire, ils doivent nourrir une personne dans le besoin à la place. Et quiconque se dévoue à faire plus, c’est mieux pour lui. Mais jeûner est encore mieux, si seulement vous saviez. (2:185) Le mois de ramadan est celui pendant lequel le Coran a été révélé comme lumière pour l’humanité, et [procurant] des preuves pour corroborer cette lumière, de même que la capacité d’établir la distinction [entre le bien et le mal]. Ainsi, quiconque parmi vous est témoin de [l’arrivée] de ce mois doit jeûner pendant sa durée. Quiconque est malade ou en voyage devra rattraper les jours manquants plus tard. Dieu veut vous faciliter les choses, et non pas vous causer de difficultés, afin que vous puissiez accomplir la période prescrite, glorifier Dieu pour vous avoir guidés, et manifester votre reconnaissance. (2:186) Et lorsque Mes serviteurs te sollicitent à Mon sujet, Je suis [toujours] proche. Je réponds à l’invocation de celui qui [Me] supplie lorsqu’il M’invoque. Alors, donne leur la chance de répondre à Mon appel, et de croire en Moi, afin qu’ils suivent le droit chemin. (2:187) Il vous est permis d’approcher vos femmes pendant les nuits du jeûne. Elles sont un réconfort pour vous, et vous êtes un réconfort pour elles. Dieu sait que vous causiez du tort envers vos âmes, alors Il s’est tourné vers vous, et vous a pardonné. Alors, vous pouvez maintenant avoir des relations intimes avec elles, et vous orienter vers ce que Dieu a décrété à votre égard. Et mangez et buvez jusqu’à ce que la ligne blanche de l’aube [à l’horizon] devienne distincte de la ligne noire. Ensuite, accomplissez le jeûne jusqu’à la [tombée de la] nuit. Et n’ayez pas de relations intimes avec elles lorsque vous faites une retraite dans les mosquées. Telles sont les limites établies par Dieu, alors ne vous en approchez pas ! C’est ainsi que Dieu clarifie Ses versets pour le genre humain, afin qu’il puisse se préserver.

(2:189) Ils s’enquérissent auprès de toi au sujet des nouvelles lunes. Proclame : « Elles sont des indicateurs temporels pour le genre humain, ainsi que pour le hajj. La droiture ne consiste pas à entrer dans les maisons par derrière ; la droiture consiste à craindre Dieu et à entrer dans les maisons par leurs portes. Et craignez Dieu, afin que vous connaissiez le succès.

(2:194) Les mois sacrés sont les mois sacrés : A toute transgression correspond une peine. Ainsi, quiconque vous fait du tort, alors ripostez envers lui d’une façon équivalente au tort qu’il vous a causé. Craignez Dieu ! Et sachez que Dieu est du coté de ceux qui le craignent.

(2:196) Vous devez effectuer le hajj et la ‘oumrah par égard pour Dieu. Mais si vous n’en êtes pas en mesure, alors sacrifiez un animal qui soit aisément à portée de votre bourse, et ne rasez pas votre tête avant que votre sacrifice n’ait atteint sa destination. A ce sujet, quiconque parmi vous est malade ou a une blessure au niveau de la tête, doit jeûner à la place, faire un don caritatif ou un sacrifice. Autrement, lorsque vous en êtes capables, quiconque éprouve le bonheur d’effectuer la ‘oumrah suivie du hajj, doit sacrifier un animal qui soit aisément à portée de sa bourse ; mais quiconque n’en a pas les moyens doit jeûner trois jours pendant le hajj, et sept une fois de retour, ce qui en fait dix au total. Ceci s’applique à toute personne dont la famille ne réside pas aux alentours de la mosquée sacrée. Craignez Dieu ! Et sachez que Dieu est sévère en matière de rétribution. (2:197) Le hajj doit être accompli pendant les mois bien connus. Ainsi, quiconque accompli le hajj dans cet intervalle doit s’abstenir de toute relation intime, mauvaise conduite et querelles pendant le hajj. Et Dieu sait parfaitement ce que vous faites. Et faites des provisions ; mais en réalité la chose la plus importante est la droiture. Et craignez Moi, O vous qui êtes doués d’intelligence !

A la lumière de la sourate 9 qui nous informe sur le fait que les quatre mois du hajj sont les quatre derniers de l’année lunaire, nous comprenons pourquoi le mois de ramadan est correctement situé parmi des versets ayant trait au hajj. Demandez à n’importe quel sunnite ou shiite quel est le mois le plus sacré en Islam, et ils vous répondront unanimement qu’il s’agit du mois de ramadan, le mois du jeûne, « pendant lequel le Coran a été révélé » (2:185). Pourquoi donc prétendent-ils qu’il ne fait pas partie des mois sacrés ?! C’est à cause de la corruption occasionnée par les hadiths, qui défigurent l’Islam au point d’avoir perdu la connaissance des quatre mois sacrés, de même qu’il s’agit de la période correcte pour effectuer le hajj, tel qu’écrit noir sur blanc dans le Coran (2:197, 9:2, 9:5, 9:28, 9:36). Les hadiths et les autorités religieuses restreignent le hajj à seulement 5 jours (!), entre le 8ème et le 12ème jour du mois de dhoul hijjah, ce qui occasionne une concentration humaine absolument ridicule, et est la raison principale pour laquelle des milliers de musulmans sont morts écrasés par la cohue notamment au siècle dernier. Il est très probable que des centaines de milliards de musulmans effectueront le hajj dans le futur, s’il plait à Dieu, car le Coran prédit que l’Islam prévaudra dans le monde. Serait-il logique que Dieu, qui connait parfaitement le futur et l’évolution des populations, aurait choisi seulement 5 jours pour réunir la race humaine dans son temple sacré ?


La suite ici : https://islamcoranique.org/hajj-et-oumrah/


Dernière édition par Gold Kalam le Lun 16 Oct - 9:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Partager cet article sur : reddit

Hajj & Umra :: Commentaires

Gold Kalam
Re: Hajj & Umra
Message Mar 10 Jan - 13:52 par Gold Kalam
Allah a institué la Ka'aba, la Maison sacrée, comme un lieu de Rassemblement pour les gens. (Il a institué) le mois sacré, l'offrande (d'animaux,) et les guirlandes, afin que vous sachiez que vraiment Allah sait tout ce qui est dans les cieux et sur la terre; et que vraiment Allah est Omniscient. (5/97)

Quand mon Seigneur Allah dit « Sois » cela est ! Allah fait ce qu’Il veut et Sa Volonté s’accomplit toujours !
Gold Kalam
Re: Hajj & Umra
Message Jeu 13 Avr - 12:09 par Gold Kalam
La psaume 84 parle de La Mecque :

Psaume 84

*
1 Au maître chantre. Sur Guitthith. Psaume des fils de Koré.
2 Que tes tabernacles sont aimables, Eternel des armées !
3 Mon âme se consume et languit après les parvis de l'Éternel ; Mon cœur et ma chair crient vers le Dieu vivant.
4 Le passereau même a trouvé une demeure, Et l'hirondelle un nid, où mettre ses petits... Tes autels, ô Eternel des armées ! Mon Roi et mon Dieu !
5 Heureux les habitants de ta maison ! Ils peuvent te célébrer toujours.
6 Heureux l'homme dont la force est en toi ! Ils trouvent dans leur cœur des chemins tout tracés.
7 Passant par la vallée de Baca, ils la changent en fontaines, Et la pluie d'automne la couvre de bénédictions.
8 Ils vont de force en force, Pour se présenter devant Dieu en Sion.
9 Eternel, Dieu des armées ! écoute ma prière ; Prête l'oreille, Dieu de Jacob !
10 Toi qui es notre bouclier, vois, ô Dieu ! Et regarde la face de ton oint !
11 Car mieux vaut un jour dans tes parvis que mille ailleurs. J'aime mieux me tenir sur le seuil de la maison de mon Dieu Que d'habiter dans les tentes des méchants.
Gold Kalam
Re: Hajj & Umra
Message Lun 6 Nov - 9:42 par Gold Kalam
L’antique maison de Bakka, est le centre énergétique du monde, c’est pourquoi Allah Seigneur de la Kaaba décrit cette ancienne maison comme « la mère des cités ».

Hajj & Umra  - Page 3 Adf35310

Voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre, confirmant ce qui existait déjà avant lui, afin que tu avertisses la Mère des Cités (la Mecque) et les gens tout autour. Ceux qui croient au Jour dernier, y croient et demeurent assidus dans leur Salat. (6/92)


Et c'est ainsi que Nous t'avons révélé un Coran arabe, afin que tu avertisses la Mère des cités (la Mecque) et ses alentours et que tu avertisses du Jour du rassemblement, -sur lequel il n'y a pas de doute -Un groupe au Paradis et un groupe dans la fournaise ardente. (42/7)
Gold Kalam
Re: Hajj & Umra
Message Lun 12 Fév - 16:10 par Gold Kalam
Pourquoi les avions et les oiseaux ne survolent pas la Kaaba :

https://www.instagram.com/reel/C2iitLaspKV/?igsh=MTh6aW52eWVoMzBydQ==
Gold Kalam
Re: Hajj & Umra
Message Mar 20 Fév - 14:34 par Gold Kalam
Shirk à la Mecque :





Louange à Allah qui nous a sauvé de ces fausses pratiques imputées à sa noble religion.
Re: Hajj & Umra
Message  par Contenu sponsorisé
 

Hajj & Umra

Revenir en haut 

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Islam du Coran - La Plume d'Or  :: Islam :: Islam-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: