Islam du Coran - La Plume d'Or
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Blog & Forum ayant pour vocation de faire connaître le véritable Islam pur se trouvant dans le Coran, l’Islam de Lumière, l’Islam originel, la vérité même.
 
AccueilRechercherConnexionDernières imagesS'enregistrerCalendrierGroupesMembresFAQ
Le Deal du moment : -14%
Console Sony PS5 Slim Edition Standard Blanc et Noir
Voir le deal
474.99 €
Le Deal du moment : -42%
-42% Samsung TV QLED 4K 65″ 164 cm – ...
Voir le deal
699 €

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Obéir au Messager ? Oui ! mais comment ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Gold Kalam
Fondateur
Gold Kalam


Messages : 4242
Date d'inscription : 29/04/2021

Obéir au Messager ? Oui ! mais comment ? - Page 2 Empty
02012022
MessageObéir au Messager ? Oui ! mais comment ?






Voici un verset qui montre clairement que la source loi est la Loi (Coran).

« Chercherai-je un autre juge que Dieu, alors que c’est Lui qui a fait descendre vers vous ce Livre détaillé? Ceux auxquels Nous avons donné le Livre savent qu’il est descendu de ton Seigneur avec la vérité. Ne sois donc pas parmi les sceptiques. » (Coran, 6:114)


Les hadiths qui interdisent les hadiths selon le scribe du prophète…

« Zayd Ibn Thabit (le scribe de la révélation ) visita le Calife Mu’aawiya (plus de 30 ans après la mort du prophète) et lui raconta une histoire sur le prophète. Mu’aawiya apprécia l’histoire et ordonna que quelqu’un l’écrive. Mais Zayd dit: « Le messager de Dieu nous a ordonné de ne jamais rien écrire de ses Hadiths. » (Rapporté par Ibn Hanbal) »
Muslim a rapporte, que l’Envoyé de Dieu – صلى الله عليه و سلم – a dit: « N’écrivez rien de moi si ce n’est le Coran. Et qui a écrit de moi quelque chose, en dehors du Coran, qu’il l’efface ».
Le Prophête (psl) a dit: N’écrivez rien de moi sauf le Coran! Celui qui a écrit qqch de moi doit l’effacer!
(Muslim, Zuhd 72; Hanbel3/12,21,39) »
Selon Aby Saïd Al-Khudry(r) : « nous avons suppliée
prophète(s) afin qu’il nous laisse écrire ses paroles mais il a
refusé
Selon Abou Hourayra(r) : « le prophète(s) est sortie une
fois, car il avait entendu qu’on écrivait ses hadiths ; il nous
dit : vous écrivez autre chose que le Coran !? Saviez-vous
qu’est ce qui a égaré les peuples avant vous si ce n’est de
rajouter d’autres écritures à leur livre saint ? (allusion aux
gens du Livre)
Selon ibn Abbas(r) et ibn Omar(r) : Une fois le prophète(s)
est sorti et avait l’air migraineux, disant sur la chair de son
Minbar : Pourquoi vous écrivez à côté du Livre du Dieu ? je
vois venir la colère de Dieu qui effacera, par une nuit Son
Coran des parchemins et de vos mémoires, les compagnons
on été terrifiés à entendre ses propos disant qu’est ce qu’il va
nous rester à ce moment là !, le prophète(s) a répondu : Celui
que Dieu lui veut encore du bien, il lui garde en mémoire la
Shahada : il n’ya de Dieu qu’Allah . Relaté dans Tabarani
Selon Aby Saïd Al-Khudry(r) le Messager de Dieu à dit :
n’écrivez rien venant de mois en dehors Coran et si quelqu’un
l’a fait qu’il l’efface(1)
Selon Aby Saïd Al-Khudry(r) : « nous avons suppliée
prophète(s) afin qu’il nous laisse écrire ses paroles mais il a
refusé » (2)
et selon une autre version « nous avons demandé
l’autorisation au prophète(s) pour écrire ses paroles mais il a
refusé » (3)
Selon Abou Hourayra(r) : « le prophète(s) est sortie une
fois, car il avait entendu qu’on écrivait ses hadiths ; il nous
dit : vous écrivez autre chose que le Coran !? Saviez-vous
qu’est ce qui a égaré les peuples avant vous si ce n’est de
rajouter d’autres écritures à leur livre saint ? (allusion aux
gens du Livre) (4)
Selon Soufiane d’après Aby Saïd Al-Khudry(r) : « nous
avons demandé l’autorisation au prophète(s) pour écrire ses
paroles mais il a refusé » (5)
Selon ibn Abbas(r) et ibn Omar(r) : Une fois le prophète(s)
est sorti et avait l’air migraineux, disant sur la chair de son
Minbar : Pourquoi vous écrivez à côté du Livre du Dieu ? je
vois venir la colère de Dieu qui effacera, par une nuit Son
Coran des parchemins et de vos mémoires, les compagnons
on été terrifiés à entendre ses propos disant qu’est ce qu’il va
nous rester à ce moment là !, le prophète(s) a répondu : Celui
que Dieu lui veut encore du bien, il lui garde en mémoire la
Shahada : il n’ya de Dieu qu’Allah . Relaté dans Tabarani(6)
Selon Abou Hourayara(r) : Nous étions interdits de
rapporter des Hadiths du prophète(s) jusqu’à la mort du
Calife Omar(r) (7)
8- Omar(r) a dit à Abou Hourayra(r) : arrêtes de rapporter
des Hadiths sur le prophète(s) si non je te renvoie à la terre
de « Daous » (ville d’origine d’Abou Hourayra) (Cool
Omar(r) a dit Ka’ab Al Ahbar (Juif converti) : que tu
arrêtes toi aussi de propager des Hadiths sur Abou Hourayra
si non je t‘exilerais comme lui. (9)
Deux sources relatant que le deuxième calife Omar(s)
aurait emprisonné trois compagnons Abou Darâda’ , Abou
Ther et Ibn Massou’ad pour le délit de propagation abusive
des hadiths prophétiques !!! (10) (11)
Deux sources affirmant que le premier Calife Abou
Bakr aurait interdit de propager des Hadiths et selon sa
fille Aïcha(s) il aurait même brulé 5OO hadiths en sa possesion
1-Musnad Ahmed ibn Hanbal(Vol3, p21)
2-Ibid (Vol3, p12 et p56) ; Sunan Al Dharimi
3- Sunan Al thirmidi (Vol 10, P 134)
4-Taquiyd Al ‘ilm “ al khatib al Baghdady” p34
5- Sunan Al thirmidi (Vol 5, P 38)
6- Majam’a Al zawaïd (Vol 1, P155)
7- Tarikh Ibn Khatir (Vol 6,P295)
8- Ibid
9- Ibid
10- Tazkart Al Houffaz (Vol 3, P7)
11- Mustadrak Al Hakim (Vol1, P110)
12- Tazkart Al Houffaz (Vol 3, P2)
13- Tazkart Al Houffaz (Vol 3, P5)

L’Imam Ali au sujet des hadiths…tiré d’un hadith bien caché…

« Je demande instamment à tous ceux qui ont des écrits tirés du Messager de Dieu de rentrer chez eux et de les effacer. Les peuples avant vous ont été anéantis parce qu’ils suivaient les hadiths de leurs savants et délaissaient le livre de leur Seigneur ».

1) Malik Ibn Anas recueillit environ 500 hadiths dans son célèbre livre « Al-Muwattaa ».
(2) Ahmed Ibn Hanbal recueillit environ 40 000 hadiths, dans son célèbre « Musnad ». Il choisit ces 40 000 hadiths parmi 700 000. En d’autres termes, il pensait que 660 000 hadiths étaient non prouvés, mensongés et/ou des fabrications. Cela représente 94% de mensonges et de fabrications.
(3) Bukhari recueillit environ 600 000 hadiths, en accepta 7275 et considéra 592 725 hadiths comme non prouvés, mensongés et/ou fabriqués. Cela représente près de 99% de ce qu’il a recueilli.
(4) Muslim recueillit 300 000 hadiths, n’en accepta que 4000 d’entre eux et en refusa environ 296 000, soit près de 99% de ces hadiths collectés.

« Voilà les versets de Dieu que Nous te récitons en toute vérité. Alors en quel hadith, après Dieu et Ses versets, croiront-ils? » (Coran: 45:6)

« Parmi les hommes, il en est qui, sans aucune science, achète des hadiths divertissants pour égarer hors du chemin de Dieu et pour le prendre en raillerie. Pour ceux-là: un châtiment humiliant.
Et quand on lui récite Nos versets, il tourne le dos avec orgueil, comme s’il ne les avait pas entendus, comme s’il y avait une surdité dans ses oreilles. Annonce-lui un châtiment douloureux. « (Coran: 31:6-7)

34 : 44 - Nous ne leur avons donné aucun autre livre à étudier, et nous ne leur avons pas envoyé avant toi un autre avertisseur non plus.

Le Coran interdit formellement la Sunna ou tout autre livre qui viendrait se greffer au Saint Coran ;

Coran 18 : 27 –

« Tu réciteras ce qui t’est révélé de l’Écriture de ton Seigneur. Rien n’abrogera Ses paroles, et tu ne trouveras pas la moindre autre source à côté d’elle. »
Le châtiment humiliant de ceux qui propagent les hadiths ;

Coran 31 : 6 –

« Parmi les gens, il y a ceux qui soutiennent des Hadiths sans fondement, et ainsi détournent d’autres du chemin de Dieu sans savoir, et le prennent à la légère. Ceux-ci ont encouru un châtiment humiliant. »

Et quant à ceux qui ont compris alors Allah se charge de leur expliquer le Saint Coran ;

Al-Rahmaan (no 55), versets 1-3 :
« La Source de la miséricorde.
L’Enseignant du Coran.
Créateurs des êtres humains. »

Sourate Al-Waaqi’ah 56, versets 77-79 :
« Ceci est un honorable Coran.
Dans un livre protégé.
Nul ne peut le saisir excepté ceux qui sont sincères. »

Donc pour comprendre le Coran, il faut être sincère et totalement dévoué à Allah le Seigneur des mondes et non à Bukhari, Muslim ou Catman…
Qui sont les auteurs des Hadiths ? Le Coran nous donne la réponse ;

Coran 6 : 112 –

« Nous avons permis aux ennemis de chaque prophète – diables parmi les humains et les djinns – de s’inspirer des paroles fantaisistes, afin de tromper. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l’auraient pas fait. Vous les ignorerez, eux et leurs fabrications. »

Donc ce sont bien les shayatines parmi les hommes et les jinns qui ont écris la Sunna !!

Et Muhammad reniera tous les associateurs le Jour du Jugement Dernier ;

Al-Furqan (no 25), verset 30-31 :

« Le messager a dit : « Mon Seigneur, mon peuple a déserté ce Coran. »

Nous établissons aussi contre tous les prophètes des ennemis parmi les coupables. Ton Seigneur suffit comme guide et maître. »
Coran Sourate 41 Verset 40.

« Ceux qui dénaturent le sens de Nos versets ne Nous échappent pas. Celui qui sera jeté au Feu sera-t-il meilleur que celui qui viendra en toute sécurité le Jour de la Résurrection ? Faites ce que vous voulez car Il est Clairvoyant sur tout ce que vous faites »


Il est aisé d’inventer une parole et de l’attribuer au prophète, et certains hadith peuvent être véridique mais comme il sont mélanger avec le faux beaucoup n’ont pas le discernement pour faire le tri et le bénéfice risque sur la balance nous incombe à ne pas suivre les hadiths.
Il est simple de prendre un verset et le dénaturer et l’attribué a un prophète, regardez les chrétiens avec ‘Isa (as) et bien les musulmans ont fait de même. Jusqu’à attribué la pédophilie, la tyrannie et que sais-je au prophète (as) or Allah qualifie le prophète d’une morale éminente :

Et tu es certes d'une moralité éminente. » (Coran, Al-Qalam, 68/3-4)

Voila certain exemple :


Les récits d'Abou Hourayra sont douteux car dans certains cas il prétend avoir été présent où il n'était en fait pas présent pour des raisons indéniables.

Par exemple, il a dit : J'ai fait appel à Roqayya, la fille du Saint Prophète (S.A.), la femme d'Ousmane alors qu'elle tenait un peigne dans sa main. Elle a dit :
"Le Prophète d'Allah (S.A.) vient juste de me quitter, après que je lui ai peigné les cheveux. Il a dit : "Comment trouves-tu Abou Abdallah (c-à-d Ousmane)" (sic). J'ai dit : "Bien" Il a dit : "Fais-lui honneur car parmi tous mes compagnons il est celui qui me ressemble le plus concernant les moeurs".

Hakim a relaté cette tradition dans son Moustadrak, volume 2, page 48 avec l'observation que les sources de cette tradition sont correctes mais son texte est invraisemblable parce que Roqayya est morte trois après l'hégire au moment de la bataille de Badr tandis qu'Abou Hourayra a accepté l'Islam après la victoire de Khyber au 7ème siècle A.H. La même remarque a été faite par Zahabi dans Talkis-ul-Moustadrak au sujet de cette tradition. (Abu Huraira, Syed Abdul Husai Sharafuddin Mossvi, p. 89, Peermahomed Ibrahim Trust)

Abou Jaafar Al Iskafy a mentionné que le Calife Mu'awiya a choisi certaines personnes, notamment Abou Hourayra pour raconter des histoires inventées au sujet d'Ali Ibn Abou Talib, le cousin du Prophète, pour le rabaisser. Abou Hourayra vivait dans le Palais Royal de Mu'awiya à ce moment là et était à son service, notamment en servant ses idées politiques. Il a produit des hadiths qui avilissaient et insultaient Ali Ibn Abou Talib et le mettaient dans une position inférieure à celle d'Abou Bakr, Omar et Outhman, seulement pour le plaisir de Mu'awiya.

Durant la gouvernance de Mu'awiya beaucoup d'hadiths, avec l'aide d'Abou Hourayra, ont été inventés soutenant l'idée que l'on doit obéir à l'Imam ou au Calife tout comme à Dieu ou au messager, contredisant la règle du Coran que toutes les affaires doivent être démocratiques à travers la consultation. (N'oubliez pas qu'Abou Hourayra vivait au Palais Royal à cette époque).

Beaucoup d'hadiths qui ont été racontés par Abou Hourayra contredisent d'autres hadiths, notamment ses propres hadiths relatés et les hadiths d'autres personnes et contredisent le Coran et contredisent le bon sens.

Abou Hourayra a raconté des hadiths d'après Kaab Al Ahbar, qui était un Juif converti qui a essayé d'expliquer le Coran en utilisant les livres corrompus des Juifs. Il a produit certains des hadiths les plus choquants en total contradiction avec le Coran, tirés à partir des histoires fausses de la Torah.

Les historiens islamiques ont raconté l'histoire d'Abou Hourayra qui est devenu très riche en deux ans, après qu'il lui a été donné la gouvernance de Bahreïn, alors Omar le rappela et lui dit : "Toi, ennemi d'Allah, tu vole l'argent d'Allah. Je t'ai fait Emir de Bahreïn quand tu n'avais même pas une paire de chaussures. D'où as-tu obtenu tout cet argent (400 000 Dirhams)?? L'histoire indique qu'Omar lui pris 10 000 Dirham. (Abou Hourayra n'a reconnu que 20 000 Dirhams)

Abou Hourayra a été celui qui a été accusé le plus de fabriquer des hadiths. Aysha, la femme du Prophète l'a accusé de dire des histoires imprécises et incomplètes et de fabriquer des hadiths qu'elle n'a jamais entendus dire du prophète. Abou Hourayra est bien connu pour ses préjugés contre les femmes et les chiens. Il a produit certains des hadiths les plus insultants envers les femmes musulmanes et des hadiths qui appellent au meurtre de chiens. Si nous appliquons le critère strict, prétendu être utilisé par les savants comme Bukhary et Moslem, pour accepter ceux qui relatent des hadiths, Abou Hourayra serait le premier à échouer au test et ses hadiths seraient les premiers à être comptés parmi les fabrications.
AYSHA ET ABOU HOURAYRA, LES CHANCES DE GAGNER

Dans le fameux livre " Taa'oueel Mukhtalaf Alhadith" par Ibn Qutaiba Al-Dinory, se trouve l'histoire d'Aysha (la femme du Prophète) disant à Abou Hourayra : "Tu racontes des hadiths au sujet du prophète Mohammed que je n'ai jamais entendu de lui". Il a répondu (comme Boukhary l'a rapporté) : "Toi (Aysha) ! Tu étais occupée par ton miroir et ton maquillage". Elle (Aysha) lui a répondu : "C'est toi qui étais occupé par ton estomac et ta faim. Tu étais préoccupé par ta faim, tu courais derrière les gens dans les ruelles leur mendiant de la nourriture et ils t'évitaient et fuyaient ton chemin, et finalement tu revenais et t'évanouissais devant ma chambre et les gens pensaient que tu étais fou et t'enjambaient."

Dans un commentaire sur un des envois dans la section Islam sur AOL, un homme a fourni spontanément ces informations au sujet du nombre de Hadiths collectés par Abou Hourayra en comparaison à Aysha, Abou Bakr, Omar et Ali.


1. Abou Hourayra 5374
4. Aysha Oumm al-Mouminin 2210
10. Omar Ibn al-Khattab 537
11. Ali Ibn Abi Talib 536
31. Abou Bakr al-Siddiq 142

Le premier chiffre indique le classement . et le second indique le nombre de Hadiths (dires) donnés.

Comparez le nombre d'hadiths donnés par Abou Bakr avec celui d'Abou Hourayra tout en gardant à l'esprit qu'Abou Bakr a accompagné le Prophète pendant environ 23 ans, tandis qu'Abou Hourayra a accompagné le Prophète pendant moins de 2 ans.
SAHIH BOUKHARY, L'EXEMPLE DE CORRUPTION

Beaucoup de Musulmans parlent généralement des recueils de Hadiths avec un respect qui égale et parfois dépasse celui du Coran. Alors que le Coran ne laisse aucun doute quant à savoir où Dieu veut que nous cherchions la guidance et le bonheur parfait, ceux qui ne croient pas Dieu à travers Ses propres paroles trouvent généralement dans les hadiths et la Sounna un refuge qui a été condamné par le Coran à maintes reprises.

Beaucoup de frères et sours musulmans parlent des compagnons (Sahaba) du Prophète Mohammed comme s'ils étaient d'une espèce ou d'une race différente des gens. Ils font d'eux des êtres parfaits qui ne peuvent pas commettre d'erreurs. Ils les rendent digne d'un respect et d'un amour que seul le Prophète Mohammed a mérité pour ce qu'il était, le messager de Dieu et le dernier Prophète. Alors que nous pouvons attester que de nombreuses personnes défendent les Sahaba (compagnons) du Prophète sans tenir compte de ce qu'ils ont fait, beaucoup d'entre eux en fait ne savent pas ce que le mot Sahaba signifie ou comment il a été ou doit être utilisé.

Les hadiths ont d’une part corrompu l’islam enfin pour ceux qui suivent ces conjectures car l’islam est la Vérité et le faux ne sert a rien contre le Vrai  et d’autres part ont fait rentrer les musulmans a commettre le pire péché ! Le Shirk.

Les musulmans divisé en sectes prient sur le prophète, lui demande l’intercession, embrasse la pierre noire comme une idole, ou font de anthropomorphisme à cause des hadiths… Autant vous dire que je me désavoue de toute ces croyance.

Les hadiths sont aller jusqu’à décrire le Jour de la Résurrection or ce n’est qu’Allah qui sait quand et comment il se déroulera... Les hadiths ont également introduit de fausses croyance au sein de notre noble religion comme le châtiment de la tombe ou le pont sirat ect…


Ce suivisme aveugle des hadiths ont engendré une religion entre un mix avec le Vrai et le faux…

Ils dirent : nous suivons plutôt ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres. Comment alors que leurs aïeux ne saisissaient rien ni n’étaient bien guidés ?
Sourate Al Baqara, v.170.

Et lorsqu’on leur dit : Suivez ce qu’Allah a fait descendre. Ils rétorquent : Nous suivons plutôt ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres. Comment alors que le diable les invitent et les mène droit au châtiment de la fournaise.
Sourate Loqman, v.22.

Parmi les effets néfastes de cette fanatisation pour un madhab : la division et le sectarisme, s’alliant et montrant de l’animosité en fonction de son parti tout en se croyant les seuls à être bien guidés alors qu’Allah a ordonné la concorde et l’unité.
« Et cramponnez vous tous ensemble au câble d’Allah et ne vous divisez pas. »
Sourate Aali ‘Imran, v.103.

Ce qui a produits des sectes annoncé dans le Coran avant l’heure… car Allah a Lui appartient ce qu’il y a devant nous derrière nous et entre les deux.

Pour revenir a une calomnie attribué au Prophète (as) et sa femme ‘Aicha la paix sur eux, les musulmans a cause des hadiths sont retomber dans leurs travers concernant le récit qu’Allah nous relate dans sourate An Nur (24)

Des versets dont le contexte est lié a l'article et plus précisement a la calomnie envers 'Aicha radia Allahu 'anhu.

Sourate An Nur / La Lumiere

11 Ceux qui sont venus avec la calomnie sont un groupe d'entre vous. Ne pensez pas que c'est un mal pour vous, mais plutôt, c'est un bien pour vous. A chacun d'eux ce qu'il s'est acquis comme péché. Celui d'entre eux qui s'est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiment.

12 Pourquoi, lorsque vous l'avez entendue [cette calomnie], les croyants et les croyantes n'ont-ils pas, en eux-mêmes, conjecturé favorablement, et n'ont-ils pas dit: « C'est une calomnie évidente ? »

13 Pourquoi n'ont-ils pas produit [à l'appui de leurs accusations] quatre témoins ? S'ils ne produisent pas de témoins, alors ce sont eux, auprès d'Allah, les menteurs.

14 N'eussent-été la grâce d'Allah sur vous et Sa miséricorde ici-bas comme dans l'au-delà, un énorme châtiment vous aurait touchés pour cette (calomnie) dans laquelle vous vous êtes lancés,

15 quand vous colportiez la nouvelle avec vos langues et disiez de vos bouches ce dont vous n'aviez aucun savoir; et vous le comptiez comme insignifiant alors qu'auprès d'Allah cela est énorme.

16 Et pourquoi, lorsque vous l'entendiez, ne disiez-vous pas: « Nous ne devons pas en parler. Gloire à Toi (ô Allah) ! C'est une énorme calomnie » ?

17 Allah vous exhorte à ne plus jamais revenir à une chose pareille si vous êtes croyants.

18 Allah vous expose clairement les versets et Allah est Omniscient et Sage.

Sourate 06 Al Ahzab - Les coalisé

6 Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu'ils n'en ont sur eux-mêmes; et ses épouses sont leurs mères. Les liens de consanguinité ont [dans les successions] la priorité [sur les liens] unissant les croyants [de Médine] et les émigrés [de la Mecque] selon le livre d'Allah, à moins que vous ne fassiez un testament convenable en faveur de vos frères en religion. Et cela est inscrit dans le Livre.

'Aicha est la mère des croyantes ainsi que les épouses du prophètes Muhammad paix sur eux, il est donc de notre devoir de protéger l'honneur de nos mères nous croyants en le Tout Miséricordieux. Voici un article qui prouve historiquement et scientifiquement que contrairement a la pensée majoritaire du monde musulmans quant a l'age du mariage de 'Aicha, celle-ci n'avait en vérité entre 18 - 20 ans.

Note : Entre la calomnie avec l'histoire du collier (Cf. Voir la fin de l'article) et celle-ci après sa mort - Que Dieu exalté soit-Il l'agrée - n'est du qu'a l'ignorance et le suivisme aveugle de la part musulmans vis-a-vis de la sacralisation des hadiths, Dieu nous a pourtant prévenu et qu'Il nous pardonne pour notre ignorance. Comme quoi l'histoire n'est qu'un cercle répétitif.


Qu’on fait les musulmans si ce n’est de recommencer dans ce cycle de calomnie infondée ? Qui aimerait etre traiter de pédophile injustement ? Dites-moi si vous le savez ! Offriez vous la main de votre fille ou sœur de 6 ans a un homme de 50 ans ????!!! Etes-vous dépourvu de raison ?

Ceux qui ont rependu cette calomnies auront un sort terrible :


Sourate 104 Al Humazah Les calomniateurs

Au nom d'Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1 Malheur à tout calomniateur diffamateur,

2 qui amasse une fortune et la compte,

3 pensant que sa fortune l'immortalisera.

4 Mais non ! Il sera certes, jeté dans la Hutamah.

5 Et qui te dira ce qu'est la Hutamah ?

6 Le Feu attisé d'Allah

7 qui monte jusqu'aux cœurs.

8 Il se refermera sur eux,

9 en colonnes (de flammes) étendues.




Frères et sœurs musulmans musulmanes, moi AbdelHakim, serviteur d’Allah vous convie a revenir a la source, Le Coran, là ou Allah a tout détaillés et de purifier votre religion en nous unissant et non nous divisant. Il n’y a pas de shiites, sunnites ect… tout ceci n’a jamais existé au temps du prophète (as) nous sommes seulement musulmans selon le Coran et suivons la religion d’Ibrahim (as) voilà notre vrai Din !

Le mal fait par ignorance est pardonner par Le Plus Miséricordieux des miséricordieux. Alors j’en appelle solennellement a votre discernement et de revenir à votre vrai place, l’Islam.


4 : 17 Allah accueille seulement le repentir de ceux qui font le mal par ignorance et qui aussitôt se repentent. Voilà ceux de qui Allah accueille le repentir. Et Allah est Omniscient et Sage.


6 : 54 Et lorsque viennent vers toi ceux qui croient à nos versets (le Coran), dis: « Que la paix soit sur vous ! Votre Seigneur S'est prescrit à Lui-même la miséricorde. Et quiconque d'entre vous a fait un mal par ignorance, et ensuite s'est repenti et s'est réformé... Il est, alors, Pardonneur et Miséricordieux. »


16 : 119 Puis ton Seigneur envers ceux qui ont commis le mal par ignorance, et se sont par la suite repentis et ont amélioré leur conduite, ton Seigneur, après cela est certes Pardonneur et Miséricordieux.


Dernière édition par Gold Kalam le Ven 11 Aoû - 20:10, édité 2 fois

ElTurko aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://www.islam-du-coran.fr
Partager cet article sur : reddit

Obéir au Messager ? Oui ! mais comment ? :: Commentaires

Gold Kalam
Re: Obéir au Messager ? Oui ! mais comment ?
Message Dim 20 Aoû - 12:09 par Gold Kalam
Clair, net et précis.

Gold Kalam
Re: Obéir au Messager ? Oui ! mais comment ?
Message Mer 29 Nov - 12:22 par Gold Kalam

Alfou aime ce message

Gold Kalam
Re: Obéir au Messager ? Oui ! mais comment ?
Message Jeu 4 Jan - 11:33 par Gold Kalam
Pourquoi les musulmans devraient-ils suivre le Coran,
tout le Coran, et rien que le Coran?

1. Devons-nous suivre les Hadiths?



Le Coran contient des commandements clairs envers les Musulmans de ne suivre que le Coran, et de rejeter tous les hadiths. Le mot arabe "hadith" signifie de manière générale "paroles, narration, récit". Dans un sens plus spécifique, le mot "hadith" fait référence aux paroles personnelles supposées du prophète Mohammed. Ces hadiths sont considérés par la majorité des "savants" comme étant la seconde source de loi après le Coran. Et cela en dépit des ordres clairs donnés dans le Coran de suivre uniquement le Coran et de rejeter tous les hadiths. Le verset suivant illustre cela:



Voilà les versets de Dieu que Nous te récitons en toute vérité. Alors en quel hadith, après Dieu et Ses versets, croiront-ils? (Coran: 45:6)



N'ont-ils pas regardé le royaume des cieux et de la terre, et toutes les choses que
Dieu a créées? Ni vu que leur terme est peut-être proche? En quel hadith croiront-ils après
cela? (Coran: 7:185)


Ces versets contiennent un ordre clair de ne rien suivre d'autre que le Coran.

​​



Chercherai-je un autre juge que Dieu, alors que c'est Lui qui a fait descendre vers vous ce Livre détaillé? Ceux auxquels Nous avons donné le Livre savent qu'il est descendu de ton Seigneur avec la vérité. Ne sois donc pas parmi les sceptiques. (Coran: 6:114)


Ce verset confirme que:
- Dieu est la seule source de loi.
- Le Coran contient tous les détails de la religion.





Un Livre qui est descendu sur toi, qu'il n'y ait aucune gêne dans ton cœur à son sujet, afin que tu avertisses par lui, un rappel pour les croyants.
Suivez ce qui est descendu sur vous, de la part de votre Seigneur, et ne suivez aucun allié en dehors de Lui. Vous vous rappelez peu! (Coran: 7:2-3)


Ces versets comportent un ordre clair pour que nous ne suivions que ce qui nous a été révélé (le Coran) et rien d'autre.





Parmi les hommes, il en est qui, sans aucune science, achète des hadiths divertissants pour égarer hors du chemin de Dieu et pour le prendre en raillerie. Pour ceux-là: un châtiment humiliant.
Et quand on lui récite Nos versets, il tourne le dos avec orgueil, comme s'il ne les avait pas entendus, comme s'il y avait une surdité dans ses oreilles. Annonce-lui un châtiment douloureux. (Coran: 31:6-7)



Ces versets préviennent de ne pas suivre les hadiths, car tous sont dépourvus de fondement.





Ou bien avez-vous un livre que vous étudiez,
dans lequel se trouve ce que vous préférez? (Coran: 68:37-38)


Ici, Dieu se moque de ceux qui suivent d'autres livres que le Coran.





Après cela, en quel hadith croiront-ils donc? (Coran: 77:50)


Encore une réprimande envers ceux qui suivent autre chose que le Coran.


2. Devons-nous suivre la "Sunna" du Prophète?



Les Musulmans d'aujourd'hui ont été conduit à croire que pour suivre le Prophète ils doivent suivre sa sunna. Le mot "sunna" est utilisé dans le Coran, et signifie une manière de faire ou une méthodologie. Cependant, le Coran confirme que la seule sunna est la sunna de Dieu. Nulle part dans le Coran il n'est fait mention de la sunna de Mohammed!



Telle était la sunna de Dieu envers ceux qui ont vécu auparavant, et tu ne trouveras pas de substitut à la sunna de Dieu. (Coran: 33:62) (Lire aussi Coran: 35:43, 48:23)




En réalité, le Coran ordonne de suivre le messager, mais cet ordre est accompagné d'un ordre envers le messager de suivre ce qui lui a été révélé (le Coran) et rien d'autre. Donc suivre le messager ne signifie rien de plus que de suivre le Coran et rien d'autre:



Dis: "Je ne suis pas une innovation parmi les messagers. Je ne sais pas ce que l'on fera de moi, ni de vous. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé. Je ne suis qu'un avertisseur clair". (Coran: 46:9)



Nous avons fait descendre vers toi le Livre, porteur de vérité, confirmant le Livre qui le précédait, prépondérant sur lui. Juge donc entre eux selon ce qu'a fait descendre Dieu (le Coran), et ne suis pas leurs désirs, loin de la vérité qui t'est parvenue. Pour chacun de vous Nous avons établi une loi et une voie. Si Dieu avait voulu, Il aurait fait de vous une communauté unique. Mais Il vous éprouve dans ce qu'Il vous a donné. Rivalisez donc dans les bonnes œuvres. Vers Dieu est votre retour à tous, puis Il vous informera de ce en quoi vous divergiez. (Coran: 5:48)




Le Coran est explicite sur ce point, suivre le messager signifie ne suivre que ce qui lui a été révélé. Les croyants sincères ne suivent que ce qui a été révélé au messager:



et ceux qui suivent le messager, le prophète ignorant des Ecritures qu'ils trouvent mentionné chez eux dans la Thora et l'Injeel. Il leur ordonne le convenable, leur interdit le blâmable, leur rend licite les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les carcans qui pesaient sur eux. Ceux qui ont cru en lui, l'ont assisté, lui ont porté secours et ont suivi la lumière descendue avec lui, voilà ceux qui réussissent.

(Coran: 7:157)




Ces mots coraniques indiquent clairement que suivre le prophète signifie suivre la lumière qui lui a été révélée par Dieu, "le Coran".


3. Quelle était la mission du prophète Mohammed?



Le Coran confirme que la seule mission de Mohammed (ou de n'importe quel messager) était de délivrer le message de Dieu. Les messagers ne sont pas envoyés pour défendre leurs propres enseignements personnels. Ils sont appelés messagers de Dieu car ils délivrent un message venant de Dieu.



Il n'incombe au messager que la transmission. Dieu sait ce que vous divulguez et ce que vous cachez.

(Coran: 5:99)

La même information est donnée en 5:92, 16:35, 16:82, 24:54, 29:18, 42:48 et 64:12.


4. Que signifie "Obéir au Messager"?



Dieu ordonne aux croyants d'obéir à Dieu et d'obéir au messager, mais Dieu s'assure que l'obéissance au messager est lié à l'obéissance au message qu'il délivre et à rien d'autre. Obéir au messager ne veut pas dire qu'il a institué des enseignements additionnels en dehors du Coran.

La confirmation que l'obéissance au messager est liée à l'obéissance au message qu'il délivre (le Coran) est confirmé par le verset suivant:



Obéissez à Dieu et obéissez au Messager, et si vous vous détournez, alors il n'incombe à Notre messager que la transmission claire. (Coran: 64:12)


Notez comment l'obéissance au message et la transmission du Coran sont liées dans le même verset.

Pour plus de détails sur le sens de "Obéir au Messager" lire: Obéir au Messager


5. Devons-nous "Obéir au Prophète Mohammed?"



Nous ne lisons jamais dans le Coran des mots comme "Obéissez à Dieu et Obéissez à Mohammed", ou obéissez à Jésus, ou à Moïse. Les mots sont toujours "Obéissez au Messager". Cela souligne le fait que l'on doit obéir au message du messager et non à ses propos personnels.



6. L'interdiction divine formelle au prophète de n'enseigner que le Coran



Le Coran confirme également qu'il fut ordonné à Mohammed de n'enseigner rien d'autre que le Coran, sinon il subirait un châtiment sévère de la part de Dieu:



Une descente du Seigneur des mondes.
S'il (Mohammed) avait inventé certains propos à Notre sujet,
Nous l'aurions saisi de la main droite,
puis Nous lui aurions tranché l'aorte,
et aucun d'entre vous n'aurait pu Nous en empêcher. (Coran: 69:43-47)



7. Le serment du prophète Mohammed



Mohammed prêta serment que la seule révélation qu'il reçu de Dieu était le Coran. Cela dément toutes les affirmations que Mohammed aurait reçu des révélations de Dieu indépendantes du Coran, qui sont nommées "hadith al-qudsy" (hadith sacré).



Dis: "Qu'y a-t-il de plus grand en fait de témoignage?". Dis: "Dieu est témoin entre moi et vous, ce Coran m'a été révélé pour que je vous avertisse par lui, ainsi que tous ceux qu'il atteindra. Allez-vous témoigner qu'il y ait d'autres divinités avec Dieu?". Dis: "Je ne témoigne pas". Dis: "Il n'y a que Lui, Divinité unique. Je suis innocent de ce que vous Lui associez". (Coran: 6:19)


Si les "hadiths al-qudsy" avaient vraiment été révélé à Mohammed, on s'attendrait que le Coran, pleinement détaillé, contienne la confirmation de cela. Il est inutile de préciser que nul part dans le Coran nous ne trouvons d'indication sur le fait que Mohammed aurait reçu une autre révélation de Dieu que le Coran.


8. Le Prophète n'était pas infaillible



Dieu ordonne au Prophète de dire qu'il est infaillible dans la révélation qu'il délivre, mais qu'il peut commettre des erreurs dans ses paroles personnelles:



Dis: "Si je m'égare, je ne m'égare qu'à mes dépens. Si je suis guidé, alors c'est grâce à ce que Mon Seigneur me révèle. Il est Audient, Proche". (Coran: 34:50)


En dépit de cette confirmation de la faillibilité du Prophète, ainsi que des six incidents relatés par le Coran où le Prophète fut réprimandé par Dieu pour des erreurs qu'il commit, ceux qui idolâtrent le Prophète affirment que Mohammed était infaillible! Pour plus de détails sur les six incidents suivez ce lien: Les erreurs du Prophète


9. Les inventions des hommes et des djinns



Le Coran confirme que devant chaque prophète se dressent des ennemis, humains ou djinns, qui fabriquent des "Paroles enjolivées" et les attribuent aux prophètes afin de tromper les gens:



C'est ainsi que nous assignons à chaque prophète un ennemi, des diables humains et djinns, s'inspirant des paroles enjolivées et trompeuses. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l'auraient pas fait. Laisse-les, eux et ce qu'ils inventent. (Coran: 6:112)




Dieu indique aussi que seuls les incrédules agréent ces mensonges:



Et pour que les cœurs de ceux qui ne croient pas à l'Au-delà s'inclinent vers cela, pour qu'ils s'y complaisent, et qu'ils acquièrent ce qu'ils accomplissent. (Coran: 6:113)



10. Le Coran est complet



Enfin, le Coran contient tout ce dont a besoin un croyant sincère, pour les raisons suivantes:

- Le Coran est complet et explique toute la religion:



Un jour, Nous susciterons dans chaque communauté un témoin contre eux, choisi parmi eux. Nous t'avons amené comme témoin contre ceux-ci, et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose, et comme guidance, miséricorde et bonne nouvelle pour les soumis.

(Coran: 16:89)




- Le Coran n'a pas besoin de suppléments l'expliquant, car il est clair et sans ambiguïtés:



Alif, Lâm, Râ. Voici les signes du Livre explicite. (Coran: 12:1)



Nous ne l'avons facilité dans ta langue qu'afin qu'ils se rappellent. (Coran: 44:58)




- Le Coran n'a pas besoin d'un manuel de rectifications car il est parfait et ne recèle aucune contradiction:



Alif, Lâm, Ra. Un Livre dont les signes ont été consolidés, puis qui ont été détaillés, de la part d'un Sage bien informé. (Coran: 11:1)




- Le Coran n'a pas besoin d'un supplément le "détaillant" car il est pleinement détaillé:



Chercherai-je un autre juge que Dieu, alors que c'est Lui qui a fait descendre vers vous ce Livre détaillé? Ceux auxquels Nous avons donné le Livre savent qu'il est descendu de ton Seigneur avec la vérité. Ne sois donc pas parmi les sceptiques. (Coran, 6:114)




Pour toutes ces raisons, tous les Musulmans devraient suivre le Coran, et rien d'autre que le Coran.

https://zaharajiji.wixsite.com/lecoranseulement/10-raisons-de-ne-suivre-que-le-coran
Gold Kalam
Re: Obéir au Messager ? Oui ! mais comment ?
Message Mar 20 Fév - 14:01 par Gold Kalam
La vérité est dite :




Combien de sunnites prétexte leurs passions selon la dénaturation du verset ? Combien !?

Obéir au Messager ? Oui ! mais comment ? - Page 2 8eb92e10

Après si vous voulez obéir à des savants de l’obscurantisme, allez tout seul dans la Géhenne.

Sourate 41 :

40. Ceux qui dénaturent le sens de Nos versets (le Coran) ne Nous échappent pas. Celui qui sera jeté au Feu sera-t-il meilleur que celui qui viendra en toute sécurité le Jour de la Résurrection ? Faites ce que vous voulez car Il est Clairvoyant sur tout ce que vous faites;
41. Ceux qui ne croient pas au Rappel [le Coran] quand il leur parvient... alors que c'est un Livre puissant [inattaquable];
42. Le faux ne l'atteint [d'aucune part], ni par devant ni par derrière : c'est une révélation émanant d'un Sage, Digne de louange.
 

Obéir au Messager ? Oui ! mais comment ?

Revenir en haut 

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Faux Messager de la fin des temps
» Comment aurait agi shaytan après la mort de prophète ?
» La Création et ce qu'elle englobe !
» Comment avoir la barre d'éditeur ?
» Les hadiths ou en un terme plus approprié : La grande corruption de l'Islam

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Islam du Coran - La Plume d'Or  :: Islam :: La réalité sur les hadiths-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: